Vie politique

CONSEIL MUNICIPAL DU 28 MARS 2022

La Couarde : gestion saine et projets dynamiques

Après une année 2021 réussie, le Camping municipal accueille Frédéric Bard, son nouveau responsable.
Publié le 07/04/2022

A l’ordre du jour du Conseil municipal du lundi 28 mars, finances et… finances, égayées du travail des commissions.

Si l’exercice est un peu long et fastidieux, nourri de nombreuses colonnes de chiffres, les élus couardais y sont à l’aise, à fortiori le Maire Patrick Rayton, dont la réputation de précision rigoureuse n’est plus à faire. Des résultats 2021 aux prévisions 2022 en passant par la fiscalité locale et l’attribution des subventions, aucune fausse note ne vient perturber un Conseil municipal riche d’une belle unanimité.

Sur les résultats 2021

Outre le budget principal de la commune obtenant un résultat de 987 969,49 € pour la section Fonctionnement et – 74 870,74 € pour la section Investissement, il faut y ajouter plusieurs budgets annexes, l’éco-taxe bien sûr mais aussi zones de mouillages, bâtiments agricoles et camping.

Sur celui de la zone de mouillages (le Goisil), Patrick Rayton confirme « la faiblesse d’un budget ne laissant pas de marge de manœuvre » pour une année se clôturant à 2 693,63 € en fonctionnement et 3 841,49 € en investissement.

« Le recours à l’emprunt est la seule solution à tout projet, si une augmentation des recettes est en pers- pective », précise l’élu prudent. Même bémol concernant les bâtiments agri- coles (4 417,16 € en fonctionnement et 86,41 € en investissement). La bonne surprise est venue du camping, qui clôture 2021 de manière largement positive (74 644,66 € en fonctionnement et 18 951,01 € en investissement, « grâce à une importante maîtrise des coûts ». « Une belle année » se réjouit Jean-Yves Dutertre. « La localisation France a joué en notre faveur et une très belle arrière-saison a permis un remplissage à hauteur de 50 % pour la Toussaint, tandis que le week-end tout juste achevé a cumulé 100 emplacements sur la nuit du samedi 26 », poursuit le Conseiller délégué, précisant néanmoins que « 2022 va être plus difficile à gérer ».

L’ensemble des comptes de gestion et administratifs 2021 sont validés à l’unanimité.

Affectation des résultats

Au budget principal, le résultat de fonctionnement reporté se monte à 2 334 108,55 € , après déduction du résultat global de la section Investissement (- 260 498,96 €). Aux différents budgets annexes, les résultats de fonctionnement reportés sont respectivement les suivants : 39 734,24 € pour l’éco-taxe, 6 865,86 € pour les zones de mouillages, 12 105,01 € sur les bâtiments agricoles et 149 366, 88 € pour le camping.

« Il y a une belle marge de manœuvre », commente Patrick Rayton, « mais il ne faut pas oublier que sont inclus les 350 000 € d’emprunt contracté en 2021 », précise-t-il, ajoutant qu’aucun investissement n’est prévu au titre de l’éco-taxe.

Aux budgets primitifs 2022, des incertitudes

Elles concernent, et pour cause, les coûts de l’énergie. Prévoyant, M. le Maire explique avoir considéré 20 à 35 % d’augmentation dans les prévisions budgétaires. A signaler également des charges de personnels concernant des postes non pourvus actuellement mais néanmoins intégrés, de gros travaux sur le réseau pluvial, soit le bassin destiné aux eaux de pluie, projet lancé il y a près de 10 ans et qui devrait voir enfin le jour entre 2022 et 2023, ou encore l’investissement concernant la réfection du club-house du tennis, un « gros morceau dont le montant devra peut-être être revu en fonction des coûts de la construction », précise M. le Maire. A noter également la première tranche de travaux au cimetière pour un achèvement sur l’exercice 2023.

Il en résulte un budget primitif principal à hauteur de 5 221 708,55 € pour la section Fonctionnement et un résultat prévu à – 65 226,87 € pour la section Investissement. Côté camping, il s‘agit d’un budget supplémentaire, soit 819 866,88 € en Fonctionnement et 134 549,47 € en Investissement, Patrick Rayton rappelant que seule une partie de l’année pouvait être considérée.

Du côté des commissions

Elles sont au travail. Sur la vie économique, Jean-Yves Dutertre évoque la relance de l’association de commerçants et les Marchés du Terroir déplacés le samedi (au lieu du jeudi), avec toujours comme ambition la valorisation des produits locaux et du circuit court. En réflexion, un projet autour du secteur primaire réunissant sauniers, maraîchers, ostréiculteurs et viticulteurs couardais, mais aussi le Marché de Noël 2022.

Sur la vie quotidienne, la 3e Adjointe Peggy Luton, par ailleurs animatrice d’une commission Logement pour la CdC à la demande de Lionel Quillet, suggère une réunion de tout le Conseil sur ce thème, tandis que La Conseillère déléguée Virginie Besson travaille à l’accès libre au terrain de foot hors utilisation par l’ASR de Saint-Martin, et que la 1re adjointe Béatrice Turbé entend bien emmener sa commission visiter différentes parcelles de la commune, l’une étant orientée jardins familiaux tandis que d’autres, très petites, pourraient accueillir des plantations d’arbres fruitiers.

Résultats et budgets validés, l’équipe municipale couardaise est en ordre de marche pour accueillir la saison 2022 qui ne tardera plus à débuter.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires