Social

Coopération du Lions Club de l'île de Ré avec l'hôpital de Saint-Martin

Salle snoezelen EHPAD St Martin de Ré

Une salle Snoezelen à l’EHPAD de Saint-Martin-de-Ré

Aperçu de la salle Snoezelen
Publié le 19/05/2014

En 2010, à l’initiative du Docteur Blanchard, entouré de Nadine Bernard, cadre de santé, de Madame Cario, ergothérapeute et de Madame Coutant, psychologue, a été élaboré le projet d’installation d’une salle Snoezelen au sein de l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) de Saint-Martin-de-Ré.

À la recherche d’aides financières afin de permettre la réalisation de ce projet, l’hôpital a obtenu le soutien opportun du Lions Club de l’île de Ré qui lui a octroyé un don de 5 842 €. Ainsi a pu être mis en oeuvre ce projet en l’intégrant à la construction de l’EHPAD qui s’achevait.

Une salle Snoezelen… c’est quoi au juste ?

Il s’agit en fait d’un concept développé dans les années 70 aux Pays-Bas qui permet de créer les conditions d’exploration sensorielle, de détente et de plaisir. D’abord proposée dans le cadre du handicap, cette approche est désormais introduite dans le secteur gérontologique.

Une salle Snoezelen autorise une activité vécue dans un espace spécialement aménagé, éclairé d’une lumière tamisée, bercé d’une musique douce, et dont le but est de créer une ambiance agréable favorisant la stimulation des cinq sens. Des équipements spécifiques (matelas à eau, colonne interactive de 12 couleurs, diffuseur de senteurs, etc.) acquis par l’établissement grâce aux crédits généreusement offerts par le Lions Club.

Une salle Snoezelen à la maison de retraite (EHPAD) de St Martin, ile de ré

Le Président a testé le matelas à eau

Développée dans ces conditions, cette activité a vocation à relaxer, à apaiser, et trouve une indication particulière en direction des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer qui sont accueillies au sein de l’EHPAD martinais.

Ainsi, cette salle, installée depuis le 1er trimestre 2011 s’est avérée fort utile au quotidien. Elle est régulièrement utilisée surtout le soir et parfois la nuit pour apaiser certains résidents agités. « Faire baisser les tensions chez certains résidents contribue certes à leur bien être personnel, mais aussi à faciliter leur cohabitation avec les autres résidents » précise Alain Michel, directeur général des hôpitaux de La Rochelle.

Pour consacrer cette coopération du Lions Club avec l’hôpital, une plaque commémorative à l’effigie du Lions Club, apposée à l’entrée de la salle Snoezelen a été dévoilée début avril dernier par le président du Club, Alex Ruault et le directeur Alain Michel.

Jean-Pierre Pichot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires