Environnement

Association - Litiges

Une ordonnance de non-lieu en faveur de MAT-Ré

L’Association Mer-Air-Terre île de Ré combat depuis de nombreuses années certains projets industriels du Grand Port Maritime
Publié le 16/03/2021

« Monsieur Patrice Raffarin, maire de la commune de Rivedoux-Plage, et son conseil municipal avaient, en juillet 2017, déposé une plainte contre l’association MAT-Ré pour dénonciation calomnieuse, dans le contexte de l’instruction concernant le déroulement de l’enquête publique adossée à l’autorisation d’exploiter la cimenterie HOLCIM sur le port industriel La Rochelle-Ré en mars avril 2011.

La juge d’instruction a rendu une ordonnance de non-lieu en novembre 2020 qui n’est pas frappée d’Appel. Les intérêts de la commune de Rivedoux- Plage ont été défendus par Maître Christophe Jouteux, du barreau La Rochelle-Rochefort, aux frais des contribuables rivedousais. Le montant des dépenses engagées ne nous a pas été communiqué.

Nous rappelons que Monsieur Patrice Raffarin a donné un avis favorable en faveur de la cimenterie EQIOM, lors d’une nouvelle enquête publique en 2016, dont l’autorisation préfectorale comporte quatre tours cimentières (soit un volume de plus du double de ce qui a déjà été construit) et que Monsieur Patrice Raffarin approuve les grands projets industriels du port de La Rochelle avec une remarquable constance.

Le conseil d’Etat a annulé l’autorisation d’exploiter délivrée en 2010 suite aux recours de l’association MAT-Ré et les procédures se poursuivent pour obtenir l’annulation définitive de ce gigantesque bloc de béton polluant puis sa déconstruction ».

Communiqué de Frédéric Jacq Président de l’association MAT-Ré

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires