Activités primaires

Promotion

La pomme de terre rétaise n’aime pas la pluie

Publié le 14/05/2013

On la surveille depuis quelques semaines déjà. On l’espérait et on l’attendait pour le début mai. C’est fait, la pomme de terre AOP est arrivée à temps pour Les Régalades.

Affiche de promotion de la pomme de terre de l'ile de RéL’arrachage de la pomme de terre a commencé au début du mois d’avril. Arrachée une fois par semaine, elle a donné hebdomadairement peu ou prou 2 tonnes, ce qui n’est pas énorme et ne répond qu’aux besoins du marché local. Quant aux premières AOP, elles étaient tout juste prêtes pour les Régalades. La cadence de l’arrachage s’est accélérée depuis le début du mois de mai avec l’apparition de journées ensoleillées, car la pomme de terre rétaise n’aime ni la pluie, ni le froid comme on a pu le constater l’an passé !

En raison d’une demande croissante et dans la mouvance de la politique menée ces dernières années par Uniré, 10 % de terres supplémentaires ont été plantées dans le but d’obtenir une production de 1800 à 2000 tonnes en 2013. À la Coopérative, on ne s’inquiète pas trop de la réalisation de cet objectif, ni de la vente de ces 2000 tonnes, mais plutôt du prix auquel elles seront vendues car mises tardivement sur le marché en raison d’une météo chagrine, les AOP rétaises échapperont aux prix forts du début de saison.

Le rite païen des Régalades

Telle une célébration de la déesse Alcmaria, les Régalades se sont déroulées les 11 et 12 mai, sur l’île de Ré, avec une chasse au trésor, la participation de blogueurs culinaires régionaux et de certains chefs de la région. Des circuits à vélo sur les pistes cyclables de l’île et des ateliers de cuisine et dégustation ont eu lieu le 12 mai dans le cadre de la Coopérative.

La médiatisation de l’AOP rétaise est destinée à soutenir la dynamique commerciale aux plans régional et national, face aux autres pommes de terre d’appellation protégée et en particulier Noirmoutier et ne se limite pas à la date de son apparition. C’est ainsi que du 22 au 27 avril, 18 restaurateurs bistronomiques parisiens ont proposé à leur clientèle une carte réalisée spécialement autour du précieux tubercule et que trois déjeuners de presse permettant aux journalistes de rencontrer les producteurs de la Coopérative ont été organisés les 24, 25 et 26 avril dans des bistrots des 7°, 8° et 16° arrondissements parisiens. Des animations ont également été programmées au Bon Marché et au Lafayette Gourmet à Paris. À produit de luxe, communication moderne : la pomme de terre rétaise est également présente sur les réseaux sociaux.

Fermement soutenue par la CdC, Uniré peaufi ne d’année en année sa promotion des produits du terroir avec le succès que l’on sait : la pomme de terre AOP rétaise sera bientôt aussi connue à Paris que le bois de Trousse- Chemise !

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires