Sports

Ultimate

Compétition de dive au Remix, tournoi d'ultimate frisbee

Les 10 ans du Rémix

L'équipe de Tony et Briac, les vainqueurs du concours de Dive
Publié le 07/10/2013

Les 21 et 22 septembre, sous un soleil radieux, se tenait à La Flotte, la 10ème édition du Rémix, tournoi amical d’Ultimate Frisbee sur sable et gazon, d’où le nom, organisé par le club local, les Ré Flying Oysters.

Annulé l’année dernière, à cause d’un faible nombre de participants, dû à une édition 2011 ayant souffert de la météo, les RFO se réjouirent de pouvoir enfin organiser la dixième édition de leur tournois rétais. Pour l’occasion ils décidèrent de placer l’événement sous le signe de la féria, et chacun se vit offrir, un foulard rouge estampillé Rémix 2013, à son arrivée. Car le Rémix, c’est une compétition sportive qui se veut avant tout conviviale et bon enfant, où les joueurs, qui pour la plupart se connaissent, se retrouvent pour partager de bons moments, sportifs et festifs.

L’événement est sponsorisé par la CdC à hauteur de 2000€ (80% versé avant et 20% après) dans le cadre du CRDD. Il a pour objectif de récolter un peu d’argent, avec les inscriptions et les recettes de la buvette, qui proposait sandwichs, salades et boissons, afin de financer les déplacements du club pour la saison qui commence. Le montant de l’inscription de 40€ par joueur, et 100€ par équipe, comprenait les repas des vendredis et samedis soirs, ainsi que les petits déjeuners, le repas du midi étant à leurs frais.

Des joueurs de toute la France et même d’ailleurs…

Les participants furent au rendez-vous avec près d’une centaine de joueurs inscrits. Les clubs de Corsept, Tours, Angers, Niort, Paris, Nemours et du Mans eurent chacun leur équipe. À ces sept formations, s’ajoute une huitième, de sportifs issus de divers clubs, mais composée de joueurs de moins de 20 ans évoluant tous en sélection nationale. Les RFO, préférant se consacrer à l’organisation ne formèrent pas d’équipe. Mais certains de leurs membres, participèrent tout de même à la compétition avec la formation pickup, et en complétant des équipes déjà formées comme le NUC de Niort. C’est également ce que fit un Russe, de passage en France, qui rejoignit l’événement. Ayant pris connaissance du tournoi sur Internet, il s’était dit que c’était l’occasion de pouvoir pratiquer son sport sur le territoire français.

Déroulement du week-end

Tournoi Remix 2013 d'ultimate frisbeeLe Rémix débuta le vendredi soir, avec l’accueil des joueurs, au stade de rugby. Au programme : plantage de tentes sur le terrain mitoyen et barbecue. Cette  »entrée en matière » permit à ceux qui ne connaissaient pas encore de se rencontrer, et à d’autres de se retrouver. Puis, après une bonne nuit de sommeil, tous se donnèrent rendez-vous sur la terrasse de La Fiancée du Pirate, pour un petit déjeuner face au port. 10h15, les matchs débutèrent sur les deux terrains créés à cet effet sur la plage de l’Arnérault. Les huit équipes s’affrontèrent jusqu’à 14h dans des matchs de 45 min, en 13 points, avec CAP+1 s’il y a moins de 2 points d’écart, et avec la présence obligatoire d’au moins une fille par équipe sur les cinq joueurs présents sur le terrain. 14h30, reprise des matchs, cette fois-ci, au stade, jusqu’à 18h45. La journée se termina par une soirée à la base nautique, avec DJ et paëlla. Le lendemain, rebelote, retour sur le port pour le petit déjeuner, avant de regagner la plage où se déroulèrent, cette fois-ci tous les matchs. La journée se clôtura par un concours de Dive. Le principe : attraper le frisbee en plongeant. Les concurrents débordèrent d’imagination pour nous offrir la plus belle performance. Vint enfin la remise des prix par les organisateurs et Olivier Friloux, élu, représentant la commune pour l’occasion.

La féria s’invite au Rémix

Ambiance féria au Remix d'ultimate frisbee organisé par les RFO

La vachette se prépare

Féria oblige, le dress code des deux jours fut évidemment rouge et blanc, et les interludes festifs ne manquèrent pas. Des lâchers de vachettes eurent lieu tout le week-end : une boisson gratuite contre sa capture. Mais il y eut également, la fameuse Wine Race du samedi soir, transformée en Sangria Race pour l’occasion : course relais par équipe, où après avoir glissé sur une bâche, le but était de boire le maximum du breuvage espagnol avant de tourner sur soi-même, et de re-glisser pour passer le  »relais » à un ses coéquipiers. À sa suite, ce fut soirée paëlla à la base nautique, où les participants purent se détendre dans les rires et la bonne humeur, en arpentant la piste de danse jusqu’au milieu de la nuit, pour la plupart. Le dimanche, ce fut l’équipe des Tsunamis qui concourra contre une équipe formée de RFO, dans une épreuve de tir à la corde, pour une boisson. Toutes ses réjouissances n’empêchèrent pas les joueurs de se surpasser et de donner le meilleur d’eux-mêmes lors de leurs matchs.

Une finale serrée

La finale fut à l’image du tournoi. Les joueurs nous offrirent une démonstration de qualité, pour notre plus grand plaisir. On put observer un jeu rapide où s’alternèrent passes longues et courtes, et où certains impressionnèrent par leur remarquable lecture du jeu. Le match fut serré, et lorsqu’un point était marqué par les uns, les autres s’empressaient de revenir au score. Après avoir mené leurs adversaires d’un point durant la majorité de la partie, les Razmoket perdirent leur avantage durant le CAP, et ce fut finalement LUCE qui remporta la victoire.

Les règles de l’Ultimate frisbee

Les promeneurs, rétais ou non, furent nombreux à s’arrêter ce week-end, intrigués par ce sport méconnu. La phrase qui revint sur beaucoup de lèvres fut sans nul doute : je n’arrive pas à comprendre les règles. Voici donc un petit résumé des principes de l’Ultimate.

Le terrain est partagé en trois parties, deux zones d’en-but à chaque extrémité, et une zone de jeu, au milieu. L’équipe ayant marqué le dernier point engage sur la ligne de sa zone d’en-but, en lançant le disque vers la zone de l’équipe adverse, qui en le ramassant devient l’équipe offensive. La partie est commencée. Les joueurs attaquants doivent alors se faire des passes, jusqu’à la zone d’en-but adverse où ils doivent rattraper le frisbee pour marquer le point. Il est interdit de se déplacer avec le disque, mais autorisé de pivoter sur soi-même avec. Il est hors limite lorsqu’il est en dehors du terrain. Il revient alors à l’équipe adverse, de même lorsqu’il touche le sol, est intercepté, est transmis après dix secondes, est passé sans être lancé, et quand le lanceur réceptionne son propre lancer. Les contacts physiques ne sont pas autorisés, et les joueurs sont eux-mêmes les arbitres, d’où la présence d’un prix du fair play à chaque compétition. À la fin de chaque match, les sportifs des deux équipes se réunissent pour faire un bilan de la partie.

Règle du CAP : si le temps est terminé avant qu’une des équipes ait  atteint le nombre de points demandé, ici 13, on prend le meilleur score et on ajoute un, pour le CAP+1, et cela devient le nouveau but à atteindre pour gagner.

Maintenant que vous connaissez les règles n’hésitez plus à assister à un match ou à prendre votre licence. Les RFO vous attendent au prochain Rémix !

 

Ultimate frisbee

 

Les joueurs d'ultimate frisbee tirent à la corde

Epreuve de tir à la corde

 

Au Rémix, c'est musique tout le week-end

Au Rémix, c’est musique tout le week-end

 

 

Classement

1 LUCE (Corsept)

2 Razmoket (Pickup France U20)

3 Tsunamis (Nemours)

4 Magic Disc (Angers)

5 Le NUC (Niort)

6 Fast’n’Feria (Paris)

7 OUF (Tours)

8 Manchots (Le Mans)

 

Prix du Fair-Play : Manchots

Prix de la partie : Magic Disc

Vainqueurs de la Sangria Race : Fast’n’Feria

Vainqueurs du tir à la corde : RFO

Vainqueurs du concours de Dive : Tony et Briac

Lolita Prieur

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires