Vie politique

Conseil Municipal la Flotte - 23 mars 2021

Un budget 2021 reflet des engagements de la nouvelle municipalité

© Nathalie Vauchez - Avec 900 K€, les travaux de voirie (Ici, la rue du Rivage) représentent une part importante du budget 2021 de La Flotte, reflétant l’une des orientations fortes de la municipalité
Publié le 08/04/2021

A l’ordre du jour du dernier Conseil municipal de La Flotte, ce qui constitue un moment fort de l’année pour la vie du village : le vote du budget. Jean-Paul Héraudeau, entouré de l’ensemble de ses conseillers, a durant plus de deux heures trente fait le tour des sujets importants pour 2021

En préambule, le maire a laissé la parole à quelques élus pour aborder différents points sur les Commissions en cours. Du côté de l’éducation, un travail de concertation est actuellement mené par Céline Faillères-Lacayrouse, l’élue en charge de la Commission Social et Éducation, sur la reconduction de l’opération « un orchestre à l’école ». Une discussion est entamée avec les intervenants et responsables de ce projet afin d’envisager sa poursuite tout en y apportant quelques améliorations, suggestions et modifications. A suivre… Puis diverses annonces suivent comme le renouvellement de la convention avec la CAF concernant l’accueil de loisirs les P’tits mômes, la signature de l’acte d’achat définitif du garage Chauffour et sa démolition prévue avant la saison estivale, une réflexion sur la création d’une station de bornes électriques pour les véhicules comme vient de le mettre en place la commune voisine du Bois-Plage.

Exercice 2020 : un vote du budget à l’unanimité qui clôture une année atypique

Avant toute chose, Jean-Paul Héraudeau a rappelé le contexte 2020 : son élection le 15 mars avec 64,31% des suffrages exprimés mais une prise effective des fonctions de la nouvelle équipe municipale à compter seulement du 27 mai suite aux conditions sanitaires que nous connaissons. Ce qui explique la non-maîtrise de certaines dépenses et réalisations en 2020 laissées à la gestion de l’ancienne équipe par décret gouvernemental. L’installation de la nouvelle équipe a dû faire face alors aux problèmes suivants : mettre des moyens accrus en personnel pour appliquer correctement les obligations générées par le protocole COVID dans les services municipaux et dans les écoles (budget qui a subi une augmentation de plus de 36%), préparer autant que faire se peut une saison estivale avec des festivités a minima, dans le respect des protocoles COVID successifs, veiller à la sécurité sanitaire des personnels et des administrés, faire face à une baisse importante des revenus en fonctionnement en raison de la période de confinement et de ses manques de ressources induits, procéder à des remboursements de divers loyers et occupation du domaine public… Malgré ce contexte très complexe, la nouvelle municipalité a réussi à préparer sa politique d’aménagement de la commune, à initier une nouvelle organisation du personnel communal en réhabilitant les bureaux, un excédent de fonctionnement de 2 538 291,66 euros a été dégagé. Au final, le compte administratif 2020 présente un résultat excédentaire cumulé de 1 061 992,58 euros.

Adoption du budget 2021 : pouvoir enfin afficher ses ambitions

L’exercice 2021 sera le premier au terme duquel Jean-Paul Héraudeau pourra clairement afficher ses ambitions. La présentation de ce budget a été établie avec une volonté politique forte de la part du maire de préserver l’environnement naturel des Flottais pour leur garantir une qualité de vie. Il a par ailleurs réaffirmé son souhait d’utiliser les capacités d’autofinancement de la municipalité pour financer les investissements nécessaires au développement de la commune tout en maîtrisant les dépenses de fonctionnement, ne recourir à l’emprunt que pour les opérations de grande envergure comme par exemple l’acquisition de la maison Neveur à la Croix Michaud pour créer une maison médicale… investissements dont la plupart généreront une ressource supplémentaire en fonctionnement recettes. Il s’agit également de mobiliser des subventions chaque fois que possible. A noter une heureuse nouvelle pour la population flottaise : les taux d’imposition des impôts locaux pour l’année 2021 seront identiques à 2020, malgré une baisse des dotations et participations de l’Etat d’environ 2,36% par rapport à 2020.

Parmi les grands chantiers à venir et qui ont été portés au budget 2021 : la création d’une maison médicale à la Croix Michaud. Un architecte a été mandaté pour dessiner les plans et des contacts ont été pris avec des médecins spécialistes comme ophtalmologue, dermatologue, gynécologue, cardiologue. Le maire rappelant que les services à la santé sont essentiels et qu’il y portait beaucoup d’intérêt. Autre actions prévues : l’installation de bornes rétractables pour la piétonnisation du Port, l’acquisition et la démolition de la friche commerciale de l’ancien garage Chauffour pour y créer dans un premier temps un parking à vélo végétalisé puis dans un second temps une médiathèque, l’acquisition du matériel informatique dans le cadre de la poursuite du programme de télétravail, l’aménagement du parking du Clos Biret, la pose d’un arrosage automatique au stade municipal, la réfection de toitures sur des bâtiments communaux, la réhabilitation des espaces verts comme la végétalisation des parkings ainsi qu’un programme de voirie adapté le tout rendu possible grâce à une augmentation conséquente de cette ligne budgétaire versus 2020, les travaux d’urgence à effectuer à l’Abbaye des Châteliers, la réhabilitation du Parc de logements communaux suite à un logement laissé à l’abandon et quasiment insalubre au-dessus de la banque BNP PARIBAS, de gros travaux dans les bâtiments scolaires avec notamment l’installation d’une pompe à chaleur, l’acquisition du Chai Biret, la construction de nouveaux sanitaires publics dans la zone d’activités de la Croix Michaud…

Un taux d’endettement faible propice au financement de projets

C’est donc un budget de plus de 12 millions d’euros porté au vote : sur 23 personnes présentes, deux conseillers de l’opposition se sont abstenus. L’édile a fait part de sa satisfaction concernant le faible taux d’endettement de la commune (ratio de 2,64 dans la mesure où le seuil de vigilance est porté à 10) et a remercié l’équipe administrative pour l’excellence de son travail.

Un sujet sensible… mais tranché pour s’inscrire dans la légalité

Lors de la mise au vote de la fermeture du Jardin d’Eveil, Jean-Paul Héraudeau a donné des informations sur le reclassement du personnel : la directrice prendra le poste de directrice-adjointe de l’accueil de loisirs Les P’tits mômes, les ATSEM interviendront en support dans les classes de maternelle. Rappelant que la fermeture de cette structure a été motivée par le seul souci de se conformer à la loi et au transfert de compétences petite enfance à la CdC depuis 2007. Les locaux seront restructurés durant l’été pour accueillir à la rentrée la MAM (Maison d’assistants Maternels). Le maire a dû faire face à un débat nourri par Patrick Salez et Simon-Pierre Berthomès, deux élus d’opposition, soulignant différents points de désaccord vis-àvis de cette fermeture et demandant des éclaircissements. Le maire a alors expliqué quelque peu agacé que cette décision était inévitable et logique légalement et qu’il veillerait à trouver des solutions pour satisfaire les parents jusqu’à proposer une aide financière si besoin.

Une lettre d’info pour pallier un déficit de communication

La situation sanitaire n’ayant pas simplifié ses premiers mois de prise de fonction et le maire désirant renouer des liens avec ses administrés, dès début avril, le premier numéro d’une lettre d’information, qui paraîtra cinq fois par an, sera déposé dans les boîtes aux lettres des habitants. Peu de texte, une place à la communication visuelle sera privilégiée pour informer de l’actualité et des grands chantiers entrepris par les élus au service des Flottais.

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires