Sports

Rugby

Le Stade Rochelais fait plier à domicile le RC Toulon

Publié le 06/05/2019

Nous le savons depuis le mois dernier, le classement du Top 14 est si rapproché et le niveau très homogène, chaque match de cette fin de saison prend des airs de phase finale. Cette rencontre opposant était attendue par tout le clan rochelais car l’histoire montre que ce fût souvent des matchs importants de l’année pour celui qui en sortait vainqueur et surtout par le fait que l’ancien entraîneur du Stade Rochelais jusqu’à l’an passé, le charismatique Patrice COLLAZO, est passé sur le banc du RC Toulon.

Le stade Marcel Deflandre est à guichet fermé pour la quarante sixième fois consécutive et le département de la Charente Maritime a offert un drapeau du Stade Rochelais à chaque supporter présent.

Toulon donne le coup d’envoi de cette partie et jouera cette première période le vent dans le dos. D’entrée de jeu, ce sont les toulonnais qui prennent à leur compte le jeu. Ils semblent miser sur une organisation rigoureuse leur permettant de très bien tenir leurs positions, de conserver le ballon tout en ne laissant que très peu d’espaces aux attaquants adverses.

Malgré une domination sudiste dans ces premiers instants, le Stade Rochelais résiste bien aux assauts répétés des varois puisqu’après treize minutes le score est toujours nul et vierge. À force d’insister, les efforts des toulonnais sont logiquement récompensés. C’est Raphaël Lakafia qui vient ouvrir les compteurs pour permettre aux visiteurs de prendre l’avantage au score 0-7 après 17 minutes.

Les rochelais récupèrent une pénalité à quarante deux 2mètres quasiment face aux poteaux mais surtout face au vent. Ihaia WEST s’exécute avec brio pour réduire le score à 3-7.

Alors que nous avons franchi la première moitié de cette période, La Rochelle récupère une mêlée suite à une grosse séquence défensive dans ses vingt deux mètres. Pour le moment le Stade Rochelais peine à conserver le ballon pour mettre en place son jeu de passe rapide et fluide porté vers l’avant.

Mêlée sur la ligne médiane, les avants rochelais produisent leur effort pour faire reculer le pack varois et obtiennent ainsi une penal touche dans les vingt deux mètres adverses. Hélas cette action sera sans suite pour les maritimes.

Suite à une touche toulonnaise, un début d’échauffourée débute sur le terrain entre les joueurs des deux formations, heureusement rapidement apaisé.

Seul domaine de domination des maritimes dans ce match, la mêlée où les jaune et noir mettent souvent à mal leur adversaire, en revanche il n’en est pas de même en touche où La Rochelle a déjà perdu la possession à trois reprises sur ses lancers.

Après la demi heure de jeu, les jaune et noir éveillent le stade suite à un contre dont il s’est fallut de peu qu’Arthur RETIERE ne vienne aplatir le premier essai de son équipe. Mêlée à cinq mètres pour La Rochelle, le public pousse en scandant des « Poussez ! Poussez ! » Le RCT met toutes ses forces dans la bagarre pour conserver son en-but inviolé et récupère une pénalité pour se dégager.

À la sirène, La Rochelle offre à Anthony BELLEAU l’occasion de porter le score à 10 3 peu dégage en touche et l’arbitre renvoie les joueurs aux vestiaires.

Le staff rochelais a profité de la pause pour remplacer Alexi BALES par Tawera KERR BARLOW au poste de demi de mêlée.

Ce dernier ne tarde pas à se montrer à son aise en délivrant une passe au pied pour Kini MURIMURIVALU qui transperce la défense toulonnaise pour prendre l’avantage au score pour la première fois du match 10-7.

Trop d’imprécisions viennent encore perturber le jeu rochelais comme en première période avec de nombreuses fautes de main et des ballons rendus trop facilement.

Florian FRESIA, le pilier toulonnais, écope d’un carton jaune à la 47ème minute. Il va falloir profiter de cet avantage numérique pour le Stade Rochelais. Ihaia WEST manque une pénalité ardue à quarante huit mètres des poteaux. Deuxième chance pour notre buteur à peu près dans la même position que sur sa dernière tentative. Hélas toujours sans succès pour le moment. Le score en reste donc à 10-7.

Kevin GOURDON initie une belle remontée de terrain de trente cinq mètres. Les entraîneurs commencent à faire rentrer leur banc pour introduire du sang frais dans leurs rangs. Tawera KERR BARLOW, encore lui, vient libérer les siens en inscrivant le deuxième essai de son équipe suite à un beau mouvement collectif. 17-7 à la 54ème minute de jeu. 33% seulement de possession de balle pour La Rochelle à ce moment du match. C’est dire si les jaune et noir concretise bien leur possession de balle.

Patrice COLLAZO procède à une large revue d’effectif peu avant l’heure de jeu. Mathieu BASTAREAUD et Anthony BELLEAU héritent d’applaudissements de la part du public rochelais très fair-play. Thomas JOLMES effectue sa rentrée pour La Rochelle à la place de Mathieu TANGUY.

Ce nouveau dynamisme insufflé par ce remaniement d’effectif côté toulonnais doublé du retour à 15 vs 15 permet à Toulon d’inscrire un nouvel essai par la main de Charles OLLIVON. 17-14, le match semble se dessiner comme indécis jusqu’à son terme.

Sur la remise en jeu, les maritimes récupèrent une mêlée à cinq mètres de l’en-but Varois grâce à un beau contre de Romain SAZY. La mêlée ne donne rien grâce à la malice de la ligne d’avants adverse maintenant la mêlée à la limite de se relever, limitant ainsi la puissance de la poussée rochelaise.

Les jaune et noirs insistent devant la ligne adverse et bénéficient d’une pénalité réussie par Ihaia WEST. 20 14 à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire. Vincent PELO et Arthur JOLY remplacent Uini ATONIO et Dany PRISO.

Pour Toulon, Liam MESSAM écope d’un carton jaune pour avoir volontairement écroulé la mêlée. Nouvelle supériorité numérique pour nos rochelais. Ihaia WEST ne tremble pas sur la pénalité qui suit et porte l’avantage pour les siens à 23 14, il reste dix minutes à jouer.

Le RCT sait que c’est maintenant qu’ils doivent pousser pour garder leurs chances de succès.

Ils le font avec succès grâce à leur troisième essai inscrit par Facundo ISA. 23-21 à la 72ème minute de jeu. La tension monte encore d’un cran avec un résultat toujours aussi incertain.

Levani BOTIA effectue son retour pour les trois dernières minutes. Arthur RETIERE pense se jouer de la défense adverse avant d’être repris in extremis à deux mètres de la ligne. Le jeu est écarté et Ihaia WEST délivre une superbe passe au pied récupéré par Eliott ROUDIL qui vient marquer en coin et ainsi sceller la victoire si importante des siens.

C’est sur cette dernière action que se termine le match avec une nouvelle victoire remportée par La Rochelle sur le score de 30-21.

Même si tout n’aura pas été parfait dans le jeu de part et d’autre c’est à nouveau un très bon match sur lequel les joueurs et le staff pourront s’appuyer pour préparer au mieux la première finale européenne vendredi 10 mai à Newcastle face à Clermont, un autre club français.

Félicitations à La Rochelle et à son staff qui a connu un coaching inspiré avec une montée en puissance en deuxième période de leur niveau de jeu leur permettant à la fois d’inscrire de nouveaux points tout en repoussant avec efficacité les attaques adverses. Après ce match et dans l’attente des deux dernières rencontres de cette 24ème journée de Top14, La Rochelle monte sur le podium et occupe provisoirement la troisième place du championnat.

Rendez-vous est donné à tous les supporters rochelais au stade Marcel Deflandre pour une diffusion gratuite vendredi 10 mai à 20h45 sur écran géant afin de suivre la finale d’European Challenge Cup. Réservez vos places sur staderochelais.com

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires