Activités primaires

Les Vignerons de l'île de Ré

Le cellier d’Uniré se voit décerner Le Label Qualité Tourisme

Stéphane Thomas et Solène Trichet sont fiers d’avoir obtenu le label Qualité Tourisme dès la première année d’activités oenotouristiques
Publié le 10/12/2020

L’année 2020 a été une année riche en nouveautés pour les Vignerons de l’île de Ré : ouverture en janvier du nouveau cellier de 350 m2, visites oenotouristiques dès juin, livraison de la nouvelle salle de séminaire au début de l’automne…

Le label décerné en novembre 2020

Solène Trichet et le sommelier Stéphane Thomas ont mené tambour battant tout l’été les premières visites oenotouristiques, visant à mieux faire comprendre à la clientèle l’activité viticole sur l’île de Ré : balades à vélo ou à cheval dans les vignes, visites de la salle de distillation et des chais de vieillissement des eaux de vie et des Pineaux des Charentes sont autant d’animations ludiques appréciées par les visiteurs.

Pour sa première saison estivale, le cellier a accuelli plus de 23 000 clients et plus de 1500 personnes ont participé aux activités oenotouristiques.

La recherche d’une reconnaissance nationale et le souhait d’être pleinement intégré dans l’activité touristique de l’île de Ré, ont poussé Uniré à solliciter le label Qualité Tourisme, attribué après un audit poussé réalisé en client mystère. Cette marque valorise la qualité de l’accueil et des prestations, elle suppose une démarche qualité rigoureuse. En se voyant décerner en ce mois de novembre ce label dès leur premier saison oenotouristique dans leur nouveau cellier, les Vignerons de l’île de Ré s’imposent comme des acteurs touristiques incontournables.

Livraison de la salle de séminaire

Auparavant, les travaux d’aménagement de l’ancien cellier en salle de séminaire, avec espace traiteur, bar de dégustation et petits espaces pour des ateliers ont été terminés à la mi-septembre 2020. D’une superficie de 145 m2, pouvant être modulé en deux espaces de 93 m2 et 52 m2, l’espace peut accueillir jusqu’à 120 personnes assises. Il est complété par un salon-bar qui se prête bien à des groupes de travail et à des moments conviviaux de dégustation.

Des promos et des coffrets cadeaux pour les fêtes

En cette période de fêtes, une promo est proposée par Les Vignerons sur les bouteilles de la gamme Soif d’Evasion, dont les étiquettes sont joyeusement dessinées par l’artiste flottais Patrick Plattier, sur le thème du Tour de France : 4,99 € la bouteille au lieu de 6 €, soit moins cher qu’une Soif d’Evasion classique à 5,50 €.

Pour 5 bouteilles achetées, la 6ème vous est offerte, en plus de la promo prix. Seule condition : acheter deux bouteilles de blanc, de rosé et de rouge. Les coffrets sont eux proposés à 16,50 €, au lieu de 19 €.

En cette fin d’année, Stéphane et Solène lancent le chèque cadeau, d’un montant libre à partir de 15 € : ce chèque, valable uniquement à la boutique de la cave coopérative, pourra servir aussi bien à des visites, des ateliers ou tout simplement à l’acquisition de bouteilles.

Uniré est présent au marché de Noël de Rivedoux-Plage ces 12 et 13 décembre 2020.

Le cellier est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h30 & de 14h à 18h

 

Bilan des vendanges 2020

Le temps trop chaud de cet été a fait craindre aux Vignerons des volumes insuffisants, un crû trop sucré et trop alcoolisé. Les pluies de mi-août ont permis, en ralentissant la maturité du raisin, d’apporter un peu plus d’acidité et de gonfler les volumes.

Résultat : une année classique, puisque les vendanges qui se sont déroulées du 3 septembre au 7 octobre ont permis de produire 39 000 hectolitres au total, dont 22 000 qui vont être distillés en Ugniblanc, Cognac et Pineau des Charentes. D’ici Noël, 3300 hectolitres auront été distillés en eaux de vie.

Concernant les vins de Pays, 2400 hectolitres de vin blanc, 5600 de vin rosé et 2400 de vin rouge vont être produits. Si l’on met de côté l’année 2019, marquée par la tempête Miguel (26 000 hectolitres seulement), en référence aux années 2017 (48 000 hectolitres) et 2018 (46 000 hectolitres), on voit que la production 2020 tient la route.

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires