Vie politique

Conseil municipal la Couarde

Finances : Une année 2020 bien maîtrisée

L’étude urbaine sur l’implantation commerciale de l’avenue du Mail est programmée
Publié le 08/04/2021

Lundi 22 mars dernier, l’équipe municipale couardaise a travaillé dur et pendant plus de trois heures sur un sujet primordial : les finances

Si comptes 2020 et budgets 2021 ont occupé la majeure partie de la réunion municipale, c’est aussi à travers d’autres sujets que se dessine le fil rouge d’une gestion rigoureuse. Retour sur les temps forts.

Unanimité sur les comptes 2020

Inutile de le rappeler, 2020 aura été une année particulière. Au budget général de la commune s’est inscrit un supplément de dépenses en matériel sanitaire et en soutien au camping avec 50 000 €, une somme certes inférieure aux 250 000 € prévus selon un scénario pessimiste. Dépenses en plus mais aussi en moins avec pour exemple l’annulation de la majorité des manifestations prévues à l’agenda, soit 9 500 € de dépenses au lieu des 30 000 € programmés. Au final, 78,95% des réalisations envisagées ont été menées à terme. Côté recettes, 3 072 941,79 € sont entrés dans les caisses communales contre 4 128 548,77 € initialement prévus, avec un taux de réalisation de 74, 11%.

Se diffusant comme une onde tout au long de l’année, la crise sanitaire a entraîné plusieurs décisions modificatives et mobilisé l’attention. Au final, la municipalité termine le difficile exercice 2020 avec un excédent de 670 446, 82 €, tandis que la section investissement montre un déficit de 22 283,56 €.

Les grandes lignes du budget 2021

Les propositions inscrites sont le résultat du travail de la Commission des Finances dans un contexte où la maîtrise des dépenses est plus que jamais nécessaire.

Prudence sur certaines recettes telles celles produites par les droits d’enregistrement liés à la dynamique du marché immobilier, peu de travaux de bâtiments prévus, l’effort se portant principalement sur la reconstruction du Club-House de Tennis, soit un projet global d’environ 1 million d’euros. Côté voirie sont inscrits notamment des travaux de végétalisation, l’essentiel du budget étant tourné sur la requalification de la zone d’activités. A noter également une étude pour l’amélioration thermique des bâtiments communaux et une autre concernant le front commercial de l’avenue du Mail. Du côté du camping, l’effort de montée en gamme préconisé par l’audit a déjà été initié et se poursuivra.

La commune de La Couarde entend mener à terme les actions parfois décalées en 2020 et poursuivre son chemin avec vigilance. Pour cela, elle fera appel aux différents leviers à sa disposition : autofinancement, emprunt, fonds de compensation de la TVA et subventions d’équipements.

Fiscalité locale

Patrick Rayton le souligne : elle n’a pas été revalorisée depuis neuf ans. Avec la suppression progressive de la taxe d’habitation, la refonte du système de calcul est à l’ordre du jour depuis 2020 selon les règles suivantes : gel du taux de la TH au niveau de 2019 soit 10,54%, transfert de la part départementale de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) et règle de lien entre cette TFPB et la TFNPB (Taxe Foncière sur les Propriétés Non Bâties). Pour 2021, la TFB correspondra ainsi à l’addition des parts communale (16,05%) et départementale (21,50%) de 2020, soit 37,55%. La TFNB restera à 23,99%

Subventions aux associations mieux encadrées

C’est la commission Vie quotidienne pilotée par Peggy Luton qui a planché en vue de clarifier les procédures et de déterminer des critères d’attribution. Il en résulte les propositions suivantes : utilisation systématique du formulaire administratif dédié, dûment rempli pour toute demandes, (celles-ci pouvant être formulées toute l’année à la Commune par courrier ou mail), compte-rendu financier dans les six mois suivant la fin de l’exercice sur lequel une association aura été subventionnée. Côté critères, les subventions devront financer un ou plusieurs projets identifiés et ceux-ci devront présenter un intérêt direct pour la commune de La Couarde et/ou ses habitants.

Concluons sur quelque chose de plus ludique. Patrick Rayton a tenu à saluer « le travail remarquable fait sur la bibliothèque », récompense à l’effort financier de la commune entrepris avec la volonté d’une vie culturelle de qualité. Initié en 2020, le prêt collectif à emporter a bien fonctionné et Peggy Luton se réjouit du comportement des usagers « consciencieux ». Concluant sur le projet d’une bibliothèque hors les murs, la 3ème Adjointe ne manquera pas de remercier « sincèrement » la bibliothécaire Michèle Sebbar et les bénévoles pour leur engagement.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires