Logements

Ca bouge à... Sainte-Marie-de-Ré

Inauguration de logements sociaux

Sainte-Marie-de-Ré : des logements sociaux de qualité

Lionel Quillet et Léon Gendre ont félicité Gisèle Vergnon
Publié le 17/10/2012

La mairie de Sainte-Marie et Habitat 17 célébraient mardi 9 octobre l’inauguration des 23 nouveaux logements locatifs : deux réhabilitations, celle du théâtre qui comprend quatre logements, celle de la maison Mallard avec quatre logements également ainsi que la construction des 15 logements de l’ensemble Le Verger au lieu-dit La Fosse des Sables.

C es trois projets ont été réalisés grâce aux aides et financements, en dehors de la mairie de Sainte-Marie (80 000 €), de la Région (62 651 €), du Conseil général (145 000 €), de l’État (207 217 €), du CIL (70 000 €), de l’ERDF (11 329 €), des prêts de la caisse des Dépôts et Consignation et Dexia (1 758 200 €) et de fonds propres d’Habitat 17 (310 042 €).

Un satisfecit général

logement social à Sainte-Marie

La maison Mallard réhabilitée

Une visite de la maison Mallard a précédé l’inauguration au cours de laquelle Gisèle Vergnon a rappelé que le logement locatif intermédiaire était une nécessité et s’est félicité que ces réhabilitations aient été votées à l’unanimité sous son mandat.

Habitat 17 a montré son savoir-faire dans le cadre de ces réalisations. L’office qui a connu une grave crise interne ces dernières années, semble mettre en place sous l’impulsion de son nouveau directeur Bernard Parage, une organisation efficace et plus humaine des services, resituant le locataire au centre des préoccupations, ce qui est le moins que l’on puisse faire dans un office public de HLM.

Lors de son intervention, Lionel Quillet, président de la CdC, félicita, Gisèle Vergnon de « cette réalisation de logements sociaux de qualité qui répondent aux besoins de la vie permanente dans l’île. » Il précisa que la CdC devait faire en sorte que 400 logements sociaux soient réalisés d’ici à cinq ans car a-t-il ajouté « il n’y a pas que des People dans l’île et tout le monde ne dispose pas de 800 à 900 € à sortir mensuellement pour un loyer. »

Léon Gendre, félicita également Gisèle Vergnon d’avoir réhabilité ce patrimoine du centre ville en le transformant en logements sociaux et fit une intervention particulièrement émouvante. En effet, la maison Mallard évoquait pour lui l’instituteur « qui l’a préparé aux fonctions que j’occupe aujourd’hui » et le théâtre lui rappelait bien des souvenirs d’enfance.

Il termina son allocution en assurant Bernard Rochet, président d’Habitat 17 de son soutien à lui-même et à son office.

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires