Enfants et jeunes

La Flotte et Saint-Martin de Ré

Une rentrée scolaire et collégienne honorée par les VIP

Les élèves contents de se retrouver en cette rentrée particulière - © Nathalie Vauchez
Publié le 15/09/2020

Le 1er septembre, jour de la rentrée scolaire pour les écoliers et collégiens de 6ème, le Préfet Nicolas Basselier et la Directrice Académique (DASEN) Annick Baillou se sont rendus dans les écoles élémentaires de La Flotte et de Saint-Martin de Ré. Puis le 1er vice-président du Département et président de la CdC de Ré, Lionel Quillet et la VP en charge des Affaires scolaires, Brigitte Rokvam, ont été accueillis, ainsi que le Maire de St Martin, par le principal du Collège des Salières, Pierre Dardillac. Le Député Olivier Falorni s’est joint à ces visites

Mardi matin, à 8h30, devant l’école de La Flotte si les parents ont été déçus de ne pouvoir comme à l’accoutumée accompagner la rentrée de leurs enfants en musique et avec le petit déjeuner offert sous le préau (les écoles ont toutes redoublé de précaution, crise sanitaire oblige), ces derniers ont observé avec attention le Préfet, la Directrice Académique, l’Inspectrice de l’Education Nationale, et le Maire de La Flotte, accueillis par la directrice Véronique Préclin et un morceau de musique joué par les élèves de CM2, sous l’oeil attentif d’Isabelle Martineau.

A La Flotte : une rentrée la plus sereine possible

Véronique Préclin a pu expliquer comment elle a organisé cette rentrée pour qu’elle soit la plus normale et sereine que possible, une attention toute particulière étant portée au protocole sanitaire, même si celui-ci s’est allégé. Annick Baillou a assuré que la volonté de l’Education Nationale est qu’un accompagnement personnalisé soit apporté à chaque élève, une évaluation complète étant prévue ces deux premières semaines d’école afin de détecter et prendre en charge les élèves ayant décroché lors du confinement et en fin d’année scolaire.

Nicolas Basselier et elle-même ont aussi confirmé que les éventuelles fermetures de classe liées à des cas positifs de Covid-19 seraient privilégiées à une fermeture de toute l’école concernée. Olivier Falorni, luimême enseignant, a de son côté reconnu que l’enjeu de cette rentrée est justement de veiller à remettre à niveau les « décrocheurs » sans que le niveau général des classes n’en pâtisse. Le Maire de La Flotte, Jean-Paul Héraudeau, a rappelé les moyens humains et matériels mis en oeuvre dans les écoles publiques de La Flotte.

Les écoles de Saint-Martin bénéficient d’une limitation des effectifs par classe

Accueilli par le Maire Patrice Déchelette, le Préfet, la Directrice Académique et le Député ont écouté les explications de la directrice de l’école élémentaire Jules Ferry de Saint- Martin, dirigée par Laure Cartron, qui accueille en cette rentrée onze élèves de plus, répartis dans les trois classes CP, CE1/CE2 et CM1/CM2. L’école bénéficie cette année d’une limitation des effectifs par classe au CP et en CE1 (tout comme les classes maternelles). « Il y a une vraie volonté politique de ne pas fermer de classe dans les communes de moins de 5000 habitants sans accord du Maire » a précisé Annick Baillou. La construction des logements sociaux à la place de l’ancien EHPAD a donné une bouffée d’oxygène et 34 logements sont encore prévus à la place de l’ancienne gendarmerie (av de la Plage), ce seront donc 100 logements qui auront été construits en trois mandats, a rappelé Patrice Déchelette. La création d’une nouvelle classe dans un avenir proche n’est pas exclue, a confirmé la Directrice Académique. Petite spécificité très appréciée des élèves et des enseignants : toutes les classes peuvent travailler en extérieur. La cour de récréation est par ailleurs particulièrement grande et verdoyante…

Annick Baillou, Olivier Falorni, Nicolas Basselier, Jean-Paul Héraudeau ont été accueillis par Véronique Préclin (absente de la photo car très affairée) – © Nathalie Vauchez

Un collège des Salières très attractif

C’est au pas de charge que Patrice Déchelette, Annick Baillou et Olivier Falorni ont rejoint le collège des Salières, qui accueillait ce mardi les élèves de 6ème. Privés des traditionnelles journées d’intégration du printemps, les jeunes collégiens ont été invités par le Principal Pierre Dardillac et l’équipe enseignante à découvrir tous les recoins de l’établissement au travers d’un jeu de piste. Lionel Quillet a témoigné de sa satisfaction devant l’une « des plus belles rentrées de l’île de Ré, avec 599 collégiens (+ 33) et des effectifs dans les écoles globalement aussi en progression ».

« On le doit au Principal et à son équipe administrative et pédagogique, depuis votre arrivée un vrai climat de confiance s’est instauré, la qualité pédagogique a rassuré certains parents, qui reviennent ou maintiennent leurs enfants au Collège des Salières » a remercié Lionel Quillet.

Pierre Dardillac a proposé à ses hôtes une visite commentée du Collège, présentant actions, rénovations et autres équipements dont il a bénéficié ces dernières années.

Le sport et la qualité pédagogique, ADN de l’établissement

Il a insisté sur l’orientation sportive forte du Collège des Salières, « ADN de l’établissement, puisque l’an passé près de la moitié des élèves étaient licenciés de l’association sportive et pratiquants. L’UNSS et l’association sont très dynamiques, le collège bénéficie de sa section Beach Volley, qu’il espère voir labellisée Pôle Espoir et le terrain pourrait être prochainement couvert afin de pouvoir pratiquer ce sport à l’année. La classe de sports nautiques devrait aussi obtenir sa labellisation section sportive ».

L’aide de repos située à l’arrière du collège, dont l’aménagement a coûté 25 000 €, a été terminée au printemps dernier, la chaufferie bois livrée en octobre 2019 et qui a coûté 1,14 millions d’€ TTC (réseaux compris) a déjà permis de réduire de 30 % la facture énergétique, autant de moyens que le Principal espère pouvoir affecter au volet pédagogique.

L’Aire de repos et le terrain de beach volley situés à l’arrière du collège – © Nathalie Vauchez

Le Maire, Patrice Déchelette, s’est dit ravi de tout ce qui a été fait dans ce collège, tandis que la Directrice Académique confirmait : « On travaille de façon concertée et remarquablement bien avec le Conseil départemental, cela rassure tout le monde et permet que cette rentrée se fasse dans de si bonnes conditions ».

Brigitte Rokvam et Lionel Quillet sont évidemment revenus sur le projet de construction d’un internat de cinquante lits (lire dans nos éditions 2019 et sur realahune.fr). Le chantier débutera au printemps 2021 pour une livraison des locaux programmée à l’été 2022. Le montant total de l’investissement se monte à 2,42 M d’€. Cet internat accueillera aussi bien des Rétais (par exemple les enfants de saisonniers entre mars et novembre, ou encore des élèves à la scolarité compliquée), que des collégiens extérieurs au territoire, il s’appuiera sur le sport et bénéficiera d’un vrai projet pédagogique.

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires