Commerce

Crise sanitaire

Biocoop – l’Île au Bio : une première année qui a du sens

Derrirère les courses, une autre manière de voir les choses.
Publié le 13/12/2020

Commerce “essentiel” mais aussi toute jeune entreprise, comment Biocoop – l’Île au Bio et sa jeune équipe enthousiaste ont-ils traversé cette année terrible ?

Ils avaient prévu d’ouvrir pour les vacances de printemps. Impossible évidemment, d’autant qu’avec la crise sanitaire, Geoffroy, Nicolas et Clément ont récupéré les clés de leur local avec retard. Alors quand elles furent enfin dans leurs mains, ils n’ont pas chômé pour aménager le magasin. Enfin, après un rythme de travaux intensifs, l’Île au Bio ouvre le 18 juin.

Un bel accueil

On a beau être jeune et plein d’énergie, créer une entreprise avec d’entrée de jeu des colonnes à revoir dans son business plan impose la prudence. Mais le bel accueil à l’ouverture est rassurant. Certains clients connaissent déjà l’enseigne et son ravis, d’autres la découvrent. On croise des vacanciers mais aussi beaucoup de Rétais. Tout ce petit monde se mélange, venant chercher ici une autre façon de consommer, mise à l’honneur justement par la crise sanitaire.

Courses mais aussi lien social

Même positive, la saison estivale n’a pas permis de rattraper le temps perdu, d’autant qu’avec du recul, Geoffroy considère avoir un peu « surestimé » la clientèle saisonnière. A contrario, il avoue aussi avoir « sous-estimé » la clientèle locale. Et c’est elle qui fait la différence pendant le second confinement.

En novembre, le rythme est soutenu. Certes, l’Île au Bio est un commerce dit essentiel mais cela n’explique pas tout. « Restaurants et bars étant fermés, les gens n’ont pas hésité à se faire plaisir à la maison », explique Geoffroy, « mais ils viennent aussi chercher autre chose ici », poursuit-il, « ils viennent échanger, et partager une certaine vision des choses. Le magasin est lumineux et aéré, les clients connaissent les membres de l’équipe ». A noter que depuis l’été, l’Île au Bio est aussi accessible en Click and Collect.

Côté chiffres, Geoffroy reste très prudent. « Nous n’avons pas de référentiel » souligne-t-il. Alors bien sûr, ce n’est pas simple de valider un modèle économique avec de telles perturbations. Mais une chose est sûre : produits bio, locaux et lien social, voilà bien des valeurs positives qui prennent tout leur sens au temps du Covid. Et c’est justement la raison d’être de l’Île au Bio.

Biocoop – L’Île au Bio 17, avenue du Général de Gaulle à Saint-Martin Ouvert du mardi au samedi de 9h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h30 et le lundi de 15h00 à 19h30. Fermé le dimanche. En Click & Collect sur www.biocoop-iledere.fr

 

Vendredi 18 décembre : petit marché de Noël en soutien aux producteurs locaux

Une date symbolique (6 mois d’existence) et une jolie façon de terminer l’année. Ce petit marché se déploiera devant le magasin et accueillera des producteurs 100% made in Ré et bio évidemment.

Citons Albane Perrin et les plantes aromatiques d’Estancia Bel Air à Loix, le saunier couardais Romain Perdurant de Picksel, les algues d’Algorythme et Tanguy Gauvin, Julien Roche des Petites Rétaises de Rivedoux ou encore Marlette et Au Fil de l’Eau.

Un marché gourmand et convivial, qui réunira producteurs et clients autour d’un brasero. Pour un Noël durable et solidaire des acteurs bio de notre territoire.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires