Services

Infrastructures - communication

Coup de mou pour le haut débit

Publié le 27/12/2020

Freiné par le confinement et les mesures sanitaires, le chantier d’installation de la fibre optique à l’échelle du département a pris du retard

Le constat est sans appel. « Les impacts de la crise sanitaire sont tels qu’on aura du mal à respecter le calendrier initial », affirme Jean-Marie Roustit, vice-président au Conseil départemental en charge des technologies de l’information et de la communication. Entre les suspensions de chantiers durant le confinement, puis l’application des mesures sanitaires, le programme de déploiement de la fibre a pris un retard de six mois sur le calendrier initial. Concrètement, le premier confinement n’a permis d’installer que 12 000 prises, sur une période où il devait s’en déployer 16 000.

« On a bien eu des autorisations de travail de la préfecture de mars à mai, notamment pour le raccordement de particuliers, mais les plus gros travaux nécessitant l’intervention simultanée de 20 à 30 personnes n’ont pas pu avoir lieu », explique Jean-Benoit Leclercq, directeur général de Charente-Maritime THD, la filiale du groupe Orange en charge du projet, « Aujourd’hui encore, on est obligé d’organiser ce type de chantier de façon morcelée pour que tous les intervenants ne se retrouvent pas en même temps sur le site ». Ce qui explique notamment que certaines communes aient pu se retrouver avec des dispositifs partiellement achevés, à la grande surprise des riverains. Dans certains cantons, l’opérateur a pourtant travaillé tout l’été pour essayer de rattraper le retard. Mais là non plus, rien n’a été simple. « Certains maires, en particulier sur la côte, ne voulaient pas de chantier durant la saison touristique », relate Jean-Benoît Leclercq.

Jean-Marie Roustit, lui, se veut rassurant. « Ce retard n’aura de conséquences que pour la moitié des communes concernées. Au plus tard fin juin 2023, tous les Charentais-Maritimes seront raccordés à la fibre », promet-il. « Le retard engendrera un surcoût de 4% par rapport au budget initial, que nous ne ferons pas subir au Département », promet Jean-Benoît Leclercq.

L’île de Ré fait partie de ces 45% de cantons où le calendrier n’aura quasi pas bougé. Les chantiers démarrés en 2020 et 2021 seront livrés en 2022 à part Saint-Clément des Baleines où tout devrait être bouclé dans le courant de l’année 2021.

Au 2 novembre 2020, il y avait 10 102 logements éligibles au raccordement à la fibre sur l’île de Ré (100 000 prises sur tout le 17)

Anne-Lise Durif

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires