Tourisme

Gestion touristique

Vers une gestion en délégation de service public pour le camping de Sainte marie (île de Ré)

Une délégation de service public pour le camping de Sainte-Marie

Le camping attendant la réouverture
Publié le 10/02/2015

Quel avenir pour le camping municipal de Sainte-Marie ? C’est la question que les élus de Sainte-Marie ont pu se poser à l’aube de la nouvelle saison touristique, à la suite du souhait des gérants salariés par la commune d’arrêter leur activité. Dans le même temps, le gérant libre du snack du camping faisait aussi part de son intention de se retirer.

Jusqu’à maintenant la commune assurait les salaires des gérants, ceux des personnels saisonniers, les frais d’entretien, les travaux de structures etc… sans oublier le coût des interventions répétées des employés des services techniques de la citée, seul le snack était en gérance libre. Avant la nouvelle saison des frais de remise à niveau des installations sont à prévoir, les sanitaires, les cuisines du snack, les aménagements des emplacements (prises électriques, points d’eau et végétation). En fin de compte, pour une activité qui reste commerciale, le sentiment est que la commune supporte des frais et divers contraintes sans avoir vraiment la maîtrise des recettes.

Gestion municipale ou gestion privée ?

Dès lors, la vacance de la gestion conduit la municipalité à devoir décider de l’avenir du camping, et à réfléchir au préalable aux hypothèses de gestion : reconduire le même système, ou évoluer vers l’alternative d’une DSP. Une commission « camping » présidée par Éric Dron et composée d’élus de la majorité et de l’opposition est donc mise en place et commence un travail d’équipe passant en revue tous les points essentiels ; comptabilité, administration, juridique, investissements et aspect commercial. Les compétences des uns et des autres rendent ce travail efficace et constructif. Le but recherché est la simplification de la gestion du camping pour la commune et c’est donc assez naturellement que la commission s’oriente unanimement vers une gestion libre des activités camping et snack, et comme les lieux sont propriétés de la commune il s’agira donc d’une Délégation de Service Public (DSP). Ainsi, après mise aux normes, la commune économisera les salaires des gérants et des saisonniers et la charge de travail incombant aux services techniques. La nouvelle gestion, responsable de son chiffre d’affaire et de ses frais, faisant son affaire des salaires du personnel, des travaux d’embellissement, de nettoyage, l’entretien des végétaux et des lieux, etc. et en contrepartie paiera un loyer annuel à la commune. Le bénéfice pour la commune sera donc de pérenniser le site et l’activité tout en conservant le patrimoine communal.

Un camping accessible à tous

Le conseil municipal émet quelques volontés, le futur gérant devra conserver l’aspect traditionnel, familial et naturel actuel du camping, exit les mobil homes. De même les prix ne devant pas exploser seront encadrés et contrôlés. Le camping restera accessible à tous. Lors du dernier conseil municipal c’est donc sans surprise que la décision fut prise à l’unanimité d’autoriser une DSP et les insertions dans les journaux d’annonces légales. Le mois de février devrait voir l’aboutissement de cette procédure pour une prise en charge par le bénéficiaire dès le début mars, l’autorisant à préparer la saison et faire face aux premières arrivées printanières.

Patrice Pozzi

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • jpcoco91
    Publié le 2 mars 2015

    Venant depuis 1994 au Camping « La Côte Sauvage », j’apprends la nouvelle par un autre campeur.
    Comment les campeurs habituels (comme moi) vont être prévenus et qu’en sera t’il du placement dans ce camp ?
    Depuis des années des groupes se sont formés et se retrouvent chaque année, au même moment, sur les mêmes emplacements, (comme anecdote, allons nous nous retrouver comme dans le film « Camping  » ).
    Avec mes salutations.

    Répondre
  • coco 52
    Publié le 3 mars 2015

    je viens de lire les réactions de jpcoco91, Je suis venu dans ce terrain de camping pour la première fois je pense en 1963 ou 1964. Puis ponctuellement selon les années et depuis plus de 28 ans je viens régulièrement chaque année. je rejoins les inquiétudes de mon ami campeur à ce sujet.

    Cordialement.

    Répondre
  • RIRI
    Publié le 19 septembre 2015

    Bonjour

    j’aurais voulu savoir si cette article et en cours ou dépassé

    Cordialement Mr Brunner Richard

    20 ans d gérance de Camping

    Répondre
    • Ré à la Hune
      Publié le 21 septembre 2015

      Bonjour.
      L’article date de février 2015. Nous vous invitons à prendre contact avec la mairie de Sainte-Marie : 05 46 30 21 24 ; info@saintemariedere.fr
      L’équipe Ré à la Hune

  • toscane
    Publié le 21 mars 2016

    bonjour je voudrais avoir des renseignement concernant la gerance du snack bar en vous remerciant cordialement madame vannini

    Répondre