Culture

Bulles de Ré

Festival BD « Bulles de Ré » : 17 heures de bonheur

Olivier Poirier passionné par l'album de Bilout et Ludo Michel Lardeux.
Publié le 15/08/2014

La météo s’est montrée clémente le 7 août pour accueillir sur le Port de Saint-Martin, 17 heures d’affilée, les 17 prestigieux dessinateurs du festival Bulles de Ré. Olivier Poirier et son équipe de “Mille Sabords”, organisateur de cette manifestation prisée par tous les fondus de BD, pouvaient partager cette réussite avec les très nombreux visiteurs.

Dédicace promise à qui savait patienter

Dès l’ouverture, de la librairie aux tivolis de dédicaces, les files d’attente s’allongeaient pour les férus de BD, heureux de faire dédicacer leurs albums par des dessins originaux de leurs auteurs et dessinateurs préférés.

Bilout et Ludo en dédicace

Bilout et Ludo en dédicace

Les meilleurs étaient là, réunis autour de l’incontournable parrain du festival : Didier Crisse. Avec le sourire et pour le plus grand plaisir de leurs fans, Olivier Jolivet, Georges Abolin, Olivier Ledroit, André Chéret, Emmanuel Roudier, Thierry Coppée, Christophe Picaud, Laurent Véron, Frédéric Brémaud, Andréas et Isabelle Cochet, Luc Turlan, Jacques des Portes, Frank Margerin, Dominique Marick, François Boucq, Bilout et Ludo, dessinaient sans relâche.

André Chéret, le père de Rahan

André Chéret, le père de Rahan

Des enchères généreuses pour une bonne cause

La Ligue contre le Cancer, et spécifiquement ses actions en faveur des enfants, a bénéficié de l’initiative généreuse et originale de Bulles de Ré. Avec la complicité des 14 dessinateurs qui firent don d’un dessin original, Olivier Poirier anima en commissaire-priseur averti, une vente aux enchères qui mobilisa de très nombreux connaisseurs vers 18 heures. L’œuvre de Laurent Véron, un dessin au crayon de Boule et Bill fût adjugé pour 2500 euros. De superbes dessins de Didier Crisse et André Chéret, atteignirent respectivement 1600 euros et 1500 euros. Au total, les 14 dessins offerts par les dessinateurs permirent de signer un gros chèque de 13050 euros pour l’action de la Ligue contre le Cancer des enfants. Un geste très apprécié du professeur Jean-Marie Piot.

Un concert de clôture mémorable

Les Evadés de la Zic, en costumes de bagnard rayés jaune et noir, furent rejoints sur scène par des dessinateurs qui troquèrent avec bonheur le crayon contre un instrument de musique. Le public conquis en redemandait encore !

Vivement la 6ème édition de ce rendez-vous de l’été rétais devenu incontournable.

 

Voir le précédent article consacré à Bulles de Ré

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires