Culture

SPECTACLE - SAMEDI 2 JUILLET

« Mister Tambourine Man », mi-théâtre, mi-cirque à La Maline

© Michel Cavalca - A ne pas manquer à La Maline le dernier spectacle avant la rentrée culturelle.
Publié le 29/06/2022

Ce spectacle d’Eugène Durif, mis en scène par Karelle Prugnaud, est proposé par la Compagnie L’envers du décor et se joue en itinérance. Comme un clin d’œil à ce qui ne fait que passer mais qui peut tout changer. Il a été notamment sélectionné lors du 75ème Festival d’Avignon.

Avec cette nouvelle création, comme avec les précédentes, Karelle Prugnaud cherche à décloisonner le théâtre, pour le faire découvrir à des personnes qui en sont éloignées. En créant pour la première fois une forme itinérante, elle souhaite aller encore plus loin dans cette démarche qui est la sienne depuis ses débuts dans les arts de la rue. « Nous avons pour cela imaginé un bar ambulant, conçu pour sillonner le territoire et pouvant s’installer dans tous types de lieux, en extérieur comme en salle des fêtes… », explique la metteuse en scène.

Elle a choisi d’ancrer cette fiction au cœur d’un bar, car dans les villages le café est souvent l’unique endroit où les personnes se rencontrent, quelles que soient leur profession ou leur culture. « Au départ nous voulions jouer dans de vrais bars, mais l’un des deux interprètes est jongleur, il lui faut de la place. Donc nous avons décidé de construire notre propre bar, avec tireuse à bière et tout ce qu’il faut ! Pour créer un réel espace de fête et de liberté. »

L’acteur Denis Lavant et le circassien Nikolaus Holz in- carnent un homme- orchestre et un patron de café clownesque. Ce tandem d’artistes ne vient pas sur scène pour chanter le célèbre titre de Bob Dylan « Mister Tambourine Man » mais bien pour interpréter un spectacle mi-théâtre, mi-cirque, assez loufoque.

Le pitch comme on dit : Aussi grand et flegmatique que Dan est petit et nerveux, Niko est le dernier survivant d’un bistrot au bord de l’apoplexie. Serveur un brin psychorigide, il tient l’établissement dont il a la charge à bout de bras alors que tout y est en déséquilibre. Le piano tangue, les chaises sont plus entassées qu’empilées, les tables à la renverse… Ne reste que ces deux couples d’habitués, soit quatre spectateurs dûment sélectionnés et installés sur scène, pour qui l’employé, trop occupé à faire la chasse aux rongeurs de tout poil, a bien peu d’égard. C’est alors que surgit Denis Lavant, alias Mister Tambourine Man. Fourrure de grand seigneur sur le dos, grosse caisse entre les mains, guirlande de clochettes à sa suite, il déboule toute sirène hurlante. Sauf que derrière ce masque de fanfaron, se cache une blessure intime : l’homme est las de son métier de bateleur.

A la manière du « Joueur de flûte de Hamelin », ce conte des Frères Grimm dont Eugène Durif et Karelle Prugnaud se sont inspirés, Dan trouve alors, dans ce bar, un brin miteux, un précieux refuge où il pourra répandre le désordre, comme vibrant levier de transformation du monde.

La promesse d’un jeu d’acteurs aussi physique que dramatique, profond et curieux mais aussi moqueur et malicieux. Un spectacle hors norme et mené tambour battant, véritable hymne à la fraternité et la liberté.

« Mister Tambourine Man » par la Compagnie L’envers du décor – samedi 2 juillet à 20h30 La Maline – Durée 1h20 – A partir de 12 ans, tarif A de 7 à 17 euros – réservation www.lamaline.net

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires