Élection

Législatives

Législatives à La Rochelle : tweet, tweet, tweet

Une campagne au goût amer : les résultats

Grincements entre les deux Tours... de La Rochelle
Publié le 14/06/2012

Le moins que l’on puisse dire est que cette campagne des Législatives sur la circonscription La Rochelle-île de Ré aura été bien décevante pour les électeurs, et l’abstention de plus de 40 % ne peut que conforter cette impression. Combats fratricides entre candidats de gauche, médiatisation à outrance de ce duel au détriment des autres candidats, trahisons dans les entourages des candidats et notamment la candidate de droite qui – certes novice en politique – a fait preuve d’une certaine stoïcité et aura suivi une formation politique accélérée, ont fait l’essentiel de cette campagne.

Mais où sont passées les idéologies, les valeurs des uns et des autres, les convictions, les débats d’idées ? La politique au sens noble du terme est d’ores et déjà la grande perdante de cette élection législative locale.

Pour cet entre deux tours, Ré à la Hune a interviewé les candidats qui ont occupé le devant de la scène durant la campagne.

 

Ambiance, ambiance

Il y a longtemps que la Préfecture de La Rochelle n’avait connu une telle affluence. Dimanche 10 juin à 19 heures, tous les médias nationaux et régionaux étaient déjà présents, attendant l’arrivée de Ségolène Royal en compulsant les résultats partiels qui commençaient à arriver. À l’extérieur des camionnettes chargées de matériel pour la télévision avaient envahi le parc, écrasant au passage quelques plates-bandes fleuries. À l’intérieur une meute de journalistes installaient leurs ordinateurs et téléphone là ou ils pouvaient.

Ségolène Royal est arrivée un peu après 20h. Les télévisions et radio se précipitèrent sur elle dès qu’elle eut franchi le porche car ne nous faisons pas d’illusions, tous étaient là pour elle. Toujours très maîtresse d’elle-même, le sourire était cependant figé, comme l’étaient les visages de son équipe de campagne et de certains élus de la mairie de La Rochelle. Elle s’isola au premier étage de la préfecture pour donner ses interviews alors qu’Olivier Falorni, arrivé peu de temps après elle, répondait aux journalistes soit dans la cour de la préfecture, soit au rez-de-chaussée et règlait ses comptes en public. C’est ainsi qu’interrompu pendant un interview par un appel téléphonique il s’éclipsa un long moment, expliquant que l’interlocuteur était son père et revint le visage crispé encore plus déterminé qu’auparavant à ne pas faire allégeance à Ségolène Royal. Sally Chadjaa arrivée plus tardivement dans les locaux de la préfecture indiqua, déçue mais prête à reprendre le combat, qu’il était regrettable que la droite ne serait pas présente au second tour des élections législatives sur la 1ère circonscription de la Charente-Maritime privant les électeurs d’un véritable débat démocratique local et que personnellement elle voterait blanc le 17 juin.

CB

1er tour des élections législatives, 10 juin 2012 : Détail des résultats de la circonscription La Rochelle – Ile de

Résultats élections législatives 2012 La Rochelle-Ré

Résultats élections législatives 2012 La Rochelle Ré

 

1er tour des élections législatives : Détail des résultats de l’île de Ré

Résultats législatives 2012 île de Ré

 

Résultats législatives 2012 île de Ré

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires