Services

Equipement culturel

Nouvelle bibliothèque d’Ars : la municipalité se place dans une démarche d’avenir

À l’étage, le futur espace enfance de la bibliothèque d’Ars.
Publié le 06/03/2019
Nouvelle bibliothèque d’Ars : la municipalité se place dans une démarche d’avenir
1 (20%) 1 vote

Depuis novembre 2018, les travaux vont bon train à l’ancienne mairie d’Ars-en-Ré. Il s’agit de doter la commune d’un lieu culturel pérenne, capable d’attirer les populations locale et estivale.

La remise du chantier est prévue pour juin 2019 et l’ouverture au public se fera à la rentrée scolaire 2019.

Un chantier rondement mené

Les travaux de gros-oeuvre sont maintenant achevés. La porte principale, sur la rue du Havre, a été élargie pour laisser le passage aux personnes à mobilité réduites (PMR), une baie vitrée, côté école primaire, a été pratiquée pour donner de la lumière, la cage d’ascenseur est matérialisée. Les différents corps de métiers s’attaquent maintenant aux aménagements intérieurs.

Financé à hauteur de 53 % par l’État et le Département, le budget, arrêté à 490 201 €, inclut la réfection des sanitaires de l’école primaire. Dans tous les cas, le bâtiment de l’ancienne mairie exigeait des travaux de rénovation sous peine de décrépitude (profondes fissures des murs, enduits dégradés, obsolescence des accès et des équipements, etc.) et les locaux actuellement dédiés à la bibliothèque ont bien du mal à contenir les neuf mille volumes disponibles et à accueillir les vingthuit enfants de l’école primaire. Les enseignants, partie prenante du projet, sont convaincus que la bibliothèque aura un impact très positif sur l’enseignement.

L’association Lectures et Loisirs (quinze bénévoles animent actuellement la bibliothèque) restera associée au fonctionnement de la future bibliothèque mais la municipalité lui adjoindra un bibliothécaire de métier. Une création de poste, avec engagement sur trois ans conformément aux directives de la DRAC, est en cours.

Une bibliothèque municipale publique relève de la mission démocratique

Soutenir et diffuser la culture, transmettre le savoir, donner accès à l’information au plus grand nombre et à toutes les tranches d’âge sont avérés être des principes décisifs dans la réussite, tant professionnelle que sociale. Parallèlement, les sondages révèlent que les 12-50 ans ne fréquentent plus les bibliothèques.

C’est pourquoi, en dépit des avis divergents, la réhabilitation de l’ancienne mairie peut être qualifiée d’option culturelle démocratique pour la population de la petite commune de 1300 habitants mais aussi pour tout le canton nord. En mairie, on constate que les taux d’occupation des équipements collectifs sont toujours élevés, qu’ils soient sportifs, culturels ou de loisirs, et montrent bien que la population est demandeuse en matière d’équipement.

Des aménagements adaptés à chacun

Ici sont prévus trois pôles sanitaires, trois espaces de lecture (de 0 à 12 ans, adolescents, adultes) plus un lieu réservé à la consultation des journaux et magazines dès l’accueil. Une machine à café sera à disposition pour inciter la fréquentation journalière. L’espace dédié aux adolescents sera équipé d’un mobilier ergonomique adapté, la musique et l’image ne seront pas oubliées avec le prêt de DVD et la projection de documents et de films. L’étage, réservé à l’enfance (0-12 ans), sera accessible à la fois par l’escalier extérieur et par l’ascenseur et l’escalier intérieurs afin de favoriser le calme dans les salles du rez-de-chaussée. Le plan prévoit également une pièce privée pour le bibliothécaire.

Dans la veine du projet de campagne d’Emmanuel Macron sur les bibliothèques, l’idéal serait de pouvoir soutenir une grande amplitude d’horaires d’ouverture, notamment les soirs et les dimanches pour permettre l’accès au plus grand nombre. Rendez-vous à l’ouverture, en septembre 2019.

Véronique Hugerot