Économie

Voeux aux acteurs économique - CdA de La Rochelle

Jean-Luc Algay et Jean-François Fountaine, deux élus mais aussi chefs d’entreprise, font du développement économique de la CDA de La Rochelle leur cheval de bataille.

Le volontarisme au service du développement économique

Jean-Luc Algay et Jean-François Fountaine, deux élus mais aussi chefs d’entreprise, font du développement économique de la CDA de La Rochelle leur cheval de bataille.
Publié le 10/02/2015

Les voeux aux acteurs économiques du Président de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, Jean-François Fountaine, et du vice-président, Jean-Luc Algay, ont été l’occasion de marquer de nouveau leur fort volontarisme politique en la matière.

Jean-Luc Algay, lui-même chef d’entreprise, a reconnu que les entreprises du territoire rencontrent des difficultés fortes comme au plan national. Il a toutefois rappelé qu’après les 12 millions d’€ (dont 7,9 pour l’aménagement des parcs d’activités) qui ont été dédiés au développement économique en 2013, ce sont près de 16,5 millions d’€ d’investissements qui ont été réalisés en 2014. La CDA intervient aussi bien auprès de porteurs de projets de créations d’entreprises, grâce à ses pépinières, qu’auprès de sociétés en développement, au travers de son action sur l’immobilier et le foncier économique.

Immobilier et foncier économique

En 2014 la CDA a ainsi hébergé 83 entreprises sur 15200 m2 réparties sur cinq sites et représentant 298 emplois, dont 27 entreprises et 58 emplois nouveaux.

L’offre immobilière dédiée à la jeune entreprise s’est en effet poursuivie avec la réhabilitation du bâtiment 1 de Créatio Tech, qui sur 1650 m2 propose 21 locaux et la mise en service de la pépinière au 1er mars 2015. Cette opération a été financée par la CDA à hauteur de 1,9 million d’€. La pépinière d’entreprises Créatio AGRO sera mise en service en septembre 2015 sur 2660 m2 dont trois halles de production de 375 m2 et une plateforme d’essais mutualisée, dédiées aux jeunes entreprises, le tout pour un coût de 4,8 millions d’€.

Une dizaine d’implantations de nouvelles entreprises ont été accompagnées par le service développement économique dans le cadre de sa mission de prospection, parmi lesquelles Meccellis Biotech, All Around the world, ECR Equipements, Adequatec, TSF, Lumo, sans parler de grands dossiers comme Reel-Imeca qui a un bâtiment industriel en cours de construction sur le GPM.

Les accès à l’innovation et au financement sont favorisés via l’appel à projets PULPE qui a récompensé depuis sa création plus de 200 projets, la CDA et le FEDER ayant ainsi attribué plus d’un million d’€ pour favoriser l’émergence de nouveaux projets d’entreprises du territoire. Jean-Luc Algay a pris pour exemple Valbiotis, plateforme de développement de nutraceutiques à haute valeur ajoutée, hébergée depuis le 1er mars 2014 par la CDA.

La CDA a été présente au salon SIMI pour présenter le grand projet Atlantech (rénovation bas carbone avec projet Tipee), a accompagné la démarche Biotope, projet d’écologie industrielle, participé aux salons nautiques, soutenu le pôle Refit, l’agrandissement du port des Minimes, contribué aux investissements de développement des infrastructures du Grand Port Maritime.

Concernant la filière agro-alimentaire- nutrition-santé, a été lancée la pépinière-plateforme d’essai mutualisée Création®Agro à Chef de Baie correspondant à un investissement de 4,8 millions d’€ et renouvelé le soutien au CRITT agro-alimentaire… La filière NTIC n’a pas été oubliée et la CDA a soutenu financièrement les évènements majeurs que sont Sunny Side of the Doc, Sunny lab ou encore le Web TV festival…

Le marketing territorial en marche

Prenant acte de la compétition acharnée que se livrent les territoires pour attirer les Entreprises, la CDA a réaffirmé son rôle de soutien et d’accompagnement, après avoir défini une stratégie intercommunale. C’est ce à quoi s’est employée la CDA qui a travaillé avec une cinquantaine de chefs d’entreprises et les chambres consulaires pour élaborer un document voté à l’unanimité du conseil communautaire. Toutefois « l’intercommunalité, cet élément de stratégie du développement économique a pris du retard dans le déroulement, j’espère qu’il sera vite rattrapé une fois les moyens financiers et humains mis en place » a lâché Jean-Luc Algay.

Jean-François Fountaine a de son côté valorisé les acteurs économiques, « L’Economie ce n’est pas sale ! Nous avons besoin de vous pour créer des emplois » et rappelé la grande opération de marketing territorial en cours qui vise à faire émerger puis rassembler derrière une marque de territoire La Rochelle, fondée sur les valeurs définies par tous les acteurs. Evoquant l’A831 comme un vrai enjeu de territoire, revenant sur le chantier de la LGV et son intention de faire respecter par la SNCF le gain de temps contractuel qui a initialement conduit la CDA à voter une subvention de 8 millions d’€, il a insisté sur sa volonté de favoriser l’esprit d’entreprise par un état d’esprit et un volontarisme forts.

Propos recueillis par Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires