Vie politique

Conseil municipal de la Couarde du 18 octobre 2021

La Couarde prépare 2022

Dynamiser la vie de village rime avec animation musicale
Publié le 09/11/2021

Le Maire Patrick Rayton l’annonce d’emblée : depuis le dernier Conseil municipal (16 septembre), les commissions ont beaucoup travaillé dans le cadre du budget 2022 et présenteront le fruit de leurs réflexions. Autre chapitre, celui des Finances, également à l’ordre du jour de ce lundi 18 octobre.

Du côté du Camping municipal

Trois points financiers concernent le Camping du Rémondeau qui présente un beau résultat à l’issue de la saison 2021. « Les prévisions ont été dépassées », précise Jean-Yves Dutertre, soit un CA de 658 000 € HT quand 600 000 € avaient été prévus. Un bilan que le Conseiller délégué espère encore meilleur à l’issue des vacances de la Toussaint.

Pourtant les conditions ont été difficiles côté équipe, des collaborateurs anciens ayant de gros problèmes de santé. « Ils ont vraiment mouillé le maillot », affirme Jean-Yves Dutertre. Une implication qui mérite récompense et conduit la municipalité à proposer le versement d’une prime exceptionnelle à deux salariés permanents et une saisonnière longue durée. Charges incluses, l’enveloppe se monte à 4 000 €. Elle est votée à l’unanimité.

Sur le camping toujours, Jean-Yves Dutertre demande également une provision de 1 400 €, nécessaire au remboursement de séjours annulés l’année dernière pour cause de Covid. « 1 500 € ont déjà été remboursés », précise l’élu, ajoutant qu’un « risque demeure sur un montant de 5 000 € ».

Sont également évoqués les tarifs 2022. Selon les résultats de l’audit, les prix appliqués sont très raisonnables et le prix du locatif ne sera pas rehaussé. Une augmentation de 4% interviendra en revanche sur les emplacements nus (qui sont aussi les plus demandés). Enfin les « ailes de saison » vont être repensées avec des réductions amoindries mais une durée allongée.

Noël en perspective

Temps fort de chaque fin d’année, les fêtes de Noël se préparent aujourd’hui. D’autant que La Couarde entend profiter de l’occasion pour illustrer sa volonté de dynamiser la vie de village. L’objectif est donc de créer ou consolider les liens entre habitants, commerçants et équipe municipale. « L’implication de tous les acteurs est importante », souligne Patrick Rayton, évoquant Noël comme un élément fédérateur. « Il faut réussir cette rencontre », insiste M. le Maire, rappelant qu’elle a un coût « environ 6 000 € hors frais de personnel ». A son issue, « une bonne analyse sera nécessaire » conclut-t-il.

Mais pour l’heure, nous en sommes au projet : un marché de Noël (celui-ci ayant été relancé en 2020) réalisé dans un objectif à la fois festif et économique. Grâce au prêt de six chalets par la commune de Rivedoux, l’esprit de Noël devrait souffler sur le village du 22 au 31 décembre, surtout s’il flotte dans l’air un parfum de vin chaud et de marrons grillés.

Parole aux Commissions

Sans rentrer dans le détail de tous les sujets évoqués, certains points sont néanmoins d’ores et déjà à noter, telle la volonté de mettre en valeur les activités primaires lors du Mois de l’Environnement, un travail autour du livre d’artiste à la bibliothèque ou encore une initiative propre à accueillir les nouveaux arrivants sur le village.

Du côté de la zone de mouillage du Goisil et suite au mécontentement manifesté, tant par la Commune que par les usagers, au regard du résultat médiocre des premiers travaux, un « deal » a été trouvé avec le Département explique Virginie Canard, évoquant « une reprise du site du 31 janvier au 5 février prochain ». « Cela permettra d’avancer sur le projet concernant les pontons » continue la Conseillère déléguée, rappelant la décision de la commune de reprendre leur entretien en totalité.

Virginie Canard évoquera également celui des courts de tennis ou encore le skate-parc dont le déplacement est à l’étude pour faire place au projet de logements sociaux.

Au chapitre économie, un travail est en cours sur l’organisation et les tarifs du marché sur l’aménagement de terrasse devant les tentes du camping.

Côté voirie, le stationnement est un sujet de préoccupation, et la commune étudie la possibilité d’un parking éphémère sur une parcelle lui appartenant. Une centaine de places pourrait peut-être y éviter les débordements estivaux, Patrick Rayton annonçant son intention de lancer en 2022, une étude sur la circulation et le stationnement. « Il faut une vision globale et arrêter de bricoler », précise l’édile.

Concluant, comme il est d’usage, par les questions diverses, le Conseil municipal évoque l’audit énergétique en cours sur les bâtiments communaux dont le résultat devrait faire l’objet d’une réunion de restitution vers la mi-novembre.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires