Culture

Culture

La Java en mode happening

Les résidences artistiques organisées par la Java des Baleines bénéficient d’un soutien financier de la CdC de l’île de Ré
Publié le 28/06/2021

Pour offrir au public de véritables moments d’échanges et d’émotions, l’association Label Oyat organise plusieurs résidences artistiques, en partenariat avec La Mer écrite et Contempo Ré Danse. Durant tout l’été, la Java des Baleines devient ainsi le théâtre de différents happening*

« Le partenariat entre Label Oyat (Portes-en-Ré) et La Mer écrite (Arsen- Ré) nous permet d’organiser une résidence artistique autour du théâtre de l’invisible. Nous avons déjà expérimenté le concept l’an passé, ce qui nous permet d’identifier les pistes d’améliorations possibles », résume Jonathan Odet, co-fondateur de la Java des Baleines et de l’association Label Oyat. En juillet et août, le théâtre s’immisce ainsi dans le quotidien de la Java des Baleines, qui devient alors un véritable espace scénique où tous types de scénarios sont possibles. Le public ne choisit pas de venir au spectacle, c’est l’émotion théâtrale qui vient à lui. « Nous mettons en place cette collaboration pour la deuxième année consécutive. Le théâtre de l’invisible est un concept créé par Jonathan qui constitue un acte performatif, avec une troupe évolutive et qui sera proposé une fois par semaine », détaille Marine de Missolz, metteure en scène et organisatrice d’événements pour l’association La Mer écrite.

La spontanéité avant tout

Les dates et heures de ces performances ne sont donc pas annoncées, il faut être là au bon moment ! La troupe elle-même, composée de comédiens amateurs et professionnels, est évolutive. « La troupe se réunit à la Java dans l’après-midi précédant la performance du soir afin de préparer les scènes, il n’y a donc pas de répétition à proprement parler », poursuit Marine. Les participants sont contactés une semaine en amont, afin que la jeune femme puisse préparer la performance et receuillir les idées de chacun. « J’accueille avec plaisir, joie et bonheur toute personne souhaitant s’essayer à l’exercice ! La troupe est ouverte à tous, je tiens à constituer un groupe hétérogène, car l’intérêt du concept réside essentiellement dans la rencontre », souligne la metteure en scène.

La Mer écrite propose par ailleurs un spectacle baptisé « Les grandes tirades », toujours à la Java, les 3 et 23 juillet à 18h30 et le 27 août à 18h. « L’association met en place toute l’année différents projets, avec une troupe différente par spectacle. Nous avons travaillé tout l’hiver sur ce spectacle que nous présentons cet été, avec une dizaine de comédiens d’Ars, de Saint-Clément et des Portes. Il s’agit d’un montage des grands tubes du théâtre classique », commente Marine. Un stage pour enfants (à partir de 4 ans) est également organisé à la Java du 19 au 23 juillet puis du 23 au 27 août de 10h à 12h30, pour un coût de 80 euros par enfant.

« L’émotion pure »

Contempo Ré Danse sera aussi en résidence artistique cet été à Saint-Clément-des-Baleines. « Nous avons débuté ce partenariat en 2020, cela s’est bien passé, le public, l’équipe de la Java et les danseurs ont beaucoup apprécié, nous réitérons donc cette année », explique Jonathan. « Nous améliorons là aussi certaines choses, le concept est à peaufiner dans le temps », ajoutet- il. Avant le spectacle, un « mode d’emploi », composé de certains éléments de la chorégraphie, est distribué à une partie du public. « Non annoncé à l’avance, l’idée c’est de déconcerter le public, qui ne sait plus qui est danseur, qui est spectateur. Nous sommes dans l’émotion pure, et non plus dans l’intellect », analyse le co-fondateur de la Java. Anne-Laure Nivet, professeure diplômée d’Etat et directrice artistique de Contempo Ré Danse, partage ce point de vue artistique : « Nous avons travaillé sur l’écriture du spectacle cet hiver en poussant au maximum le côté créatif du concept. L’objectif cette année, c’est de davantage faire participer le public ainsi que l’équipe de la Java qui sera mise au courant et qui pourra également travailler quelques bases de mouvements chorégraphiques ». Inspiré par les analyses des chercheurs, psychologues et autres philosophes contemporains, le spectacle traite de l’évolution des rapports sociaux, d’un point de vue physique, depuis le début de la crise sanitaire. Il est question du lien aux autres et à notre propre corps. L’utilisation de cordes est envisagée, comme métaphore de ce lien mais aussi de la distanciation sociale engendrée par l’épidémie.

Au-delà du chapiteau « Nous ne pouvons pas faire comme si cette crise n’avait jamais existé ! Elle fait désormais partie intégrante du processus de création. L’objectif serait de pouvoir jouer ce spectacle dans les autres villages de l’île », conclut Anne- Laure. Un stage de danse est proposé à la Java du 9 au 14 août, entre 10h et 12h (20 euros pour la matinée). Ouvert à tous, ce stage se veut intergénérationnel et aboutira à une petite création intégrée au spectacle présenté durant l’été. Ces deux résidences artistiques, associant amateurs et professionnels, locaux et touristes, promettent de belles expériences aussi qualitatives qu’éphémères. Mais pour ces trois associations rétaises, l’objectif à long terme consiste à apporter à l’île de Ré une vraie proposition culturelle et créative, et ce tout au long de l’année.

* « Happening » : Anglicisme définissant un spectacle où la part d’imprévu et de spontanéité est essentielle

La mer écrite

Pour participer ou se renseigner sur les performances théâtrales et les stages de théâtre destinés aux enfants : Marine de Missolz : 06 72 81 57 17 ou lamerecrite@gmail.com

 

Contempo Ré Danse

Pour tout renseignement : Anne-Laure Nivet : 06 78 80 33 74 ou annelaure.nivet@gmail.com

Aurélie Cornec

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires