Activités primaires

Vignerons de l'île de Ré - Le Bois-Plage

Uniré mise sur le développement de l’oenotourisme

Christophe Barthère (directeur d’Uniré), Solène Trichet et Stéphane Thomas (chargés de développer l’activité d’oenotourisme) disposent d’un superbe outil de travail, pour accueillir le public et les groupes, et leur faire découvrir tous les vins et spiritueux de la Coopérative des Vignerons de l’île de Ré.
Publié le 22/01/2020

Un nouveau cellier de 350 m2 ouvert cette première quinzaine de janvier 2020, le recrutement de deux professionnels du vin et de l’oenotourisme, et bientôt une salle de séminaire : la cave coopérative de l’île de Ré développe un projet très ambitieux en cette année charnière.

C’est avec une réelle satisfaction que Christophe Barthère, directeur d’Uniré, accompagné de Stéphane Thomas, sommelier bien connu dans l’île de Ré* et de Solène Trichet, jeune professionnelle – tous deux chargés de développer d’oenotourisme – nous font visiter cette nouvelle installation.

Un vaste cellier de dégustation et une salle de séminaire

Il a fallu aux vignerons de l’île de Ré de la patience pour voir aboutir le projet, plus de vingt ans après son ébauche au début des années 2000. En effet, compte tenu de la vétusté de la coopérative à cette époque, de nombreux investissements productifs devaient être faits avant de penser à une belle réception dans un cellier rénové : agrandissement du stockage des produits finis pour tout rapatrier au Bois-Plage, réaménagement du chai de pineau, atelier, salle des pressoirs, acquisition de neuf cuves « Ganimede » pour mieux maîtriser la vinification…

Déposé en décembre 2018, le permis de construire du nouveau cellier – à la place des anciens quais à vendanges désaffectés où l’on récupérait autrefois les douilles – a été obtenu en mai 2019, suivi de sept mois de travaux, représentant un budget de 2,2 millions d’€, financé en partie sur fonds propres, ainsi que par un emprunt d’1,5 million d’€. Conçu en forme de coque de bateau, avec un ponton-terrasse en bois et des mâts, ainsi que de grandes baies vitrées, le bâtiment se remarque en arrivant par le sud du Bois-Plage !

Passées l’entrée et ses deux grandes caisses, s’étendent sur 350 m2 un immense bar d’environ quinze mètres de long, pouvant accueillir simultanément quatre groupes de particuliers, un bar rond VIP pour la réception de groupes, un espace d’animation pédagogique, qui présentera bientôt des carottes de terre afin de faire visualiser la mosaïque des terroirs de Ré et la richesse de l’île, ainsi que des informations sur la vigne, les modes de culture, etc. L’ensemble des références de la cave sont présentées, avec une fiche explicative détaillée pour chacune, les visiteurs pouvant – autre nouveauté – acheter les bouteilles de leur choix à l’unité (et bien sûr toujours en carton).

Le projet ne s’arrête pas là, puisque l’intérieur de l’ancien cellier va être réaménagé en une belle salle de séminaires – modulable en une, deux ou trois salles plus petites – dotée d’une partie cuisine pouvant accueillir un traiteur, ainsi que d’un bar privatif pour les séminaires d’Entreprises et les ateliers de dégustation. Les travaux doivent débuter en février pour une livraison prévue fin mai 2020.

Des balades commentées à travers les vignes, à vélo ou à cheval

Après avoir bien observé ce qu’il se fait ailleurs, dans le Bordelais par exemple, Stéphane Thomas et Solène Trichet sont en train de concocter une belle palette de prestations comportant des parcours personnalisés et commentés selon les cépages et terroirs, des dégustations nez/bouche avec accords mets/vins. A partir de mai 2020, la nouvelle offre se déploiera pleinement.

Ils continueront de proposer des visites de groupe (sur réservation) et en été deux visites par jour, matin et après-midi, pour faire découvrir les savoir-faire des vignerons (3 € par personne, en juillet & août). Hors saison, ces visites sont proposées à la demande, pour six personnes.

Ils souhaitent développer les balades à vélo sur réservation. Au départ de la cave du Bois, le circuit de visite commenté mènera les amateurs à travers les vignes jusqu’à la mer, du côté de Saint-Martin, pour découvrir l’ostréiculture. Une dégustation d’huîtres avec du vin blanc Royal sera proposée le temps d’une pause dans ce circuit de 9 km, avec retour et visite du chai de la coopérative.

Une dégustation de produits locaux (charcuterie, fromage de chèvre, chocolats…), accompagnée de vin, pineau ou cognac sera organisée à la coopérative.

Autre projet, celui d’animer des balades à cheval sur les chemins dans les vignes, en partenariat avec les Ecuries du Moulin Moreau, comprenant une dégustation sur place au club house des Ecuries.

Ateliers de dégustation et « After Beach »

Solène et Stéphane souhaitent également développer les ateliers de dégustation, l’objectif étant de partager autour du vin et faire découvrir les terroirs rétais, pour in fine donner une meilleure image de la cave coopérative et de ses vins.

Autre idée de Stéphane, créer une fois par semaine, de mi-juin à mi-septembre, en début de séjour des touristes, des « After Beach » à la coopérative, avec des petits producteurs rétais et quelques commerçants, afin de permettre aux vacanciers de découvrir nos produits du terroir.

Outre la préparation de ces nouvelles prestations, l’actuelle période hivernale est consacrée à la prospection auprès des hôteliers et hébergeurs rétais, ainsi que des Entreprises régionales, afin de leur faire connaître.

Le projet oenotourisme d’Uniré est, on le voit, ambitieux et les idées foisonnent. Il est de nature à dynamiser la coopérative et valoriser le travail des vignerons, tant en termes d’image que de ventes. Les Rétais peuvent dès à présent aller découvrir ce nouveau cellier de découverte et dégustation, avant les différentes et les Régalades, qui se dérouleront cette année le 9 mai.

En allant vers le Bois-Plage, depuis le rond-point du Gros Jonc, le cellier bénéficie d’une belle visibilité, tant de la route que de la piste cyclable.

*Stéphane Thomas a exercé de nombreuses années au restaurant du Richelieu, puis à ceux du Toiras et du Chat Botté, autant d’établissements rétais prestigieux. Lire notre portrait sur www.realahune.fr

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires