Vie politique

Edito 201

Rumeur, rumeur…

Publié le 05/12/2019

La rumeur a ceci de particulier que, puisque « tout le monde le dit », elle doit bien être vraie !

Sport favori d’un certain nombre de Rétais, particulièrement à l’approche d’élections, elle court, elle court… et parfois revient comme un boomerang à sa source. Parce qu’en cherchant à qui elle profite, on en démasque assez facilement les auteurs.

Avis aux amateurs, Ré à la Hune est hermétique aux rumeurs et n’en fera jamais ni ses gros titres, ni même le moindre petit écho. Nous tenons fermement la barre de notre ligne éditoriale.

Pour finir l’année en beauté et pour fêter dignement les douze ans de Ré à la Hune (lancé en décembre 2007) nous vous proposons une édition particulièrement étoffée, riche en actualités et informations de tous horizons.

Découvrez aussi notre somptueux cahier des Essentielles des fêtes, élaboré en partenariat avec nos Annonceurs, qui brillent de mille feux.

Ré à la Hune a réalisé une très bonne année 2019 avec une progression de près de + 40 %. L’occasion pour nous de remercier infiniment tous nos partenaires, annonceurs, diffuseurs – sans lesquels nous ne pourrions vous proposer un journal au tel contenu rédactionnel -, mais aussi toute l’équipe de Rhéa Marketing – commerciale, rédactionnelle, administrative, graphique – passionnément investie pour la réussite de nos journaux.

Tous se joignent à moi pour vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année, joyeuses et solidaires !

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Claudiej
    Publié le 6 décembre 2019

    Merci pour ce journal. Je ne suis pas habitante de Ré mais j’aime y venir en vacances hors période scolaire.
    Alors j’aime suivre la vie de Ré toute l’année. Je souhaite de belles fêtes à toute l’équipe qui fait un beau travail et par les temps qui il est nécessaire d’apprécier le travail bien fait.
    Claudiej

    Répondre
  • Mariane
    Publié le 10 décembre 2019

    Bonjour,
    curieux cet éditorial qui évoque lui même des « rumeurs » à propos des élections, alors que vous les suggerez vous-mêmes . et semblez obligés de vous justifier de ne pas les ébruiter; Curieux aussi de préconiser que vous en connaissez les auteurs … Le débat public vous serait-il désagréable en ces périodes de campagne, au point de devoir vous justifier de ne pas entrer dans ce cercle de « rumeurs » . ce que vous appellez « rumeurs » ne serait il pas au contraire un début d’entrée dans la campagne des municipales, ou seulement certains ont accès à vos colonnes .Croyez vous que les citoyens lambdas n’ont pas d’avis ?

    Répondre
    • Nathalie Vauchez
      Publié le 23 décembre 2019

      Pur procès d’intention, tous les candidats ont accès à nos colonnes et nous contribuons très largement au débat public depuis des années. Nous l’encouragions même dans plusieurs éditos passés. Comme tout média nous sommes le réceptacle de nombreuses rumeurs, pour notre part nous ne leur donnons aucun écho et tenions à le préciser afin que ceux qui les colportent sachent que ces rumeurs ne seront pas relayées dans nos colonnes. Le préciser fait gagner du temps à tout le monde et a le mérite d’afficher notre positionnement.