Activités primaires

Viticulture

Domaine Pelletier, l’Autre vigneron de Ré

La vigne, passion des Pelletier
Publié le 20/06/2018

La nouvelle n’est pas anodine. Et mérite que l’on s’y intéresse. Il y a du neuf dans le paysage paisible du vignoble rétais. Le Domaine Pelletier ouvre ses portes après plus d’un an de travail acharné. Rencontre avec l’alternative.

Jean-Philippe et Elisabeth Pelletier ne sont pas des inconnus. Monsieur est Rétais et si Mme est une « pièce rapportée », elle a bien ancré en elle l’amour du territoire. Après une première vie dans la grande distribution, il était clair qu’ils reviendraient sur l’île. Jean-Philippe est aujourd’hui entrepreneur en bâtiment du côté de La Rochelle mais contribue aussi largement au travail de la terre aux côtés de son épouse. Quant à Elisabeth, elle est dans ses vignes, résolument et passionnément.

L’indépendance pour horizon

L’aventure commence en 2009, lorsque Jean-Philippe et Elisabeth acquièrent sept hectares de vignes. Ils en ont aujourd’hui environ quarante, répartis un peu partout sur le territoire. A l’origine, ils sont aussi intégrés à la Coopérative, au sein de laquelle ils passent leurs premières années. Mais des divergences de vues ajoutées à leurs personnalités bien trempées font d’eux des francs tireurs. Surtout ils ont une idée très personnelle du travail de la vigne et du vin. En 2016, la décision est prise : ils sortent de la coopérative. Mais pas de la vigne. Ils ont un beau et grand projet. Le Domaine Pelletier devient le premier vigneron indépendant de l’Ile de Ré. Avec quelques règles d’or.

Faire un vin différent

Elisabeth en est persuadée depuis longtemps : sur Ré elle peut faire un autre vin, avoir une démarche vertueuse propre à magnifier le terroir rétais et ouvrir le champ des possibles. Aujourd’hui, elle en est à sa troisième année de conversion bio. Elisabeth a particulièrement à coeur le respect de la matière première, soit la vigne. Aucune trace de pesticides dans ses vignobles mais un peu d’herbe dans les parcelles certes, et alors ? La première année, elle fait de nombreux essais sur les cépages. Ceux-ci s’appellent uniblanc, sauvignon, chardonnay et colombard pour le blanc, cabernet-franc, merlot, négrette, sauvignon encore pour le rouge, mais aussi chauché, caractéristique de la région.

Cuves ovoïdes en béton.

Cuves ovoïdes en béton.

De l’importance du travail du vin

Nul besoin d’être averti pour le savoir : après la culture de la vigne vient le travail du vin. Il est exigeant, complexe et multiple. Le travail du vin fait le vin. C’est une affaire de pro. Pour parvenir aux résultats qu’elle souhaite, Elisabeth est donc appuyée par le talent d’un oenologue diplômé. Dominique Papon est Maitre de Chai. Contrairement à ce que son prénom pourrait laisser entendre, c’est une femme et le vin a toujours fait partie de sa vie, de famille depuis l’enfance et par son mariage, avec un époux caviste à Lagord. Comment dire ? Dominique est dans le vin jusqu’au cou !

C’est elle qui nous explique la fonction de ses nombreux contenants qui peuplent le chai. Va pour les hautes cuves en inox thermo-régulées, ça on connaît. Mais qu’est-ce donc que ces gros oeufs qui ressemblent à des navettes de l’espace ? Des cuves ovoïdes en béton qui « permettent de préserver le fruit et d’apporter du gras ». Et ces longues amphores là-bas, qui nous ramènent à l’Antiquité ? « En terre cuite, elles favorisent des tanins plus souples, procurent plus de rondeur grâce à une micro-oxygénation ». Ajoutons à tout cela des barriques françaises et autrichiennes pour l’élevage du vin et… C’est quoi encore ? Dominique explique mais nous n’en parlerons pas. Ce sera pour une autre fois. Ce n’est pas un secret, mais si un peu quand même. Bref, l’utilisation de cet autre contenant très particulier n’est pas encore finalisée. Tout ici est passionnant et on resterait bien là pendant des heures , à écouter le vocabulaire du vin chanter à nos oreilles, en dégustant un peu de ce (délicieux) rosé. Mais soyons concrets : en 2018, le Domaine Pelletier mettra 100 000 bouteilles sur le marché et ça ne fait que commencer. D’autant qu’Elisabeth est créative, envisageant dès l’année prochaine un pineau bio et dans trois ans… Non chut, c’est encore prématuré.

Visites et dégustations

Voilà qui ravira amateurs et connaisseurs. Le Chai vient d’ouvrir aux visites et bien sûr aux dégustations. Voilà qui promet quelques moments savoureux et la reconnaissance de nos papilles, et bien sûr, on pourra repartir de là avec quelques caisses sous le bras. A noter quand même qu’on trouve le vin du Domaine Pelletier à peu près partout !

Et d’ailleurs, pour conclure, la question nous brûle les lèvres : Comment ont-ils été accueillis ? « A bras ouverts », se réjouit Elisabeth, citant de mémoire les commentaires : « Enfin un indépendant avec un vin différent. Et qualitatif ». La nouvelle est plaisante, tant il est vrai que la variété fait le bonheur du consommateur, et donc celui de l’économie rétaise.

Pauline Leriche Rouard

 

Domaine Pelletier

Zone artisanale de La Couarde (tout au bout du chemin) – Ouvert tous les jours sauf les dimanches

Dégustations de 10h30 à 13h00 et de 16h00 à 18h30. Et vente directe.

06 88 06 35 06

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • bouine
    Publié le 22 juin 2018

    Très intéressant
    je vais aller déguster ce vin dès demain

    Répondre
  • EOL
    Publié le 27 juin 2018

    Bonjour, serait-il possible d’avoir le numéro de téléphone du domaine afin de pouvoir les contacter. Je ne suis pas de la région et j’aurai aimé savoir s’il était possible de trouver leur vin LiloRosé dans des boutiques en France.
    Merci.

    Répondre
    • Ré à la Hune
      Publié le 27 juin 2018

      Bonjour,
      Vous pouvez joindre le domaine de Jean-Philippe Pelletier au numéro suivant : 05 46 29 85 20.
      Cordialement,
      L’équipe Ré à la Hune

    • laeti
      Publié le 1 juillet 2018

      Bonsoir,

      Nous avons trouvé ces vins sur le marché de ce matin, nous serions intéressés d’aller les visiter demain/dans la semaine.
      Auriez vous l’adresse ou les trouver ?

      Merci,
      Cordialement

      Laetitia Veiry

  • Tartine 1966
    Publié le 13 septembre 2018

    Bonjour
    Il semblerait que votre message du 27 juin dernier concernant le domaine Pelletier a la Couarde n’indique pas le bon numéro de téléphone ?!
    Pouvez vous vérifier cela ?
    Merci

    Répondre
    • Ré à la Hune
      Publié le 14 septembre 2018

      Bonjour,
      Merci pour votre remarque, nous venons d’ajouter le bon numéro de téléphone en bas de l’article.
      Le Webmaster

  • Marsao
    Publié le 27 septembre 2018

    Quelle heureuse surprise de découvrir ce vin rosé complètement différent de l’habituelle production locale avec en plus une démarche bio, félicitations et continuez….

    Répondre
  • NAEJ79
    Publié le 7 décembre 2018

    J’ai eu la chance de passer par là, en septembre dernier. Bon accuei et délicieuse dégustation.
    J’ai plus qu’apprécié le blanc Chardonnay Prémium, un délice! En plus la forme de la bouteille est original.
    Je reviendrai faire le plein.
    Continuez comme cela.
    NAEJ 79

    Répondre
  • Brin
    Publié le 9 janvier 2019

    Article très intéressant qui retrace les étapes principales de l’histoire du vignoble de Ré et annonce une ère nouvelle avec l’installation de nouveaux viticulteurs, jeunes et bien formés. Au début du XIXe siècle, la reconstitution du vignoble traditionnel, après sa destruction par le phylloxera, a vu apparaître aussi des hommes nouveaux, issus de familles rhétaises, comme Fernand Brin et Clément Guillet à Loix. Ces hommes qui avaient eu des expériences professionnelles en dehors de Ré ont joué, en revenant au pays, un rôle moteur dans l’émergence d’un vignoble modernisé et dans la naissance de l’esprit coopératif.

    Répondre
  • Chicken
    Publié le 12 mai 2019

    Voilà une belle initiative !! Ce qui fait un vignoble c’est , au delà du terroir la subtilité de la vinification de chaque vigneron. Le domaine Pelletier apporte cette diversité qui manquait , c’est un vrai plus pour l’ile De Ré . En plus les vins du domaine sont très bien faits ! Félicitations !

    Répondre
  • Buteo44
    Publié le 1 juin 2019

    Bonsoir,
    Nous avons été très sensible à l’émergence d’un viticulteur indépendant sur l’Ile de Re qui de plus prépare sa conversion vers le bio. Nous avons trouvé aussi la huppe fasciée comme illustration très bienvenue.
    Nous avons découvert avec bonheur la qualité du vin rouge dégusté ce soir le Re
    Lilorouge !
    Nous y reviendrons la prochaine fois que nous viendrons sur l’Ile de Re pou visiter cette fois les chais !
    Bravo !
    Christophe Bultel

    Répondre
  • Alfredo
    Publié le 16 août 2019

    Dear sirs

    I discovered your Préstige Chardonnay during a visit last week to Ile de Ré. After returning to Spain I have tried to find a way to buy it in Madrid or on line, but haven’t found it. Is there any way to order it, maybe directly from you and get it shipped to Madrid?

    Thank you in advance and best regards.

    Alfredo Diego

    Répondre
  • PIERRE
    Publié le 21 septembre 2019

    Je viens de découvrir le « Ré Blanc » excellent !!!

    Faites-vous des envois ? Quels sont vos tarifs ?

    Répondre
  • Dauphi
    Publié le 15 juillet 2020

    Si son vin est bon, je n’aurai pas eu le plaisir d’y goûter ! Une personne aussi mal aimable et si peu accueiallante ne m’a pas donné envie de passer la porte !

    Répondre