Loisirs

Festival Multi-danses

Dance en la Playa, un festival qui transforme l’île en dance floor

Latino… ambiance caliente.
Publié le 04/06/2019
Dance en la Playa, un festival qui transforme l’île en dance floor
4 (80%) 4 vote[s]

Les 14, 15 et 16 juin prochain, se déroulera le Festival Dance en la Playa. En plein renouveau en 2019, c’est désormais un festival multi danses.

Ces trois jours entièrement dédiés à la danse et à la musique sur l’île innovent avec de nombreuses nouveautés comme des concerts, animations et initiations gratuites, soirées dansantes. Cette offre vient compléter les cours et stages de danse proposés dans trois univers différents et sur trois communes de l’île : Swing à Sainte- Marie de Ré, Latino/Afro au Bois-Plage et Tango à La Flotte. Chaque ambiance possède son propre lieu, ce qui est inédit et permet au public ciblé de pratiquer en toute liberté.

Une évolution du concept

Ce Festival créé il y a seize ans par Eric Pacaud, un passionné de salsa et danses latines, a lieu sur l’île de Ré depuis treize ans et plus particulièrement au Bois-Plage. Victime de son succès et d’une fréquentation grandissante, l’événement affiche complet à chacune des éditions et faute de place, souffre alors d’une image de festival « fermé » et inaccessible aux non-initiés. Fortes de ce constat, l’équipe organisatrice et les instances locales ont réfléchi à une évolution du concept. L’idée est donc de transformer l’île de Ré en une île de danse le temps d’un week-end prolongé. C’est chose faite cette année avec trois villages qui hébergent trois types de danse. A moyen terme, il s’agira d’étendre le festival à l’ensemble des villages de l’île. L’événement est auto-financé et piloté par trois associations : Tango, association Roch’el Tango, Swing, La Rochelle Swing et Latino, SELP.

Une programmation multi danses et des animations gratuites pour favoriser la découverte

L’objectif est donc double : proposer d’une part des stages et cours de danses avec un plateau artistique principalement composé d’intervenants locaux et complété par des intervenants d’autres régions, d’autre part favoriser la découverte et la pratique de la danse accessible à tous en accès gratuit et lors de soirées payantes, ainsi que des concerts pour chaque type de danse afin de séduire un public initié ou non aguerri avec de la musique live.

Dans un cadre idyllique, venez à la rencontre de danseurs hors pair et explorer de nouveaux horizons. Concernant l’offre et la programmation payante, rendez-vous sur www.danceenlaplaya.fr, vous saurez tout d’un seul clic, tarifs et inscriptions.

 

Danser le tango argentin, les codes de la milonga

Association historique de Tango à La Rochelle qui regroupe une centaine de membres, Roch’el Tango a accepté de relever le défi de participer à l’organisation de Dance en La Playa à La Flotte.

Une belle équipe de passionnés, constituée de nombreux couples de Rétais, qui est à fond pour vous faire profiter de stages de milonga de grande qualité, face à l’océan et de bien d’autres plaisirs. Avant de vous laisser tenter par cette expérience de Tango, quelques explications à propos du Tango argentin avec la complicité de Roch’el Tango. Pour qui veut danser le tango argentin dans une Milonga de Buenos Aires, point de salut sans connaître les us et coutumes, très codifiés.

Une danse sophistiquée

Si les premiers pas du tango ont été improvisés dans la rue, la danse atteint de nos jours un degré de sophistication inégalé. Tous les mois, les maestros Cécile Rouanne et Rémi Esterle viennent proposer un stage aux danseurs de Roch’el Tango. Une fois par semaine en cours, le groupe reprend les points vus en stage. Ce travail se poursuit dans les pratiques libres hebdomadaires. Les danseurs y apprennent des structures de pas, mais en même temps rien n’est figé, chacun interprète la musique selon sa sensibilité et doit, dans l’improvisation, créer sa propre danse : c’est là toute la différence avec le tango de bal. En tango argentin, les danseurs apprennent trois danses aux rythmes très différents : le tango, la vals argentine (sur des pas de tango, avec moins de tours que dans notre valse) et la milonga très légère et enjouée.

Une fois par mois est organisée une milonga – à ne pas confondre avec la danse ci-dessus -, c’est-à-dire un bal de tango, qui s’organise suivant quelques règles : à trois tangos vont succéder trois vals, puis trois tangos, puis trois milongas, etc. Lorsqu’un danseur invite une partenaire, il l’invite pour une série de trois danses, et tous tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (pour éviter les collisions !). Chaque Milonga se termine toujours par le plus célèbre morceau de tango dont personne ne se lasse : la cumparsita, dont il existe de nombreuses versions. Chacun comprend que la fête est finie, jusqu’à la prochaine Milonga !

L’intérêt du tango argentin réside dans la beauté de sa musique, souvent très nostalgique, le guidage du danseur (un bon guidage est un guidage subtil !), l’écoute de sa partenaire (une bonne danseuse n’anticipe pas le guidage, mais sait utiliser l’impulsion et même parfois proposer la surprise), pour un plaisir commun, en permanence dans l’improvisation. Et si les danseurs ont l’air si sérieux, ce n’est pas parce qu’ils sont tristes, mais concentrés, imprégnés de la musique et du mouvement de l’autre.

Florence Sabourin

Roch’el Tango 18 rue Audran – 17000 La Rochelle – Infos Tango
Festival 06 62 80 60 99 – Infos association Roch’el Tango – 06 17 41 11 53
www. rocheltango.com

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires