Territoire

Jumelage

30 ans d’échanges fructueux

25ème anniversaire du jumelage fêté fin septembre avec Patrice Déchelette président de l’association et Patrice Raffarin, vice-président, en présence du député Olivier Falorni (musique : les Bandas Loup).
Publié le 19/09/2018
30 ans d’échanges fructueux 5.00/5 (100.00%) 1 vote

L’île fêtera le 30e anniversaire de son jumelage avec le Shire of Esperance, le 28 septembre prochain et se prépare à accueillir dignement la délégation australienne.

Il n’est pas inutile de rappeler que ce sont les expériences nucléaires menées par la France dans le Pacifique qui sont à l’origine de ce jumelage effectué en 1988. Celles-ci ayant engendré à l’époque des relations difficiles entre l’Australie et la France, un mouvement diplomatique destiné à atténuer les tensions avait organisé une vingtaine de jumelages de ce type entre certaines villes des deux pays dont, à l’origine, Saint-Martin de Ré. Jumelage étendu à l’île entière depuis 2014. Le choix s’était porté sur Saint-Martin de Ré en raison de Nicolas Baudin, navigateur rétais ayant exploré les côtes australiennes de 1800 à 1803. Situé au sud-ouest du continent australien, le Shire of Esperance est un territoire de 42 547 km2 et caracole loin devant les 85 km2 de notre île. En revanche la population globale est à peu près identique à celle de Ré avec 13 500 habitants pour la seule ville d’Esperance.

Tout le monde sera sur le pont (préfet espéré, président de la CdC, député, élus rétais et représentants de l’association île de Ré-Esperance) pour recevoir officiellement vendredi 28 septembre la délégation comprenant neuf membres parmi lesquels : Victoria Brown, présidente du Shire of Esperance et du Twin Towns Committee, Anaëlle Talelo Donjio professeur de Français, Catherine Loones Davies, professeur et membre du comité de jumelage, ainsi que deux enseignants Leslie Crawley et Christin Blair et les élèves Mick Oxley et Caitlin Hindley.

Samedi 29, les visiteurs australiens découvriront Saint-Martin et son patrimoine avec Patrice Déchelette pour guide et seront, le soir même, invités par l’association île de Ré-Espérance à venir déguster des coquillages et vannets sur le port de Saint-Martin dans le cadre de la « Fête des Coquillages ».

Le dimanche visite de La Rochelle où ils se rendront en bateau via les croisières Inter Îles et lundi découverte de l’île de Ré en minibus avec pique-nique si le temps le permet.

Quatre jours bien remplis pour célébrer un jumelage qui a réussi à perdurer jusqu’à aujourd’hui et réaffirmer le Traité d’amitié (agreement of privileged relations and friendship). Depuis 2011, les établissements scolaires le collège Les Salières et la Senior High School sont également concernés par l’opération. Cet échange entre deux territoires et deux populations n’a pas fini de porter ses fruits et les familles rétaises et australiennes concernées envisagent à l’avenir de se rapprocher un peu plus.

Catherine Bréjat

Thibault Porsain et Hermance Guillot à leur arrivée à Roissy le 3 août 2018 après un mois passé dans le Shire of Esperance

Thibault Porsain et Hermance Guillot à leur arrivée à Roissy le 3 août 2018 après un mois passé dans le Shire of Esperance

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires