Culture

Evénement

La 33ème édition du festival Musique en Ré est maintenue

© JF Faucillon
Publié le 04/06/2020

« La musique classique fait déjà partie des laissés-pour-compte dans les arts, il n’était pas question qu’elle disparaisse du paysage de l’île ».

Les autorisations de la préfecture, du Département et des mairies ont été délivrées, sous réserve de l’éventuel pic redouté de l’épidémie et dans le strict respect des précautions et consignes, les meilleurs solistes de France se réuniront une fois encore sur l’île pour seize concerts d’exception. Déjà, « pour que le feu reste allumé », comme l’exprime Kamiar Kian, cinq parenthèses musicales avaient ponctué cette période inédite. Oucheng Kian, Kioumarz Kian et Jean-Baptiste Souchon initiaient en famille des moments de romantisme retrouvé avec la complicité de Sarah Nemtanu (premier violon solo de l’Orchestre National de France, elle est également directrice artistique du festival) et le recours à un écran sans anicroche. Pourtant, ainsi que le souligne et le déplore le président « Le spectacle vivant n’est rien sans les associations qui ont été gravement fragilisées. La culture pourrait bien être l’un des secteurs confrontés à l’incapacité de se relever ».

Lambert Wilson nous racontera l’histoire de Pierre et le loup

Bien entendu, l’organisation de ce rendez-vous a été entièrement revue. Si l’académie qui signe l’identité de Musique en Ré (chaque année une centaine d’élèves des meilleurs conservatoires est représentée) n’est plus d’actualité, la programmation persiste à mettre à l’honneur la nouvelle génération avec la participation de quinze jeunes issus des précédentes sessions et devenus professionnels de renom. Autour d’eux, des virtuoses réputés joueront les éclaireurs pour notamment célébrer l’année Beethoven, dont on fête le 250ème anniversaire de la naissance. C’est un concentré de grands noms de la musique classique qui s’est mobilisé pour faire vivre coûte que coûte cette édition. La surprise vient de Lambert Wilson qui servira l’imagination de Prokofiev en deux versions, l’une pour enfants et l’autre agrémentée de L’histoire du soldat de Stravinsky destinée aux plus grands.

16 concerts dont 6 « Sites en scène » en extérieur et 5 manifestations orchestrales sont à l’affiche du 25 juillet au 7 août. Intégralité du programme et conditions de réservation à consulter sur le lien officiel du festival « Musique en Ré »

Marie-Victoire Vergnaud

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires