Aide et humanitaire

Actions sociales

Lions Club île de Ré

La vie du Lions Club de l’île de Ré

Le président Alexandre Ruault entouré des deux champions et de Jacques Djeddi à gauche
Publié le 24/06/2014

Pas moins de deux champions de boxe avaient rendez-vous avec les membres du Lions Club pour une conférence à l’occasion du stage en milieu carcéral organisé notamment par Jacques Djeddi, moniteur de sport à la maison centrale de Saint-Martin, avec comme entraîneur Jacques Chinon, six fois champion de France, qui a profité de l’occasion pour dédicacer son livre « Jacques Chinon » (Ibis Rouge Éditions) et le soutien de Mahyar Manshipour, six fois champion du monde.

Les deux boxers ont pu conter leurs vies de boxe, comment ils y sont venus et maintenus jusqu’aux sommets de la gloire, en défendant leurs titres au fi l des ans, puis ils ont répondu aux questions des membres du Lions présents. Jacques Chinon a raconté son histoire de petit Français de Guyane, menuisier de métier mais passionné par la boxe qui découvre Paris, encouragé par les multiples panneaux « boxe à louer » avant de trouver le club ou il débutera une carrière le menant vers son premier titre de champion de France, puis comment il en est venu à partager ce qu’il a pu accumuler de connaissances, de techniques et d’humanité. Aujourd’hui il travaille pour le Conseil général de Guyane et encadre les jeunes, quelques fois un peu perdus, et pour qui il lui arrive de jouer le rôle de père. Mahyar Manshipour, le petit Iranien déraciné en 1986 à l’âge de 10 ans et qui découvre Poitiers, il y fait ses études et en grandissant commence la boxe en cachette, il est mineur et devra attendre sa majorité pour contrer l’interdit parental et devenir six fois champion du monde. Aujourd’hui il est conseillé technique national au ministère des sports.

Un stage de boxe en milieu carcéral

Cette idée de stage de boxe en milieu carcéral vient de l’opération de l’année passée du Lions Club, « un livre, un sourire ». Le Lions Club rétais est jumelé depuis 8 ans avec celui de Guyane dont l’un des membres, Jean- Louis Malherbe, est aussi éditeur, il a notamment édité Jacques Chinon et il a fourni au Lions rétais les livres de l’opération « Un livre, un sourire » qui furent distribués aux enfants des écoles mais aussi, en ce qui concerne le livre de Jacques Chinon, à la centrale de Saint-Martin et au club de boxe du bois. De là a germé dans la tête de Jacques Djeddi l’idée de faire venir Jacques Chinon une dizaine de jours pour animer un stage de boxe. Et le projet s’est amplifi é puisque Jacques a pu rencontrer les professionnels du milieu carcéral et obtenir une attestation l’autorisant à exercer une activité d’entraîneur avec la population pénale qu’il compte développer à son retour en Guyane.

De la boxe aux tulipes

Le vendredi suivant la soirée avec les boxeurs, les membres du Lions Club rétais se sont à nouveau retrouvés réunis, cette fois à la mairie de La Flotte pour la remise à la Ligue contre le Cancer du chèque de l’action « Tulipes contre le Cancer » d’un montant de 15 000 €. Depuis 15 ans qu’existe cette opération ce sont à peu près 200 000 € qui auront été remis à la Ligue par le Lions Club rétais. Le professeur Piot et un de ses élèves ont pu débattre des derniers travaux dans ce combat contre cette terrible maladie.

Dépistage et information

Enfin, le Lion’s Club rétais a soutenu l’opération de dépistage organisée par le Réseau Atlantique Diabète toute une journée au Leclerc de Saint- Martin. Les particuliers pouvaient en quelques instants participer au dépistage via un prélèvement analysé de suite. 195 dépistages ont été réalisés dont 17 se sont avérés positifs dont un alarmant. Il est à gager que ce « dépisté », maintenant prévenu de son état, ira rapidement voir son médecin pour un suivi de sa maladie ainsi mise à jour. Le diabète est une maladie dangereuse, d’où l’utilité d’un suivi en général et du bienfondé de ce genre d’opération jugé positif en fi n de journée

 

Patrice Pozzi

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires