Élection

Réunion publique de J.-L. Jouillerot - Rivedoux

Réunion publique de jean-Louis Jouillerot

« Unis pour Rivedoux » : le baptême de la démocratie directe !

Jean-Louis Jouillerot présente son programme
Publié le 21/03/2014

La liste conduite par Jean-Louis Jouillerot était attendue Jeudi 20 mars à 19 heures par une assistance de 300 personnes environ, venues écouter et tester les candidats de la liste d’opposition au maire sortant Patrice Raffarin.

Côté candidat : concentration et application pour réussir le test public. Côté public : la curiosité se mêlait à l’attente d’informations. Les tracts distribués avant la réunion donnaient déjà la ligne stratégique de la communication de la liste « Unis pour Rivedoux », qui cible l’endettement communal.

La présentation des co-listiers permit à l’assistance de connaître ou reconnaître les différentes personnalités et compétences réunis par Jean-Louis Jouillerot, dont 8 natifs de l’île de Ré et 7 rivedousais depuis plus de 10 ans.

Le coeur de la réunion battait alors au rythme de l’analyse de l’endettement co-présenté par Jannick Jemin et Benoit Bernard, sous forme de graphiques projetés sur grand écran, lisibles pour le public.

Un exposé sans concession, construit sur la base de sources du Ministère de l’économie, qui scotcha une assistance silencieuse, attentive et souvent surprise par les chiffres certifiés. Selon les analystes de l’équipe, une dette multipliée par 3 en 9 ans , alors que sur la même période, d’autres communes voisines divisent leur dette par 2, une dette qui s’élèverait au 31/12/2012 à 4 900 000 euros, et l’encours de la dette qui s’élèverait à 2081 euros par habitant. Pour clore le tableau, une trésorerie communale négative lors des 6 dernières années obligerait la municipalité à recourir au crédit. Taxe d’habitation et taxe foncière suivraient cette courbe ascendante avec respectivement des taux d’imposition de 11, 22 % et 21, 47 %., les plus élevés de l’île de Ré.

Au terme de cette présentation, Unis pour Rivedoux prit l’engagement de réaliser une analyse des finances dans les 6 mois suivant l’élection, pour prendre toutes dispositions de nature à réduire l’endettement. Avant de reprendre la parole pour présenter les grands axes du programme préparé collégialement, Jean-Louis Jouillerot conditionna la réalisation des projets et actions à l’état des finances communales. En dressant la liste des 6 procédures judiciaires dans lesquelles est impliquée l’actuelle municipalité, Jean-Louis Jouillerot note que cette situation est pénalisante, coûteuse, et met en cause le manque de communication avec différents acteurs.

La gestion du patrimoine communal : démolition du marché couvert, revente à l’amiable de 9000 m2 de terrain pour 3 millions d’euros, la vente des bâtiments de la poste et de la gendarmerie, le projet de démolition et de reconstruction de la mairie, devraient être débattus et des ré-affectations réfléchies.

Après cette analyse déstabilisante pour beaucoup de participants, la proposition de consultation de la population avant d’agir sur un projet est un engagement fort, rassurant. Unis pour Rivedoux veut faire vivre à tous une vie démocratique participative, intéresser les jeunes avec la création d’un conseil municipal des jeunes, favoriser les rencontres inter-générationnelles…. Vu l’heure tardive, le débat fût de courte durée. Richard Auger est intervenu pour exprimer une analyse différente des chiffres présentés, qui selon lui, sont à mettre en corrélation avec d’autres données qui démontreraient que le taux d’endettement resterait acceptable pour une commune comme Rivedoux. D’autres intervenants regrettaient que la circulation dans le centre bourg n’ait pas été évoquée.

Une réunion dense, sans cris, mais avec des chuchotements dans le public, qui donna à chacun une vision contestataire de la gestion communale.

Vendredi soir, la liste « Rivedoux aujourd’hui et demain », conduite par Patrice Raffarin interviendra à son tour à la salle des fêtes pour présenter son programme.

Quel que soit le résultat des urnes dimanche, cette campagne électorale laissera son empreinte sur Rivedoux.

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Marcus
    Publié le 22 mars 2014

    La vérité, la démocratie, et aussi quelque part sur la scène, la place des femmes (tristesse) ont été bien maltraitées lors de cette réunion pathétique. « L’heure tardive » (elle ne l’était pas) n’a rien à voir dans la manière dont cette réunion stupéfiante dans la forme, le fond et le ton s’est conclue.
    Deux lobbies (quartier des chênes verts et quartier de l’avenue de la plage) veulent « se payer le maire ». Vu la magistrale prestation de Patrice Raffarin et de ses collègues en particulier M. Marc Chaigne, cet objectif est clairement hors de portée. Sévère correction prévisible dans les urnes pour cette campagne réactionnaire au sens littéral du terme, tissée de dénigrement et d’attaques virulentes basées sur des éléments factuels tronqués ou erronés sur fond de méconnaissance crasse de la gestion communale et de confusion des compétences respectives de la commune, de la CDC et du département.
    A noter l’annonce stupéfiante d’une salle polyvalente de sport et de spectacle « car ça manque dans le canton sud » dixit M. Jouillerot. On veut faire des logements sociaux… mais ailleurs ! Bref tout est à l’avenant.
    Les réunions de quartier fantômes « Oui on en a fait » puis après sondage dans la salle : « En fait on n’en a pas fait sauf avec les commerçants parce que nous aussi on a eu un décès » (insupportable mise en perspective avec la mort de Lilianne Pignol) par M. Benoist Bernard… », les 15 à 20000 véhicules jours de la rue de la surveillance (Jouillerot)… LOL !
    Vanité, arrogance et amateurisme font décidément bon ménage dans cette équipe qui a fait une campagne hors des réalités et des dossiers.
    A noter la politisation de cette élection avec des soutiens venus du continent pour faire la claque.
    Quel dommage la fin du scrutin majoritaire, car avec la proportionnelle, Jean Louis Jouillerot entre virtuellement au conseil municipal avec seulement 10% des voix.

    Répondre
  • Rivedousais
    Publié le 26 mars 2014

    Un Bon résumé de cette soirée

    Répondre
  • Rivedousais
    Publié le 26 mars 2014

    Trop Neutre L’article

    Répondre