Aide et humanitaire

Sauvetage en mer

Un gros chèque de 16 865,50 € pour la SNSM

Publié le 15/10/2013

« Une sacrée surprise ! » s’est ému Jean-Luc Dupeux, responsable de la SNSM en recevant le 10 septembre un gros chèque des mains de ceux qui avaient organisé la journée d’appel aux dons, au profit de l’antenne rétaise. Le 13 juillet dernier, c’était au tour d’Ars-en-Ré d’en assurer la coordination. Pour la première fois, les communes de cinq villages rétais, pilotées par leurs associations nautiques, avaient mutualisé leurs équipes pour cette 5ème édition. La mise en commun des forces du CNAR (Cercle Nautique d’Ars-en-Ré), de l’AUPAR (Association des Usagers du Port d’Ars-en-Ré), du CNLF (Cercle Nautique de La Flotte) et du YCSM (Yacht Club de Saint- Martin) et de l’AMIGO (Association des Amis du Port du Goisil), a porté ses fruits. Même la commune de Saint-Clément des Baleines, qui n’a pourtant de port, avait donné un coup de mains en prêtant du matériel et en faisant un don. Ce dont ne manquait pas de se réjouir Lionel Quillet, président de la Communauté de Communes : « Quand l’intercommunalité fonctionne, le résultat est là ! ». Au club-house du CNAR, où s’est déroulée la remise du chèque, le maire d’Ars, Jean-Louis Olivier attestait combien on peut compter sur les sauveteurs en mer rétais.

Une somme supérieure de 60 % à celle recueillie l’année dernière

Le public a été généreux avec la SNSM

Record de dons à battre…

Il a été souligné qu’elle était exceptionnellement haute, sans doute liée à la forte mobilisation de tous. Le repas-paëlla au CNAR avait rassemblé 157 convives. Il a fallu rajouter des tables un peu partout devant le succès. À la clé de la tombola, un vélo était offert par les cycles Neveur. De nombreux adhérents des clubs avaient fait des dons, sensibilisés par les courriers incitatifs qui leur avaient été adressé. L’année a été particulièrement riche en événements pour la SNSM : un bateau neuf, des bâtiments neufs à La Couarde, un pécule. « C’est magnifique ! Ce chèque va nous permettre de disposer de fonds d’avance. Hiver comme été, la vedette est pour nous un bel outil de travail, il faut de l’argent pour la faire fonctionner. Un grand merci à tout le monde. Avec les pompiers, nous sommes un peu les enfants chéris de l’île de Ré » reconnaissait Jean-Luc Dupeux.

Maryline Bompard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires