Services

Entretien

A Sainte-Marie de nombreux projets sont engagés

© Nathalie Vauchez - Les halles du marché de la place d’Antioche ont ouvert le 3 août, une rencontre est prévue fin septembre avec tous les commerçants sédentaires et ambulants, afin d’envisager ensemble l’aménagement de la place
Publié le 01/09/2021

Ré à la Hune a rencontré Gisèle Vergnon, Maire de Sainte-Marie de Ré, pour faire un point sur l’avancée des projets de la commune. Aménagement de la place d’Antioche, construction de logements au Fougerou, travaux place de l’église, projet de hangar agricole et de zone de maraîchage bio irriguée, rénovation de l’église et création de la zone artisanale… les projets sont d’importance

« Les résidents permanents et secondaires sont à leur très grande majorité satisfaits de l’ouverture des nouvelles halles du marché, place d’Antioche, comprenant sept bancs de commerçants. Celle-ci n’a pu avoir lieu que le 3 août au lieu de la mi-juin comme c’était prévu, du fait d’un retard de livraison des bardages en bois » explique Gisèle Vergnon, Maire de Sainte- Marie de Ré. Le bistrot attenant « Le Petit Q », qui pénètre dans les halles, apporte aussi une réelle convivialité à l’ensemble, tout comme les bancs de commerçants ambulants sur la place. Des parkings à vélos ont été rajoutés sur la place.

Après les halles, poursuite de l’aménagement de la place d’Antioche

« J’ai prévu une rencontre fin septembre avec tous les commerçants ambulants des halles et sédentaires de la place, pour envisager ensemble l’aménagement de la place, y compris en termes de circulation et stationnement et un cabinet d’étude travaille en parallèle afin de faire des propositions. L’hiver le stationnement sera maintenu, en été la place pourra être totalement piétonne dès qu’on le souhaitera, en un clin d’oeil. Nous voulons ramener de la végétation. Un partenariat privé/public va permettre la création de quatre commerces et de trois logements sur la place. Les travaux devraient démarrer à l’automne/hiver 2021 pour une livraison en septembre 2022. », poursuit la Maire. Parmi les commerces prévus, figure une épicerie « Ré en Vrac » sur 100 m2.

« Tout ceci est complémentaire à l’achat de l’ancien clos Faquet, où nous prévoyons d’installer un petit parking de proximité et un jardin d’agrément. Venelle du Clos, transition entre les deux parties, le hangar va être démoli, en place de quoi on prévoit un local d’infirmière et le stockage de matériel technique. »

Fin novembre ou début décembre, Gisèle Vergnon prévoit d’organiser une réunion publique, au cours de laquelle les commerçants feront un point sur le bilan de l’été, le cabinet d’étude présentera le résultat de son travail et la municipalité proposera les grandes orientations.

Logement au Fougerou : début des travaux à l’automne

Autre projet, d’envergure, celui de la construction au Fougerou, de quinze logements en accession à la propriété, de quarante-huit logements en accession sociale à la propriété (Prim’Access) gérés par la Compagnie vendéenne du logement et de six logements sociaux en location gérés par Habitat 17. Une réunion est prévue en octobre pour les accessions sociales à la propriété. Les travaux pourront commencer à l’automne, quand l’aménagement des réseaux enfouis rue des Senses sera terminé, tout le réseau pluvial partant au-delà de la rue des Senses, sur des parcelles en cours d’acquisition sur lesquelles est prévue une noue paysagère d’évacuation des eaux pluviales. L’ensemble de ces logements devrait être finalisé en 2024.

Top départ place Eudes d’Aquitaine

Place Eudes d’Aquitaine (autour de l’église), les marchés de gros oeuvre et de charpente ayant été infructueux, un appel d’offres a dû être relancé, dont tous les lots sont fructueux. Les travaux devraient démarrer en septembre/octobre et le commerce – une épicerie/bistrot gérée par « Mangez-moi ! – devrait ouvrir pour l’été prochain. A l’étage sont prévus deux logements sociaux qui seront gérés par Habitat 17.

Zone de maraîchage bio irriguée et hangars agricoles

« En complément des hangars agricoles créés il y vingt ans, la construction d’un nouveau hangar est prévue, dont une première esquisse a été réalisée par la Chambre d’Agriculture en concertation avec et pour les agriculteurs demandeurs. Ils souhaitent pouvoir installer un germoir, l’aspect lumineux sera privilégié. Le terrain reste la propriété de la commune, mais ce sont les agriculteurs qui s’associent pour sa construction, dimensionnée pour 12 à 15 agriculteurs et sauniers. Nous travaillons actuellement sur le bail emphytéotique, le permis de construire sera déposé avant le 31 décembre 2021, les travaux pourraient démarrer à l’automne 2022 pour une livraison au printemps/été 2023. », explique La Maire.

Ce projet est bien sûr lié à celui de l’irrigation, élaboré avec la commune de La Flotte. L’eau sera amenée depuis le bassin de rétention d’eau de la station d’épuration de La Flotte. Le budget du projet était bouclé mais une nouvelle loi européenne qui entrera en vigueur en 2023 prévoit des normes beaucoup plus importantes pour la qualité de l’eau. La Flotte doit faire des travaux supplémentaires. La canalisation d’eau passera sous la piste cyclable et sous la RD pour arriver derrière le centre de secours de Sainte-Marie. La commune aimerait accueillir dix à douze agriculteurs en bio sur ces terrains actuellement en friches, appartenant au Département ou propriétés privées. Après déboisement, l’idée est de dédier une partie de ces terres sableuses à la rotation de culture de pomme de terre et une partie au maraîchage bio. Uniré est partie prenante dans ce projet d’irrigation. Tunnels et serres – celles-ci étant regroupées au même endroit – sont acceptés sur cette zone et inscrits au PLUi. « On attend le chiffrage », conclue sur ce projet Gisèle Vergnon.

Fouilles archéologiques au pied de l’église

La rénovation de l’église va pouvoir commencer, la DRAC ayant donné son feu vert, mais après le chantier de fouilles archéologiques qui devrait démarrer lui d’ici à la fin de l’année, la Maire espère en octobre/ novembre. Il y aurait des traces de boulets de canons datant du MoyenÂge, de la Guerre de Cent ans. La réfection du clocher classé constituera la première phase des travaux, puis chacune des quatre façades de l’église sera rénovée, par tranche annuelle. Ces travaux seront financés par le Ministère de la Culture, la Commune, le Département et le Plan Patrimoine 2021-2027 (lancé par Dominique Bussereau).

Une ZA inscrite au PLUi, en cours de réflexion

Enfin, autre grand projet de Sainte- Marie, « la création de la zone artisanale est prévue au PLUi, pour une ouverture en 2024. L’EPF (Etablissement public foncier) rencontre les propriétaires en vue d’acquérir les terrains, tandis que parallèlement la CdC de l’île de Ré et la Commune de Sainte-Marie travaillent sur les candidats, une quarantaine de demandes ayant été reçue. Une réflexion doit aussi être menée, qui pourrait prévoir d’articuler différentes possibilités : acquisition totale par les artisans, location-gérance à la CdC qui resterait propriétaire des terrains… Une chose est actée, la zone sera exclusivement dédiée aux activités artisanales, sans magasin commercial. »

Enfin, les 100 km de voirie de la commune doivent être régulièrement entretenus, ce chantier-là est récurrent….

Informations recueillies par NV

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • biquet
    Publié le 2 septembre 2021

    La nouvelle loi de 2O23, concernant les eaux d’irrigation ,issues de la station d’épuration de LA FLOTTE dont la qualité sera obligatoirement « A », précise t’elle une compatibilité , avec les cultures biologiques ?

    Répondre