Élection

Loix

conseil municipal de loix (île de ré)

Viser le seuil critique des 800 habitants, pour pérenniser la vie permanente de Loix

Le conseil municipal de Loix
Publié le 11/04/2014

Ré à la hune : Quelles sont vos réactions par rapport aux résultats des élections loidaises ?

Lionel Quillet : J’ai été très surpris de l’engagement des Loidais, alors qu’il y avait une liste unique : 65 % de taux de participation signifie une vraie reconnaissance, avec des scores de 73 à 90 % selon les membres de la liste. Il est composé d’habitants très impliqués dans la vie du village, depuis longtemps et s’est rajeuni avec Julie Lipinski (41 ans) et Benoit Bonnet (27 ans), même s’il est peu féminisé avec seulement 3 femmes dont 2 issues du renouvellement, Julie donc et Michèle Roilland. Pour mon 4ème mandat, être réélu avec 73 % de suffrages est une vraie satisfaction.

Quelles seront vos priorités dans les prochains mois ?

En 1995, le village comptait 543 habitants, 8 enfants scolarisés, 9 commerces, peu d’artisans, la poste menaçait de fermer, le village était très endetté, le camping perdait 1 million de francs par an (pour un budget communal de 2,5 millions de francs), et 14 contentieux avec les associations et les habitants troublaient la sérénité locale.

En 2014, le RPI Ars-Loix compte 30 enfants, 100 personnes viennent quotidiennement travailler dans la commune – dont 35 dans un célèbre « Atelier », 25 à 30 dans les commerces, 20 dans des activités artisanales – 20 ostréiculteurs, sauniers, agriculteurs sont installés et tout cela a permis d’atteindre le seuil de viabilité de 700 habitants, sachant que l’objectif de taille critique permettant de garantir la pérennité de la vie permanente est de 800 habitants. Le programme de ce prochain mandat ne sera désormais plus centré sur de gros investissements, même si la construction de 21 nouveaux logements à loyers modérés sur l’ancienne colonie PTT et qui s’ajouteront aux 19 logements « Habitat 17 » du centre bourg sera – à partir de septembre 2014 – « LE » gros projet du mandat. L’acquisition du terrain a été réalisée par la CdC, qui le met à disposition de la commune via un bail emphytéotique de 54 ans avec Habitat 17, terme au-delà duquel le terrain appartiendra à la Commune. Il n’en reste pas moins que la commune devra gérer les riverains confrontés à une année de travaux, la reconstruction, la refonte de la voirie, le plan de circulation, et tout le suivi du chantier. Avec 40 logements sociaux dès 2015, Loix peut ainsi espérer atteindre le seuil critique des 800 habitants et la commune a déjà recueilli 70 demandes de Rétais voulant venir y habiter…

L’autre grand projet du mandat à venir sera la protection des côtes, car si près de 5 millions d’€ ont été mis depuis Xynthia sur la réfection des digues (3,5 millions d’€), des chemins (1 million d’€) et leur entretien régulier, les nouveaux travaux prévus pour début 2015 et validés au PAPI sont de 3,5 millions d’€, sans oublier la digue nord qui sera intégrée au PAPI 2. Ainsi le plan de protection « définitif » de Loix représente 10 millions d’€, celui de l’île de Ré 100 millions d’€, qui correspondent à 2 millions d’€ par an qui auraient dû être mis depuis 50 ans, les derniers grands travaux de digues ayant été réalisés au Boutillon… en 1955. Évidemment le complexe sportif, financé à 30 % par la CdC, 20 % par le Conseil général, et qui a aussi bénéficié de la réserve parlementaire d’Olivier Falorni, représente un projet intéressant pour le dynamisme des activités.

Comment faites-vous pour tout gérer : Commune, Communauté de Communes et Atelier Quillet ?

Lionel Quillet et sa directrice de mairie à Loix

Frédérique Boijoux,
Directrice de Mairie, et
vrai pilier de la gestion
communale

Je suis très organisé, et je délègue beaucoup à des personnes très compétentes et fidèles. Je tiens à rendre hommage à tout le personnel communal – 17 personnes tout compris là où des communes de taille semblable en emploient 30 – notamment au seul et unique policier municipal, Thierry Vacher, à Gilles et à tous les services techniques qui sont sur le terrain 7 jours / 7 et aiment leur village, aux 3 employées de l’école et aux 3 personnes qui assurent l’ensemble de l’administratif et de la gestion, avec à leur tête Frédérique Boijoux, directrice de mairie, qui est corps et âme dévouée à la commune et sans laquelle la plupart des projets n’auraient pu se réaliser, puisque sur les 12 millions d’€ investis sur Loix, 7 millions proviennent de subventions du Conseil général, de l’État, de l’Europe. La compétence et la disponibilité de Frédérique sont indispensables dans la recherche et l’obtention de ces subventions, ainsi que dans la gestion et le suivi de tous les projets municipaux.

 

Le Maire et les Adjoints ont été élus à l’unanimité

Maire

Lionel Quillet

Adjoints

1er adjoint : Frédéric Guerlain (délégué à la Communauté de Communes, président de l’Office de Tourisme)

2ème adjoint : Fabrice Provendier (délégué au cadre de vie – Associations, fêtes et cérémonies, école…)

3ème adjoint : Patrick Boussaton (délégué à l’environnement et aux zones de mouillage)

4ème adjoint : André Roullet (voirie)

Alain Bourdié (qui a les attributions de 5ème adjoint, mais pas le titre, est en charge de l’urbanisme)

Propos recueillis par Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires