Territoire

Circulation

De nouveaux feux au giratoire de La Redoute

© Département Charente-Maritime - Trois nouveaux feux vont être testés, dont un feu vert/orange clignotant, à l’arrivée de l’avenue des Dunes sur le giratoire de La Redoute.
Publié le 07/06/2023

Pour la seconde année, une expérimentation va être menée, du 1er juillet au 30 septembre 2023, sur le carrefour giratoire de Rivedoux. Objectifs : diminuer la durée des bouchons, inciter les véhicules à emprunter la voie sud et diminuer en longueur le projet de voie en site propre, afin de limiter son impact environnemental.

Le principal « point dur » de la circulation aux abords du pont est ce carrefour de La Redoute, où convergent les itinéraires nord (RD 735) et sud (RD 201).

L’expérimentation 2022

La commune, en partenariat avec le Département, a expérimenté du 4 juillet au 30 septembre 2022 un feu tricolore à détection de flux, à l’entrée du giratoire, dans le sens sortant. D’après Patrice Raffarin, Maire de Rivedoux, accompagné par Jean-Christophe Cosso et Maxime Renaudin, respectivement directeur environnement et mobilité et chargé de mission île de Ré au Département, cette expérimentation a permis de réguler les flux en provenance de la voie nord et de favoriser un écoulement accéléré de la voie sud, qui concentre les 2/3 du trafic. Un réseau de six capteurs Bluetooth assurait le suivi en temps réel des temps de parcours sur les deux RD, le feu tricolore se déclenchant automatiquement dès les premiers signes de ralentissement sur l’itinéraire sud, avec une durée de régulation du feu rouge variant entre 20 et 30 secondes par minute, en fonction de l’importance du ralentissement sur le sud. Par ailleurs, si le temps de parcours devenait trop important sur la voie nord, la régulation était automatiquement interrompue.

Une durée des bouchons moindre

Patrice Raffarin insiste, l’objectif n’était pas de supprimer totalement les bouchons à Rivedoux, qui sont aussi à relativiser puisque concernant trente jours dans l’année, mais d’améliorer l’insertion des voitures arrivant de la voie sud. En effet, 1/3 des usagers arrivant du nord fait obstacle aux 2/3 venant du sud, les bouchons démarrant toujours au sud avant de s’étendre au nord. Pour un trafic comparable, le cabinet Lacroix, qui accompagne l’expérimentation, a constaté que la durée des bouchons sur l’itinéraire sud lors des pics de fréquentation en été ont diminué en moyenne de 46 minutes, soit une baisse de l’ordre de 15 % de l’intensité des ralentissements. Autre effet positif sur la qualité de vie à Rivedoux, le net recul des traversées du centre-ville par les véhicules cherchant à rejoindre la RD 735 depuis la RD 201.

Jean-Christophe Cosso précise aussi que ce feu est venu compléter un bouquet de solutions déjà mises en place : navettes, pistes cyclables, dispositif Ré Info Trafic et ses 9 capteurs (1 M de connexions)… Avant l’ouverture de celui-ci, les bouchons concernaient soixante jours…

Limites et nouvelle expérimentation à l’été 2023

La réduction de l’intensité des bouchons peut être encore améliorée, l’absence de feu à l’arrivée de la voie sud sur le giratoire amenant les véhicules venant du sud à ralentir. Ainsi le Département et la Commune souhaitent renouveler l’expérimentation cet été, du 1er juillet au 30 septembre, avec un dispositif renforcé. Le feu (rouge ou orange clignotant) avenue Gustave Perreau sera maintenu, deux nouveaux feux (rouge ou orange clignotant) seront installés dans l’anneau du giratoire (sur l’intérieur et sur l’extérieur de l’anneau) et un nouveau feu (vert ou orange clignotant) sera installé en sortie de l’avenue des Dunes, à l’endroit où la RD 201 débouche sur le giratoire.

Ce nouveau dispositif – qui ne se déclenchera qu’en cas de formation de bouchons et le plus en amont possible – a pour objectifs de freiner les flux dans le giratoire (feux dans l’anneau) et d’inciter les automobilistes venant du sud à ne pas ralentir à l’approche du giratoire, afin de favoriser la vitesse d’écoulement de cet axe. Tout ceci sans interrompre l’écoulement des flux entrants sur l’île.

L’installation des équipements va débuter le 26 juin – une déviation de la voie sud sera mise en place un à deux jours le temps de cette installation – l’expérimentation démarrera le 1er juillet et un suivi quotidien sera réalisé via des capteurs Blutooth installés aux abords du giratoire. Cette installation, temporaire encore pour cette année, coûtera 20 K€ par feu, financée par la partie « redevance pour service rendu, entretien et exploitation du pont » de l’écotaxe.

Patrice Raffarin n’exclue pas une troisième année d’expérimentation en 2024 si nécessaire, avant d’envisager l’installation d’un dispositif pérenne, « avec une belle intégration paysagère »

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires