Culture

Exposition

Un Sauvage à la maison Caillaud

Affiche de l’exposition Broken.
Publié le 24/05/2019
Un Sauvage à la maison Caillaud
5 (100%) 2 vote[s]

Le peintre Gautier Sauvage donne sa première exposition rétaise, du 4 au 9 juin, à Ars-en-Ré.

Son travail, que l’on pourrait qualifier de fort et d’intense se singularise par la convergence de la technique et du sujet. L’expression des sentiments, sur la toile, est transcrit par la violence du trait ou du coup de pinceau.

Alors qu’il est immobilisé après un accident, le jeune Gautier découvre la peinture auprès d’un peintre et ami de sa famille. Tout de suite, c’est la révélation et la peinture s’avérera son principal mode d’expression.

Originaire de Montpellier, Gautier Sauvage se forme aux ateliers de Sèvres puis à l’école des Beaux-Arts de Nantes, il réside aujourd’hui à Sainte- Marie de Ré. Ses sentiments à fleur de peau, dus à une nature hypersensible, le confrontent à des émotions violentes et inexpliquées, pas toujours lisibles. C’est cette part de brutalité qu’il veut traduire sur la toile. À l’aide de fusain et d’huiles, à moins qu’il n’emploie son appareil photo, l’artiste explore la part d’ombre enfouie au fin fond de nous. Il traduit l’ambivalence de ses sentiments à grands coups de pinceau, d’un geste vif et large il écorche la toile comme autant de stigmates que la vie inflige.

Car le geste du peintre se veut luimême expérience. En cela Gautier Sauvage s’inscrit dans la lignée des peintres modernistes new-yorkais, comme Willem de Kooning et Francis Bacon qui l’ont largement influencé.

Il en ressort une oeuvre profonde, parfois brutale et dont les sujets figuratifs, souvent la femme, expriment l’attachement du peintre à la nature mais que le geste spontané transforme en émotion vive, indicible, méconnaissable allant jusqu’à l’inavouable, se fondant de manière abstraite.

 

 

Wild, fusain sur papier.

Gautier Sauvage expose à la maison Caillaud,

Place Carnot à Ars en Ré, la semaine du 4 au 9 juin, le vernissage de l’expo, intitulée Broken, aura lieu le 4 juin à 18 heures.

Véronique Hugerot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires