Tourisme

Transport

En 2019, l’aéroport de La Rochelle-Île de Ré prend son envol

Un bilan très positif pour l’aéroport La Rochelle-île de Ré, mais des incertitudes liées au Brexit
Publié le 05/02/2019
Noter cet article

Jeudi 24 janvier 2019, la présidente du bureau du Syndicat mixte des Aéroports de La Rochelle – Île de Ré et Rochefort Charente-Maritime, Catherine Desprez, ainsi que le directeur de l’aéroport La Rochelleîle de Ré, Thomas Juin, ont présenté les résultats d’activité 2018 de l’aéroport de La Rochelle-Île de Ré.

Depuis le 1er janvier 2019, l’aéroport de La Rochelle-Île de Ré est géré par un syndicat mixte. Il est dorénavant financé et dirigé par cinq partenaires : la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, le Département de Charente-Maritime, la Région Nouvelle-Aquitaine, la Communauté de Communes de l’île de Ré et la CCI de La Rochelle.

Une activité en forte hausse en 2018

A l’occasion de cette présentation des résultats d’activité 2018 Catherine Desprez et Thomas Juin ne boudent pas leur plaisir à l’annonce d’un bilan très positif pour l’année avec 240 154 passagers enregistrés et une progression de 8,44 % par rapport à l’an dernier soit presque le double de la progression nationale (approximativement 4,5 % pour 2018). Ces résultats exceptionnels sont en grande partie liés à la réouverture de la ligne historique vers Paris-Orly en avril dernier. Après de nombreuses fermetures et réouvertures successives ces quarante dernières années, la ligne a donc été remise en route avec des vols quotidiens en haute saison et quatre vols hebdomadaires en basse saison.

En 2018 la ligne La Rochelle/Paris a enregistré 19 223 passagers. L’ouverture d’une ligne vers Leeds en mai 2018 a également boosté cette croissance avec 4 547 passagers enregistrés.

Les retombées économiques pour le département

Une enquête passager au départ de La Rochelle, réalisée par le cabinet Tryom entre le 13 juillet et le 18 août 2018, met en exergue des éléments intéressants relatifs aux retombées économiques de l’aéroport pour le département :

– 75 % des passagers interrogés ont séjourné en Charente-Maritime et essentiellement entre l’île de Ré et La Rochelle.

– La durée moyenne du séjour est de 9,5 jours avec une dépense moyenne par passager durant son séjour à hauteur de 598 euros, ce qui serait plus élevé que les personnes se déplaçant par le biais d’autres modes de transport souligne Thomas Juin.

– Au total les dépenses de séjour des passagers s’élèvent à 34,9 millions pour 2018 soit 5 millions de plus qu’en 2017. Si cette augmentation est en partie liée à l’essor du trafic c’est également le fait de l’essor du panier moyen des dépenses réalisées par les passagers pendant leur séjour.

Les perspectives pour 2019

Petit bémol pour ce bilan idyllique : le Brexit qui se profile Outre-Manche avec toutes les éventuelles conséquences négatives qu’il pourrait entraîner… Selon la formule adoptée – Brexit dur ou Brexit aménagé – des contrôles supplémentaires risquent en effet d’être instaurés à l’aéroport ce qui impliquerait notamment un réaménagement de l’espace dédié. Une évolution de la fiscalité avec un risque de l’augmentation du prix des billets et de la baisse de la fréquentation est également envisageable.

L’aéroport souhaite également poursuivre la stratégie de diversification des lignes et des opérateurs menée depuis 1998 afin notamment d’éviter de dépendre économiquement d’un seul pays ou d’un seul opérateur. Ainsi, en 2018, cinq compagnies européennes proposaient quatorze lignes régulières en haute saison. Et si aucune nouvelle destination n’a été annoncée à ce jour, des discussions seraient bien avancées en ce sens avec des partenaires européens et deux nouvelles lignes pourraient voir le jour courant 2019. À suivre donc…

Margaux Segré

HOP – AIR FRANCE
annonce l’ouverture de deux nouvelles destinations, vers Marseille et Nice, qui seront proposées au départ de l’Aéroport de La Rochelle-Ile de Ré en vol direct :
– La Rochelle / Marseille, avec un vol le samedi du 25 mai au 28 septembre.
– La Rochelle / Nice, avec un vol le samedi du 25 mai au 31 août.

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires