Activités primaires

Assemblée générale des sauniers de l'île de Ré

Marais salant île de Ré. Une production de sel 2014 très mauvaise

Bilan encore fragile, mais confiance en l’avenir

En 2014, 227 carreaux de marais salants devraient être remis en état
Publié le 24/06/2014

En préambule à l’assemblée générale de la coopérative des sauniers de l’île de Ré, son président, Guy Leprince a précisé que « si les récoltes en gros sel (1 283 tonnes) et en fleur de sel (168 tonnes) en 2013 ont été légèrement supérieures à celles de 2012, elles se révèlent toutefois insuffisantes pour reconstituer un stock de sécurité. Du côté des volumes de ventes, si ceux pour le gros sel ont progressé grâce à l’ouverture de nouveaux marchés, au lancement du galet de sel et au développement de la marque “Les Sauniers de l’île de Ré”, ceux de la fleur de sel ont quelque peu chuté du fait d’un stock insuffi sant (seulement un an et demi de stock alors qu’il en faudrait trois) et de la publicité faite autour de la marque “Nos régions ont du talent”, axée exclusivement sur Guérande. Ces faits mettent en évidence une certaine fragilité de notre coopérative, d’où la décision du conseil d’administration de convoquer une assemblée générale extraordinaire afin de pouvoir augmenter le capital social et de renforcer la solidité de notre entreprise ».

Des investissements lourds

Côté finances, la coopérative présente pour 2013 un déficit comptable de 17 000 € qui s’explique en grande partie par les investissements réalisés. Le nouvel atelier de tri, de séchage et d’emballage des produits, climatisé, spacieux, et à la pointe de la technologie, en est un. Si la refonte totale de la toiture, réalisée sans pour autant arrêter l’activité, a également impacté de manière signifi cative les résultats de l’entreprise, elle aura permis, outre une meilleure isolation thermique du bâtiment, de concevoir une couverture entièrement composée de panneaux photovoltaïques.

Dans le cadre des travaux de restauration des marais salants de l’île de Ré, l’AEMA (Association des Étangs et Marais d’Ars en Ré) assure la maîtrise d’ouvrage déléguée par la coopérative. Ainsi en 2013, la tranche de travaux concernait sept sauniers coopérateurs pour un montant de 111 174 €.

Un plan de financement révisé

À partir de cette année, le Conseil général a annoncé que sa participation à ces travaux ne se ferait plus à hauteur de 70 %, mais de 35 %. Pour palier ce manquement, les élus communautaires ont voté une participation de la CdC à hauteur de 45 %. Les 20 % restants étant à la charge des sauniers exploitants.

Cette année 2014, 227 carreaux supplémentaires devraient être remis en état, ce qui devrait assurer une augmentation sensible des capacités de production de la coopérative et une participation à la reconstitution des stocks.

« Promouvoir notre métier et notre savoir-faire unique »

Coopérative des sauniers, producteurs de sel de l'île de Ré

La nouvelle charte graphique

La subvention allouée par la CdC permet chaque année à la coopérative de participer à différents marchés, salons, etc. Membre du conseil d’administration de l’AFPS (Association Française des Producteurs de Sel marin de l’Atlantique récolté manuellement), la coopérative a décidé de s’engager dans la voie de la STG (Spécifi cité Traditionnelle Garantie) afin de protéger au niveau européen le nom de « fleur de sel ». En matière de développement commercial, parmi les produits proposés, il faut noter la montée en puissance de la gamme salicorne. Changement de charte graphique, nouveau packaging sur les marques « Les Sauniers de l’île de Ré » et « Les chemins du sel » auront marqué l’année 2013.

Jean-Pierre Pichot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires