Loisirs

Culture

L’Abbaye des Châteliers dans un clip vidéo

© Laura Gilli - Claire Laffut, ici avec ses musiciens, est immédiatement tombée sous le charme de l’histoire de l’Abbaye des Châteliers datant de 1156
Publié le 07/10/2021

Star à part entière parmi les monuments incontournables de l’île, l’Abbaye des Châteliers a été choisie comme décor par l’artiste montante Claire Laffut. Elle y tournera trois clips pour son nouvel album « Bleu ». Nous y étions !

La mise en lumière de cet édifice s’inscrit dans le cadre de la campagne de souscription lancée par la Mairie de La Flotte, en collaboration avec la Fondation du Patrimoine depuis le mois de mai. Son but ? Récolter des fonds afin de financer une partie de sa rénovation par les Compagnons de Saint-Jacques.

Pourquoi Claire Laffut a-t-elle choisi ce lieu pour y tourner ses prochains clips ?

Actuellement en tournée dans toute la France, la chanteuse d’origine belge est aussi auteure et compositrice, pop et plurielle. Après « Vérité », son premier titre et celui qui a lancé sa carrière musicale, elle a sorti un album le 3 septembre dernier. Baptisé « Bleu », il rassemble treize titres envoûtants et confirme toute la légitimité de l’artiste sur la scène pop francophone, à l’instar d’Angèle ou Clara Luciani. Ce premier opus distille des sonorités aussi éclectiques que ses passions. Car oui, Claire Laffut chante, compose mais elle peint, dessine, et crée des animations aussi. Son univers est unique en son genre. Lors de notre rencontre, elle se prête au jeu de l’interview avec une aisance et une simplicité qui nous font oublier que l’on vient à peine de se rencontrer.

« C’est pendant le tournage d’un court-métrage avec un jeune réalisateur, Virgile Texier, l’un de mes amis dont le papa, Richard Texier, est peintre et possède une maison à La Flotte, que j’ai connu l’Ile de Ré. Depuis, j’essaye d’y revenir régulièrement parce que c’est un endroit magnifique, entouré de nature. Le titre « Vertige » par exemple matche bien avec ce lieu, ces grands espaces, les plans filmés de manière très large avec un drone pour prendre de la hauteur. Quand l’émission « Live Me If You Can » m’a contacté pour ce live, j’ai tout de suite acceptée. Ce n’est pas un lieu où j’ai l’habitude de me produire donc c’est un réel plaisir. Les ruines me parlent et m’inspirent. J’écris beaucoup sur la Renaissance et j’aime ressentir l’énergie que ces lieux habités dégagent. »

Un partenariat entre « Live Me If You Can » et la Fondation du Patrimoine

Lancée en janvier 2019 sur YouTube, « Live Me If You Can » est une émission produite et présentée par Lionel Martin, animateur radio pendant plus de quinze ans chez Virgin Radio. Le Lab, le dimanche soir, entre 20h et minuit, de 2012 à 2017 c’était lui. De son esprit, habitué aux concerts en direct, est née l’idée de « Live Me If You Can ». Une expérience inédite qui permet à un artiste ou à un groupe de se produire dans des lieux surprenants à son/leur image. Pour Lionel et son équipe, l’objectif est de relever un sacré défi : offrir aux artistes une session live de qualité en un temps record. Et ce, à travers la synthèse de trois mots clefs proposés à l’artiste, décisifs pour le reste de l’aventure puisqu’ils posent les bases du défi. Ainsi, parmi les vidéos les plus marquantes de la chaîne, on trouve pêlemêle : BB Brunes en haut d’une piste de ski de Saint-Nizier du Moucherotte en Isère, Imany au Petit Palais à Paris, Cocoon au Phare de Cordouan en Gironde… « Live Me If You Can » fait figure d’émission musicale hybride, dont le but est autant de faire voyager les artistes que les téléspectateurs en assistant à une session live exclusive dans un lieu atypique et souvent surprenant.

Afin de trouver ces lieux incroyables, l’organisation s’est rapprochée de la Fondation du Patrimoine, le premier acteur de la générosité en faveur du patrimoine français. Depuis vingtcinq ans, la Fondation mobilise donateurs et bénévoles au secours du patrimoine de leur région. Le but de ce partenariat est donc de mettre en valeur des lieux qui ont besoin d’être rénovés. C’est le cas de l’Abbaye des Châteliers, avec la mise en place d’une collecte en faveur de sa rénovation, à la demande de Jean-Paul Héraudeau, le maire de La Flotte et d’Armelle Lacombe, élue au Conseil Municipal et adjointe en charge de la Commission Culture, Communication et Patrimoine. Afin de financer une partie des travaux nécessaires à la rénovation du monument, une collecte avec un objectif de 45 000 euros a été mise en ligne en mai et se terminera fin octobre. Sachant que plus de 18 000 euros ont déjà été récoltés grâce à soixante-quatorze donateurs français et étrangers, cette opportunité d’accueillir l’artiste Claire Laffut sur ce site, doublée d’un dispositif de communication qui va accompagner ce tournage et sa diffusion, constituent une attractivité importante pour faire connaître l’Abbaye. Mais aussi trouver de nouveaux donateurs et sensibiliser le jeune public à ce patrimoine.

© Florence Sabourin – Claire Laffut a été accueillie par le Maire de La Flotte,
Jean-Paul Héraudeau

Associer une prestation artistique musicale à un emblème du patrimoine

En fonction des goûts, de la personnalité et de l’univers musical de Claire Laffut, le lieu proposé sur l’Ile de Ré a été assez instinctif pour la jeune musicienne qui affectionne particulièrement ce territoire.

« Sorrorité », « Vertige » et « Osmose », sont les trois chansons extraites de l’album, choisies pour coller au plus près à l’ambiance du lieu. Les clips ont été réalisés entre 18h30 et 20h30 pour avoir la jolie lumière du soleil couchant et montrer l’Abbaye de jour comme de nuit. Ils seront à découvrir dès le 13 octobre sur la chaîne YouTube de « Live Me If You Can » et relayés sur l’ensemble des réseaux sociaux de l’artiste, de son label et des partenaires.

Nul doute que ce coup de pouce artistique permettra à l’Abbaye de Châteliers de rayonner sur la toile et à cette artiste de talent de faire son bout de chemin à côté des grands.

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires