Territoire

Inauguration du centre-bourg de Rivedoux-Plage

Inauguration du centre-bourg de Rivedoux-Plage devant le marché

Un centre-bourg est né, lieu de vie et d’échanges

Les élus ont procédé au traditionnel coupage de ruban, sous un soleil estival...
Publié le 23/06/2015

L’inauguration samedi 20 juin du marché couvert et des locaux commerciaux de la place de la République mais aussi de l’esplanade du nouveau centre bourg de Rivedoux-Plage a été savourée par les élus rivedousais, Patrice Raffarin en tête qui, accompagné de la délégation d’élus et invités, a visité longuement tous les commerçants de la halle du marché et du parvis environnant, ceci après avoir procédé au traditionnel coupage de ruban.

En effet ce projet a duré 7 ans, depuis qu’en 2008 le conseil municipal a envisagé de recentrer le village autour de pôles de vie, de regrouper des lieux de services, tout en contraignant la circulation automobile et en s’ouvrant sur la mer.

Un projet de longue haleine, aux forts enjeux

Conseil départemental et Commune ont ainsi lancé un appel d’offres national, auquel 30 postulants ont répondu. Sur les cinq dossiers présélectionnés en juin 2008, c’est finalement « Impact Urbanisme », dirigé par Alain Gry, qui a été retenu en avril 2009, après étude des cinq projets rendus en décembre 2008. Des objectifs clairs avaient été définis au préalable : définir et qualifier le centre bourg, revitaliser l’activité commerciale, ouvrir le village sur la mer, tout en pacifiant la circulation automobile. L’enveloppe financière de cette opération s’élevait à 3,5 millions d’€, dont plus d’un million d’€ pour le marché couvert et les locaux commerciaux.

Lors d’une grande réunion publique qui a mobilisé près de 300 Rivedousais, Alain Gry, urbaniste et Mr Galinet, paysagiste, ont présenté l’avant-projet de réaménagement, et ses forts enjeux pour la commune.

Recentrer les services administratifs et commerciaux entre la boulangerie « Fred » et la place Jules Ferry constituait le premier d’entre eux. Ainsi la mairie a été repensée, avec des services regroupés et accessibles, les locaux commerciaux et le marché couvert installés place de la République, tandis que le caractère commercial de la rue Jules Ferry a été affirmé par l’élargissement des trottoirs.

Pacifier la circulation automobile

Contraindre et pacifier la circulation représentait un enjeu essentiel au regard de la densité du flux automobile sur la RD 735. Ainsi, la voie est devenue à sens unique entrant, à partir du restaurant « Le Platin », avec un rétrécissement de la chaussée jusqu’à la supérette, avec une priorité aux piétons. Le flux routier sortant est lui dévié à droite de la mairie, avenue de la plage, jusqu’au parking situé après la boulangerie, devenue une voie à sens unique, les deux flux se regroupant ensuite jusqu’à Sablanceaux.

Le dernier enjeu, s’ouvrir sur la mer, s’est traduit par une promenade littorale piétonne partant de l’avenue de la Corniche jusqu’au coeur de la place de la République, le long de la piste cyclable, débouchant sur une esplanade mitoyenne entre mer et village.

L’adhésion du plus grand nombre d’habitants à un tel projet d’envergure étant souhaitable, la communication s’est poursuivie avec un parcours de sculptures monumentales réalisées par Casimir Ferrer.

Le financement du projet a été assuré par l’Etat au titre du FISAC et de la DETR, la Région via le FRIL et le Département avec son Fonds de revitalisation. Ces financements n’étant pas suffisants, ils ont été complétés par la cession immobilière des anciennes poste et gendarmerie ainsi que du foncier accueillant actuellement les terrains de tennis.

Permis déposé le 4 novembre 2011, obtenu le 14 février 2012, début du chantier le 7 janvier 2013 avec une première tranche de travaux pour les bâtiments commerciaux livrés au début de l’été 2013 et composés de cinq commerces dont la superficie varie entre 70 et 120 m3, Didier Bouyer, Adjoint au Maire, a rappelé que ce fut un travail et des chantiers de longue haleine, avec quelques difficultés tels le déplacement nécessaire de la route départementale avant le début des travaux du marché couvert, l’emprise d’une partie du marché étant sur la RD, ou encore le dénivelé insoupçonnable de 1,70 mètre entre l’office de tourisme et Chez Fred, à gérer et à intégrer notamment pour l’accessibilité des lieux à tous.

Le marché a été livré en mai 2014, après 9 mois de travaux et donc la troisième tranche de travaux concernant l’esplanade en cette fin de printemps 2015.

Un financement à court terme

« Ce projet est remarquable en ce sens où nous avons réussi le pari de financer à court terme la réalisation du marché et des locaux commerciaux grâce aux retours sur investissements que nous allons générer et notamment les loyers… Les commerces de proximité sont avant tout des lieux de vie et d’échanges indispensables dans nos sociétés de plus en plus refermées sur elles-mêmes » a conclu Patrice Raffarin, avant de donner la parole aux personnalités présentes.

Lionel Quillet, président de la CdC et vice-président du Conseil départemental a rappelé combien créer un centre bourg qui n’existait pas est une tâche difficile parfaitement menée à bien par l’équipe municipale rivedousaise, et que son job à lui serait de construire en 2016/2017 une digue de protection, tandis que Gisèle Vergnon, conseillère départementale et Maire de la commune voisine a évoqué le financement du Département à hauteur de 300 K€ et salué la réussite de ce nouveau centre bourg. Alain Bucherie, représentant la Région Poitou-Charentes qui a apporté 100 K€, a souligné que « désormais on a envie de s’arrêter à Rivedoux, alors qu’avant on ne faisait que la traverser » et en a profité pour louer l’engagement environnemental de cette petite commune ayant deux fleurs « Terre Saine ».

Daniel Laurent, Sénateur, qui a accompagné Patrice Raffarin y compris dans ses doutes, tout au long du projet a évoqué le Pont qui avait été un vrai traumatisme pour les Rivedousais et le chemin parcouru depuis, avec un environnement « transformé tous ensemble ».

La conclusion est revenue à Olivier Falorni, qui a pu, a-t-il dit, admirer cette réalisation depuis le ciel, la veille, lors de son saut en parachute à 3200 mètres au-dessus de Rivedoux-Plage et qui a qualifié ce nouveau centre-bourg de « joyau » et de « centre-ville qui respire la vie » !

 

Lire aussi notre article « A Rivedoux-Plage, le nouveau visage du centre-bourg apparaît, la vie commerçante est en ébullition » dans Ré à la Hune N° 120, avec une présentation des commerces

 

Inauguration par les élus du nouveau centre-bourg et de l'esplanade de Rivedoux-Plage

Daniel Laurent, Patrick Rayton, Lionel Quillet, Patrice Raffarin, Didier Bouyer, Alain Bucherie, Gisèle Vergnon et Olivier Falorni entre terre, ciel et mer

 

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • mADEL
    Publié le 25 juin 2015

    On peut regretter cette photo entre « élus »… A se demander s’il y a des habitants à Rivedoux . Ils ont pourtant été mis à contribution pour financer ce projet …..

    Répondre