Aide et humanitaire

Esthétique en milieu hospitalier

Fanny Dunet, esthétique à domiciile en milieu hospitalier à La Rochelle et en Charente Maritime

Pour rester soi-même pendant la maladie !

Fanny Dunet dans sa cabine esthétique à l’hôpital
Publié le 08/10/2014

Garder l’estime de soi et accepter son image modifi ée par les traitements lourds de chimiothérapie, c’est le combat de beaucoup de personnes hospitalisées dans le service d’oncologie de l’hôpital de la Rochelle. Depuis 11 ans Fanny Dunet, esthéticienne diplômée, salariée de l’association EMH, accompagne chaque année dans sa cabine au niveau 0, et sur les 3 étages niveaux du service, près de 1900 personnes. Et parmi elles : des rétais.

Jeune femme pétillante et pleine d’énergie positive, Fanny Dunet est passionnée par son métier et sa mission. C’est lors d’une hospitalisation de plusieurs mois consécutive à un accident de la route que Fanny a élaboré son projet pour proposer des soins esthétiques en milieu hospitalier. L’association EMH était née et rencontre l’intérêt et le soutien du centre hospitalier de La Rochelle depuis le 3 décembre 2003.

Une belle expérience humaine

« L’équipe soignante intègre les soins esthétiques dans la démarche médicale », explique-t-elle. « Le repérage des malades qui en auront besoin se fait en relation avec l’équipe soignante. Je rencontre les patients dans le service oncologie et soins palliatifs, parle avec eux des conséquences esthétiques des traitements de chimiothérapie et apporte des propositions de solutions par des soins appropriés du visage, du corps, gratuits pour tous. Je donne même les perruques dont je peux disposer. C’est le malade qui décide volontairement de prendre rendez-vous et de se rendre à la cabine. En 11 années j’ai fait de belles rencontres et pris des leçons de vie. Nous entretenons avec le patient et son entourage une relation forte, car les soins aident la personne malade à se retrouver intérieurement et à aller au-delà des apparences. »

Futile ou utile ?

« Les soins esthétiques ont des bienfaits physiologiques et psychologiques incontestables sur la personne malade. Ils participent de l’estime de soi et aide à accepter son image modifi ée après des traitements lourds de chimiothérapie ou radiothérapie. Notre leitmotiv : la maladie est en moi, mais je dois rester moi-même. Nous luttons avec de la fantaisie, et de la couleur pour aller au-delà des apparences. Je reçois de nombreux témoignages de patients encore longtemps après la sortie » précise Fanny avec émotion.

« Les gens sont adorables et doux, malgré la maladie souvent difficile à accepter. L’esthétique en milieu hospitalier n’est pas un moyen insignifi ant pour cacher la misère, pour valoriser le paraître, c’est un merveilleux outil qui aide le patient à refuser la fatalité tragique, qui lui redonne de l’énergie, une force d’âme. »

Depuis 11 ans, c’est chaque année un nouveau challenge pour réunir le budget de fonctionnement nécessaire de 60 000 euros, relancer les partenaires pour pallier la baisse constante des subventions. Les dons ne suffi sent plus à équilibrer le budget géré très sérieusement par Bernadette, la trésorière de l’association. Malgré la générosité et la disponibilité de Fanny, soutenue par l’association EMH, appréciée par l’équipe soignante et les malades, cette prestation gratuite est menacée. Sans mobilisation, elle risque tout simplement de disparaître.

 

Esthétique en milieu hospitalier
1 La Pommerie
17170 Saint-Cyr du Doret
Tél. : 06 63 22 70 43
Site : www.assoemh.com
E-mail : asso.emh@aliceadsl.fr

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires