Élection

Municipales 2020 - Liste de Didier Courtemanche

« Saint-Clément des Baleines a besoin d’un projet ambitieux »

L’équipe de Didier Courtemanche met le Cap au renouveau.© Véronique Hugerot
Publié le 06/03/2020

Didier Courtemanche, tête de liste à Saint-Clément a présenté son programme lors d’une réunion publique le 22 février dernier en compagnie de ses colistiers, huit femmes et sept hommes.

En présence d’une petite cinquantaine de Villageois, chaque colistier s’est dûment présenté avant d’entrer dans le vif du projet qui s’organise autour de trois axes principaux : l’engagement environnemental, le bien-vivre à Saint-Clément et la revitalisation du village.

« La transparence et la concertation pour faire tomber les inquiétudes »

L’équipe qui se regroupe sous la bannière « Cap au renouveau », se veut avant tout attentive aux besoins et aux demandes des habitants. La concertation et la transparence seront de mise dans le processus de gestion qu’ils proposent, avec des conseils d’accompagnement, en mairie, dans plusieurs domaines d’application et des permanences.

Transition énergétique : un engagement d’éco-responsabilité

« Mieux rénover et moins chauffer » : un soutien fort pouvant aller jusqu’au droit de regard sur les permis de construire sera mis en place (dossier d’aides de l’ANAH, défiscalisation des revenus fonciers) pour amener les propriétaires à mettre leurs logements aux normes environnementales. Les énergies renouvelables seront préconisées, dans le public comme dans le privé, pour un double bénéfice : la revalorisation des biens immobiliers et un habitat beaucoup moins énergivore.

Particulièrement au fait de ce qui se fait ailleurs en matière de biodiversité, le plus jeune des conseillers prévoit l’installation de composteurs collectifs, de champs de plantes mellifères, de ruches communales et prône la réduction des déchets et le dialogue avec les agriculteurs pour aller vers une culture bio.

Bien-vivre aux villages

Transport en commun, pérennisation d’une épicerie en centre-bourg, de commerces complémentaires et qualitatifs hors-saison, offres culturelle, sportive ou festive, navette inter villages, bus direct vers La Rochelle, constituent autant de moyens possibles pour lutter contre l’isolement de Saint-Clément.

Mais en matière de qualité de vie, l’équipe de Didier Courtemanche se préoccupe d’abord du maintien des aînés à leur domicile, un service communal dédié renseignera sur les aides existantes et se chargera d’accomplir les dossiers informatiques, des visites vers les personnes isolées seront également prévues.

Une vision à long terme

L’actuelle épicerie est incluse dans l’hôtel (Le Chat Botté) qui est voué à la vente. Sur ce point, Mr Courtemanche pense à délocaliser l’école, qui se trouve en coeur de village sur du foncier communal. À la place, il prévoit une dizaine de logements ainsi qu’une épicerie d’environ 150 m² (construction à l’échéance 2026). Une nouvelle école serait édifiée au Moulin Rouge, qui serait à même de remplir les conditions requises dans le cadre des futurs Pôles d’éducation, voulus par le rectorat et qui remplaceront à terme, les RPI.

Les activités culturelles et festives seraient renforcées grâce à la création d’un pôle culturel à Saint-Clément (ateliers éducatifs, anglais, yoga, cuisine, théâtre, initiations diverses) et en matière de sports, la formation d’encadrants (ou coaches) pour clubs sportifs pourrait être développée. Un renouveau de festivités locales est prévu avec l’instauration de fêtes traditionnelles et familiales ponctuant le cours de l’année.

Quelle priorité pour revitaliser la commune ?

Du logement ou du travail, quelle doit être la préoccupation principale de l’équipe « Cap au renouveau » ? À ce dilemme, le candidat tête de liste affirme que les efforts iront de front dans les deux sens et dès le début du mandat.

En matière de création (construction de logements, de commerces, d’une école, encouragement à la location et à la rénovation), chaque projet présenté a été scrupuleusement étayé par les moyens adéquats de financements possibles. Quatre possibilités ont été étudiées : La mobilisation de l’existant, la construction sur de nouvelles parcelles (6 500 m² aux Ouches pour 20 à 23 logements / 2 700 m² aux Pérouses pour 8 à 10 logements), la préemption, mais les coûts sont élevés et la mutation de foncier bâti comme pour le site de l’école (10 logements + un commerce).

Les projets présentés (construction de logements, de commerces, d’une école, encouragement à la location et à la rénovation) ont été méticuleusement chiffrés et justifiés par les moyens de financements possibles et les calendriers de réalisation : recours aux aides de l’État (défiscalisation ANAH/ exonération foncière si rénovation et location), réserve foncière de la commune, mutation du bâti.

Puis, à l’aide de documents tels que la Directive Inondation, q u i m o n t r e aujourd’hui une chute de la surface inondable depuis Xynthia, ou les directives de l’Éducation Nationale (vers les Pôles éducatifs de 150 élèves), Mr Courtemanche a argumenté la demande de révision du PPRL de Saint-Clément des Baleines et pourquoi pas, après la réalisation des digues des levées du Fier (Papi III), la révision du PLUi.

Un village d’entreprises

Avec le logement se pose la question du travail et la création d’un village d’entreprises revient à l’ordre du jour. Un terrain d’un hectare, à la croisée de la rue des Volées et de la rue du Chiron serait déjà inscrit en ce sens. La ZA, dont l’architecture devra s’inscrire de façon harmonieuse dans le paysage, offrirait aussi une plateforme d’assistance technique et numérique.

Le Phare

À l’instar de la liste adverse, la reprise de la gestion du Phare des Baleines fait partie intégrante du programme. Pour cette manne touristique qu’est le site du Phare, il serait urgent d’établir un lien fort avec le centre-bourg car les commerçants se trouvent trop « isolés » du reste de la commune. Hors-saison touristique, ils parlent d’en assouplir l’accès.

Véronique Hugerot

 

La liste complète : Didier Courtemanche Jocelyne Chrétien Claire Nizard Pascale Couty Frédéric Petit Catherine Dard Marie-Cécile Plaire Jean-François Dupic Norbert Rizo Marie-Marcelle Gaudin Catherine Tripon Thierry Giraudeau François Tron Thibault Lagord Bénédicte Wautelet

Des permanences se tiendront à la salle du Clos (derrière la mairie) à 10h30 les lundi 2 et samedi 7 mars.

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires