Activités primaires

Phytolaque

Vendange de raisins d’Amérique

Vendanges tardives en Ré

Vendange de raisins d’Amérique
Publié le 12/12/2012

Ces belles grappes de fruits de phytolaque, lesquelles ressemblent à des grappes de raisin, lui ont valu le surnom de raisin d’Amérique. Bien que ces fruits contiennent un jus très sombre ressemblant à du vin, il est fortement déconseillé de s’en abreuver car il se révèle très toxique avec des effets digestifs et neurologiques pouvant être mortels, non seulement pour les humains mais également pour les porcins, équins et bovins.

Sans exigence particulière en ce qui concerne le sol, cette plante, phytolacca decandra ou phytolacca americana en latin, affectionne les expositions ensoleillées et a la particularité de se ressemer avec une grande facilité à tel point qu’elle devient vite envahissante. Avec entre autres essences la baccharis halimifolia, la phytolaque figure au tableau des espèces invasives dans l’île de Ré.

Une plante à détruire

Arrachage délicat des racines de phylolaque

C’est pourquoi l’association « Ré Nature Environnement » qui bénéficie d’une délégation du Conservatoire du Littoral a récemment mené sur un site très littoral appartenant à l’État, entre la pointe de Chauveau et le marais des Grands Près en limite Sainte-Marie/Rivedoux, une opération de gestion des espaces naturels en « fauchant » plusieurs centaines de grappes de fruits et de graines mûres et en arrachant une vingtaine de pieds avec un maximum de leurs racines. Tous ces prélèvements ayant été ensuite envoyés vers un poste d’incinération.

Malgré ce travail d’arrachage qui s’est par ailleurs révélé relativement compliqué du fait que la base des tiges se trouvait à une cinquantaine de centimètres de profondeur en raison du sable transporté par les vents durant l’été dernier (or, pour lutter efficacement contre le raisin d’Amérique, il faut absolument pouvoir en extraire la racine), il sera nécessaire au printemps prochain de poursuivre un travail d’entretien et de surveillance, ce afin de supprimer les éventuels jeunes plants apparus à partir des graines dispersées dans les sols.

Jean-Pierre Pichot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires