Culture

Journées européennes du patrimoine

Jean-Claude Borelly et sa trompette seront à Saint Martin de Ré le 16 septembre 2016 dans le cadre des Journées du Patrimoine

L’Eglise de Saint-Martin reçoit Jean-Claude Borelly

Publié le 07/09/2016
L’Eglise de Saint-Martin reçoit Jean-Claude Borelly 5.00/5 (100.00%) 1 vote

On peut dire de Borelly qu’il est quasiment né une trompette à la bouche, puisque c’est à l’âge de 7 ans tout juste que le petit Jean-Claude explique à ses parents que « quand il sera grand », il sera trompettiste.

Rêve d’enfant vite oublié ? Pas du tout ! Après des études dédiées à la musique, Jean-Claude Borelly devient trompettiste professionnel à l’âge de dix-neuf ans et débute sa carrière comme de nombreux musiciens de l’époque, dans les revues et cabarets de la capitale.

39 ans de carrière et un succès planétaire

En 1976, son premier album « Dolannes Mélodie » fait de lui une star. L’artiste caracole au sommet des hits parades et vend des millions de disques en France mais aussi dans de nombreux pays étrangers tels l’Amérique du Sud, le Japon, le Mexique ou le Canada, sans oublier la majorité des pays européens. Sa carrière est définitivement lancée. S’ensuivront des décennies de succès et de tournées triomphales à travers le monde, et même une halte de cinq ans aux Etats-Unis. Il ne faut pas oublier que le petit Jean-Claude avait décidé de sa carrière après avoir vu le grand Louis Armstrong à la télévision. Il n’y a donc guère de hasard à ce séjour prolongé au pays où la musique et le show sont rois. De retour en France, Jean-Claude Borelly fait ensuite ses gammes à la télévision avant de reprendre ses tournées en France. Malgré les années, la magie n’a pas cessé d’opérer sur le public français qui l’accueille à bras ouverts, et son album « De Las Vegas à Paris » sera un succès hexagonal autant qu’international.

A partir de 2010 et de son dernier album « Du Choeur à la lumière » (sorti en 2014), le trompettiste aux 22 disques d’or reprend la route pour un nouveau type de concerts, spécialement conçus pour les églises, cathédrales mais aussi abbayes et collégiales et même châteaux, autrement dit des lieux chargés d’histoire où le décor et l’atmosphère font partie intégrante d’un spectacle propre à ravir les coeurs autant que les oreilles.

À Saint-Martin de Ré

L’artiste y donnera le 16 septembre un concert que l’on ne peut imaginer autrement qu’exceptionnel, tant l’Ile de Ré dans son ensemble, et le village fortifié de Vauban en particulier semblent naturellement faits pour accueillir en majesté une programmation composée d’illustres classiques de Schubert, Verdi ou Beethoven, mais aussi de concertos comme celui d’Aranjuez ou d’adagios tel celui d’Albinoni, sans oublier les gospels. Autant de morceaux qui feront (peutêtre) partie des élus. L’église de Saint- Martin et sa gothique flamboyance ne saurait que s’abandonner pour le meilleur à cet évènement d’un soir et en magnifier la musique, tant par ses qualités acoustiques que par sa spiritualité intrinsèque.

Un rendez-vous à ne pas manquer avec un artiste qui a su donner une autre dimension à la trompette !

 

« Jean-Claude Borelly et sa trompette d’Or »

Vendredi 16 septembre à 20h30

Eglise de Saint-Martin – Place Eudes d’Aquitaine.

Tarif plein : 20 € – Tarif réduit : 10 € (à destination des jeunes de 14 à 18 ans, des étudiants et des chômeurs).

Billetterie ouverte dès 19h le jour du concert.

 

Voir le détail des journées du patrimoine 2016 sur l’île de Ré

 

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires