Élection

Elections municipales 2020 - Réunion publique

Equipe et projet, Patrick Rayton parle aux Couardais

Dans les rues du village, une nouvelle équipe prépare l’avenir de La Couarde.
Publié le 05/02/2020

C’est la première de la campagne et elle est importante. Patrick Rayton et sa nouvelle équipe ont réuni les Couardais le 28 janvier pour une réunion publique très dense.

Formant un long arc de cercle, ils sont quatorze autour de M. le Maire. Certains rempilent et d’autres sont de nouveaux visages. Au centre, Pat r i ck Ray ton accueille ses administrés pour cette rencontre « un peu nouvelle ». Enjeux et missions pour La Couarde, nous saurons tout.

« Avec vous pour La Couarde »

C’est le nom de la liste qui se présentera devant les Couardais le 15 mars prochain. « A certains moments, nous aurons aussi besoin de vous », précise Patrick Rayton, « de votre soutien et de votre aide ». Enchaînant sur l’équipe composée de sept nouvelles personnalités, trois femmes et quatre hommes, tous « dynamiques et engagés », l’élu ne cache pas sa satisfaction : « souhaitant s’investir pour le village, certains sont venus directement me voir ». N’oubliant pas les sortants « toujours motivés et disponibles », le Maire se félicite de l’entente qui règne. « Pour qu’elle gagne, une équipe doit être solidaire » affirme-t-il.

La diversité fait la richesse

Les membres de cette nouvelle équipe ont tous un point commun : de naissance ou d’adoption, leur coeur appartient à La Couarde. Le benjamin a 28 ans, le doyen 73. Le premier est artisan charpentier de marine et jeune père, le second retraité de la fonction publique et très impliqué dans le social. Entre les deux, des âges et profils divers. Autre point commun : l’envie d’être utile et de s’investir dans un projet conduit par Patrick Rayton, enfant du village et engagé de nature, dont le premier mandat de Conseiller municipal remonte à 1995. Tous présentent en détail leur parcours et leurs motivations.

Mini-bilan

Si l’heure est aux projets, M. le Maire trace en quelques grandes lignes le portrait de six années de travail, ne manquant pas de passer le micro aux conseillers concernés. Réduction de l’endettement de la commune (-200 à – 300 000 € par an depuis quatre ans), importants travaux de voirie (3 millions d’euros), PLUi, services aux habitants avec la création du Pôle Santé, de la bibliothèque et du CCAS, enjeux d’une restauration scolaire de qualité, bien sûr le chantier de protection en cours, sans oublier le développement durable, avec « une grande sensibilité au changement climatique », qui a déjà conduit à de nombreuses initiatives (extinction de l’éclairage public passé minuit, qualité des eaux de baignade, engagement de le zéro phytosanitaire, tri des déchets), mais, souligne Patrick Rayton, « il faut aller plus loin ».

11 orientations et 4 priorités

Transition toute trouvée sur l’avenir, le développement durable « devra être intégré à chaque objectif » pour tenir une place prépondérante dans tout projet de « rénovation, revalorisation ou entretien des bâtiments communaux », mais aussi dans la végétalisation de la commune. « Il faut avoir systématiquement des réflexes » souligne M. le Maire. Un fil rouge à ne pas perdre de vue qui n’empêche pas la municipalité de regarder ailleurs, et surtout du côté de ses priorités.

Vie commerciale et économie

En tête du classement, le « développement commercial du village », sévèrement éprouvé par les fermetures récentes. Et même si « la collectivité ne pourra pas tout faire » assure Patrick Rayton, l’équipe entend bien être proactive : mise en place d’une veille sur les éventuelles transactions de fonds de commerce, révision de la circulation, développement d’animations favorisant l’achat de proximité autant que le lien social et attractivité du domaine public. « Il va falloir du temps car c’est compliqué » conclut un (futur) conseiller. Seconde priorité (allant de pair avec la première) le soutien à l’activité économique.

Logement

Dans le tiercé de tête, l’accès au logement a sa place, avec la perspective d’un programme à loyers maîtrisés d’une vingtaine de logements, mais également des actions pour inciter les propriétaires à passer de la location saisonnière à celle à l’année grâce à un conseil technique de qualité, ainsi qu’une veille sur la disponibilité de logements en vue d’éventuelles préemptions. Également considérée, la mise en place de logements d’urgence. « Les besoins ne sont pas énormes mais réels », souligne le Conseiller Jean- Claude Brochard, évoquant les personnes en « rupture de vie brutale, tels femmes (ou hommes) battus et SDF ».

Protection du territoire

Elle est loin d’être complète et « il faudra du temps, il a déjà fallu dix ans pour les premiers travaux », rappelle Patrick Rayton, précisant ensuite qu’il faut « retravailler sur le plan communal de sauvegarde ». L’élu prévoit également d’organiser un « exercice de gestion de crise, dans le type de celui mené récemment sur Loix », ou encore de créer une « réserve communale de sécurité civile, une démarche citoyenne et solidaire dans le cadre d’une situation de crise ».

Social, culture, tourisme etc.

Au-delà de ces quatre priorités, la nouvelle équipe s’engagera également sur sept autres grands thèmes, chacun d’entre eux étant la pièce d’un puzzle composant le paysage d’une commune où il fait bon vivre. Même « si des choses sont déjà faites », il s’agira de « développer le caractère social, intergénérationnel et solidaire du village, d’accompagner le dynamisme du tissu associatif et sportif ou encore de renforcer l’accès à la culture pour tous ».

L’attractivité touristique passera par un « tourisme durable et de qualité » mais aussi la végétalisation d’espaces trop « minéralisés » ou encore une réflexion globale sur « le chenal et le site du Goisil ».

Autre sujet de prédilection, « une présence active auprès de la CdC, le transfert de compétences ayant créé des frustrations, même si pour beaucoup de choses, la commune seule n’aurait pas eu les moyens », explique Patrick Rayton, ajoutant que « chaque commune peut être écoutée, à condition d’être présente ».

Côté domaine public, il s’agira d’ « organiser, sécuriser et revaloriser ». Il faudra « retravailler la circulation automobile, au moins faire un point » estime M. le Maire qui entend « tenir compte des changements d’habitudes et de modes de consommation ». Nécessaire aussi, des « terrains pour le stationnement car il est difficile de se garer sur La Couarde », reconnaît l’édile. Également évoquée, la circulation à vélo, qui revient à la commune dans le village.

Dernier volet, la « modernisation de la relation avec les citoyens ». La commune dispose d’un « site internet très précis et mis à jour », se réjouit Patrick Rayton, « mais l’informatique ne suffit pas ». Il souhaite donc « plus de réunions publiques sur de gros projets pour une meilleure concertation, tout en améliorant parallèlement l’accès aux services en ligne et en développant l’accès aux données publiques, sans oublier l’adaptation du site de la commune aux tablettes et téléphones portables ».

Après plus de deux heures d’une présentation particulièrement précise et complète, M. le Maire donnera ensuite la parole à l’assistance. Il y aura peu de questions, pour cette première réunion en tous cas, les habitants ayant peut-être besoin de s’imprégner de ce programme riche et ambitieux pour leur village et leur bien vivre.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires