Vie politique

Bilan de mandat - Le Bois-Plage-en-Ré

Jean-Pierre Gaillard, maire du Bois-Plage, dresse le bilan de son mandat

Renforcer l’implication communale dans l’intercommunalité

Jean-Pierre Gaillard, maire du Bois-Plage
Publié le 15/10/2013

Ré à la Hune : L’échéance des prochaines municipales approchant, comment résumeriez-vous ces six années passées à la mairie et quel bilan en feriez-vous par rapport aux engagements ?

Jean-Pierre Gaillard : Ces 6 années ont offert à l’équipe municipale la possibilité d’agir dans divers domaines en rapport avec les engagements de début de mandat. Cela a pu être constaté dans la réalisation d’actions concrètes et visibles : voirie, aménagements, entretien, mise aux normes d’accessibilité ou de sécurité, etc.

Tel fut le cas pour l’accès à la mairie, les abords de la salle polyvalente, les allées et les murs du cimetière, l’électricité et l’éclairage du marché, la construction d’un nouveau centre de loisirs, de la maison des adolescents, des nouveaux ateliers municipaux, etc. Et puis, l’action de la municipalité a également été orientée vers du moins visible, comme l’organisation interne, la maîtrise de la gestion du personnel, la mise aux normes des réglementations (hygiène, sécurité, cimetière, etc.) ainsi que sur le travail effectué et qui se poursuit encore aujourd’hui sur le SCOT, le PLU, le Plan de Prévention des risques : risque de submersion marine et risque incendie.

Bref, si je devais dresser un bilan complet, je dirais que nous avons oeuvré, tous élus confondus, Maire, adjoints et conseillers pour soutenir la vie à l’année, préserver notre environnement naturel remarquable (j’insiste sur le terme car notre commune bénéficie de conditions naturelles exceptionnelles). Toutes ces orientations se conjuguant avec une recherche de dynamisme (la vie associative y contribue pleinement) et d’équilibre (entre vie quotidienne, tourisme et activités à l’année). C’était notre objectif de départ et nous avons tout fait pour nous y tenir, même si, ici ou là, tout n’avance pas toujours aussi vite ou aussi facilement qu’on le souhaiterait.

Qu’est-ce qui durant ce mandat a principalement conduit votre action ?

Jean-Pierre Gaillard, maire du Bois Plage en RéDisons que la municipalité a travaillé dans quatre directions principales.

1. l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Les travaux de voirie et d’accès aux équipements publics (mairie, salles associatives, marché, cimetière) ont toujours été mis en oeuvre avec la préoccupation de faciliter la vie au quotidien et les déplacements de tous.

Aujourd’hui, un ascenseur est sur le point d’être mis en place à la salle polyvalente, les dernières allées du cimetière sont en cours de réfection, un sas automatique d’accès à la Mairie a été posé, etc.

2. la seconde orientation concerne la préservation de notre patrimoine naturel. Beaucoup de réalisations et d’entretien (cordon dunaire notamment) ont pu être engagés et réalisés, facilités en cela par le produit financier de l’écotaxe. Nous sommes fi ers également de détenir le « Pavillon bleu» et le label de certification de la qualité de nos eaux de baignade, ainsi que le statut de « Station classée ». Un travail important est également lancé, avec le concours de la Communauté de Communes pour l’entretien des chemins dans les zones boisées et la lutte contre les dépôts sauvages. Nous devons tout faire pour garantir la qualité et la sécurité des secteurs concernés en commençant par ces espaces publics boisés.

3. le logement et la vie économique.

Deux éléments qui constituent un enjeu fort pour la vie des habitants de la commune. Logement et activité sont indissociablement liés. Le logement locatif social en particulier, pour lequel la municipalité a lancé deux programmes avec le bailleur (Le Foyer-VILOGIA) : construction de 10 appartements en centre bourg (place de la Liberté) et de 40 maisons individuelles (zone de Rochefort 1). Cela sans oublier le soutien à l’activité des commerçants et artisans, aux activités primaires et aux services offerts à la population (médical, scolaire, périscolaire).

4. la vie associative.

Elle a toujours été très dynamique au Bois-Plage. Elle est un des poumons de la vie locale, pour les aînés comme pour les plus jeunes, et cela tout au long de l’année. C’est là du lien social qu’il faut savoir reconnaître à sa juste valeur.

Outre les grands axes que l’on se fixe en début de mandat, il y a la réalité de l’action municipale au quotidien qui peut parfois apporter certains désenchantements. En avez-vous été plus ou moins victime ?

Sur la mise en oeuvre de l’action municipale, en effet, tout n’avance pas toujours aussi vite que tout un chacun le souhaiterait.

Il y a d’abord les conditions financières et budgétaires qui conditionnent le rythme des projets. Il faut savoir qu’un budget communal n’est pas extensible et qu’un recours excessif à l’emprunt et à l’accroissement de la fiscalité ne serait pas raisonnable pour justifier un quelconque dynamisme qui ne tromperait personne.

Il y a par ailleurs la nécessité de s’inscrire dans une programmation, par exemple en matière de voirie, afin de rendre cohérente notre action sur la totalité des secteurs de la commune.

Il y a enfin les procédures juridiques que l’on ne peut transgresser. La vie de la collectivité est bien différente de celle du privé. Mais ces contraintes qui ralentissent parfois l’activité municipale sont finalement une garantie pour tous car elles limitent les excès ou les erreurs susceptibles de grever l’utilisation de l’argent public.

J’anime pour ma part la vie municipale, au rythme des réunions de travail fréquentes de tous les élus, quelle que soit leur sensibilité, dans cet esprit de rigueur et également de transparence.

Il y a un maire dans l’île qui dit que « pour laisser son nom dans l’histoire de sa ville ou de son village, cela nécessite bien plus qu’un seul mandat ». Alors, monsieur le Maire, serez-vous candidat lors des municipales de mars 2014 ?

J’évoquais l’esprit de rigueur et de transparence, bien c’est dans cet esprit que je souhaite poursuivre mon engagement pour la commune et aussi renforcer mon implication dans l’intercommunalité.

Au prochain mandat, il y aura 3 délégués communautaires issus de la commune, au lieu de 2 actuellement. Ainsi, le Bois-Plage pourra peser plus encore sur les orientations de l’action intercommunale.

Une action intercommunale à laquelle je crois fortement car celle-ci est un prolongement indéniable de la vie communale, un complément nécessaire et qui plus est, générateur de dynamisme, de savoir-faire et de juste équilibre à l’échelle des 10 communes de l’Île de Ré.

Je me représenterai donc aux prochaines élections avec plusieurs élus qui m’ont soutenu tout au long de ce mandat, et bien sûr, comme le prévoit la loi, en y intégrant la parité homme-femme…c’est porteur d’avenir, j’en suis convaincu.

Un dernier mot si vous permettez, pour remercier les Boitaises et les Boitais de leur confiance et du soutien qu’ils m’ont apportés au cours de ce mandat – je les ai bien appréciés et mon épouse en fait partie – et en disant aussi toute ma gratitude à l’équipe municipale, élus et agents municipaux, lesquels ont toujours travaillé pour l’intérêt général et pour le bien de la commune du Bois-Plage.

 

Voir les bilans de mandat à ArsLa Couarde , La Flotte, RivedouxSainte-Marie, Saint-Martin

Propos recueillis par Jean-Pierre Pichot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Rodolphe
    Publié le 3 décembre 2013

    Je viens de lire le bilan énoncé par Mr Gaillard je vois qu’il n’est que positif. Aucune erreur, Aucun oubli, Aucun contre temps que du bon et bien bravo ! vous êtes FOR-MI-DABLE (c’est de l’ironie, je préfère le préciser vous pourriez prendre cela au premier degrés non non !!). Et bien je prend un sujet de votre bilan, un sujet pas au hasard un sujet qui me tiens particulièrement à cœur, l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Je vous cite « Les travaux de voirie et d’accès aux équipements publics (mairie, salles associatives, marché, cimetière) ont toujours été mis en oeuvre avec la préoccupation de faciliter la vie au quotidien et les déplacements de tous » Pensez vous que la place de l’église soit accessible aux personnes à mobilités réduites ? Et bien prenez le temps de venir sur la dite place voir les personnes handicapés ce battent avec leurs fauteuils roulants dans les charnières des pavés, les personnes à mobilités réduites font très attention à ne pas tomber, ils sont très stressés rien qu’a l’idée de passer à cette endroit, ils sont obligés de faire énormément d’effort physique et psychologique pour chercher le meilleur endroit ou placer leur béquilles ou leur canne, je pense qu’il y a beaucoup plus de monde qui passent par cette place qu’il n’y a de personnes qui ce rendent à la (mairie, salles associatives, marché, cimetière). Que vous parliez des bâtiments accessibles aux personnes à mobilités réduites, je veux bien le concevoir mais ne me dites pas que vous avez fait ce qu’il fallait pour la voirie!

    Répondre
  • Rodolphe
    Publié le 3 décembre 2013

    Erratum. Dans mon précédent article, il fallait lire ornières et non charnières vous voyez Monsieur Gaillard c’est cela l’auto-critique, j’assume, je reconnaître mon erreur.

    Répondre