Tourisme

Classement

Plage

Le Bois-Plage devient station classée de tourisme

Publié le 07/10/2013

Comme ses voisines de Saint-Martin, La Flotte, Sainte-Marie, La Couarde et Loix, Le Bois-Plage-en-Ré obtient le label « station classée de tourisme ». L’arrêté du Ministère du Tourisme du 13 septembre dernier a été publié au Journal Officiel. Pour Le Bois-Plage, c’est le résultat de longues années de procédures et de démarches pour satisfaire aux nombreux critères exigés.

Le label « station classée de tourisme », délivré pour une durée de 12 ans, résulte d’une réforme du Code du Tourisme par une loi de 2006, entrée en vigueur en 2009. Parmi les critères essentiels figurent l’animation plurisaisonnière, la mise en valeur de la nature et du patrimoine, les activités et animations. C’est une reconnaissance de qualité parmi les stations balnéaires.

Dans le cas du Bois-Plage-en-Ré, les critères qui ont été déterminants sont :

  • une qualité des eaux de baignade certifiée pavillon bleu,
  • une offre d’hébergements touristiques exceptionnelle (15 campings, hôtels de qualité, maisons d’hôtes réputées),
  • les activités commerciales à l’année et la présence d’une forte activité artisanale,
  • la qualité des sites naturels (plage, cordon dunaire) et la présence d’un site patrimonial classé (la Croix Blanche),
  • la vie sportive et culturelle (spectacles, animations, salon du Livre),
  • l’offre abondante de professionnels et équipements de santé.

Outre le bénéfice en termes d’image, la commune du Bois-Plage en tirera au moins deux avantages. Le surclassement démographique dans la catégorie des communes de 10 000 à 20 000 habitants (au lieu de 0 à 3500) permettra une meilleure gestion des emplois publics et des moyens. Par ailleurs, elle percevra directement la totalité des droits de mutation. Cela représente une rentrée fiscale de l’ordre de 3 à 4 fois supérieure au système actuel, dans lequel la taxe est perçue par le département qui en reverse une petite partie aux communes.

Pour conserver ce label, Le Bois-Plage s’engage à maintenir les critères qui ont permis son obtention. Parmi ceux-ci, les prestations offertes par l’office de tourisme sont essentielles. Or, celui-ci vient d’obtenir son classement en « niveau 2 ».

Par ailleurs, la compétence tourisme pourrait être transférée à la Communauté de communes lors du prochain mandat, ce qui conduirait à positionner l’ensemble des 10 communes comme stations classées et à la création d’un office de tourisme intercommunal de niveau 1, très exigeant en termes de services.

 

Voir notre précédent article consacré aux stations classées de tourisme

Laurent Kaczmarek

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions