Services

Travaux du pont

Pont de l’île de Ré : fin des travaux.

Nicolas Coevoet, ingénieur et responsable travaux chez Freyssinet
Publié le 05/02/2019
Pont de l’île de Ré : fin des travaux.
5 (100%) 2 votes

Pont de l’île de Ré : fin des travaux de remplacement du câble de précontrainte endommagé, mission accomplie

Lionel Quillet, Vice-Président du Département de Charente-Maritime, l’annonçait hier lors d’une visite du chantier du Pont : «Les travaux se terminent le 15 février prochain et la fin des restrictions de circulation s’effectuera dès le samedi 16, le premier jour des vacances scolaires. »

35 ouvriers présents sur ce chantiers

35 ouvriers présents sur ce chantiers

 

Le Pont s’est soigné de l’intérieur

Depuis 3 mois, 35 ouvriers de l’Entreprise Freyssinet, filiale de Vinci, retenue par le Conseil Départemental de la Charente-Maritime pour mener les travaux, sont à pied d’œuvre et se relayent de 6h à 22h du lundi au samedi. Le changement de ce câble défectueux aura duré un mois. Ce qui a pris du temps, c’est d’une part, de sécuriser tous les autres câbles contenus dans des gaines à l’aide de sangles et les scanner avec des capteurs acoustiques.

Les gaines sécurisées à l'aide de sangles

Les gaines sécurisées à l’aide de sangles

Et d’autre part, la sécurisation du chantier et des hommes. Le cheminement du matériel transporté uniquement à la main aura duré quasiment 3 mois. La construction du nouveau câble constitué de morceaux de gaines de 6 mètres n’a pas été facilitée par l’environnement sous-terrain et a exigé un travail très précis. « Un changement de câble est peu fréquent » nous indiquait Nicolas Coevoet, ingénieur-responsable des travaux chez Freyssinet. Le câble ainsi terminé sera opérationnel le 14 février ce qui représente une remise en tension de 300 tonnes.

Le câble endommagé par les effets de la corosion

Le câble endommagé par les effets de la corosion

Des contrôles vont se poursuivre

Ce retour à la normale se traduira par la fin de la limitation de vitesse à 50km/h et plus de pesées pour les camions. Un soulagement pour les entreprises qui ont dû trouver des solutions afin de pallier à de fortes contraintes et qui vont enfin pouvoir reprendre leurs activités habituelles.

Un chantier sous-terrain difficile d'accès

Un chantier sous-terrain difficile d’accès

Par ailleurs les travaux sont loin d’être terminés comme le précisait Pierre-Marie Audoin Dubreuil, Directeur Adjoint des Services du Département. « Nous sommes sur une projection plus longue. D’ici une année nous allons effectuer une surveillance et un contrôle de l’ensemble du viaduc et des 244 piliers de l’édifice. »

Scanner et capteurs acoustiques pour contrôler

Scanner et capteurs acoustiques pour contrôler

A ce jour il n’y a aucun autre câble en état de rupture. Celui qui a cédé n’est plus qu’un mauvais souvenir. Ces vérifications ne viendront en aucun cas gêner la circulation. Rappelons que l’ensemble de ces travaux aura coûté près de 2 millions d’euros.

Florence Sabourin

Une gaine contient entre 15 et 18 torons

Une gaine contient entre 15 et 18 torons

Le câble endommagé par les effets de la corosion

Le câble endommagé par les effets de la corosion

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires