Territoire

Etat

Une nouvelle directrice de cabinet à la préfecture de La Rochelle

Marie Grosgeorge, sous-préfète et directrice du cabinet du préfet de Charente-Maritime. © Valérie Lambert
Publié le 11/03/2020

Marie Grosgeorge, nouvelle sous-préfète a pris ses fonctions de directrice de cabinet le 10 février dernier auprès du préfet de Charente-Marime, Nicolas Basselier, arrivé lui en novembre dernier.

La vie administrative est régulièrement rythmée par des nominations du corps préfectoral, c’est ainsi que par décret du Président de la République du 24 janvier 2020, Marie Grosgeorge a succédé à Mathieu Ringot.

À bientôt 36 ans, cette énarque fut pendant six années professeur de sciences économiques et sociales en classes préparatoires au Lycée Montaigne à Bordeaux. Originaire du Val de Marne, son parcours l’a menée à Lyon, à l’École Normale Supérieure de Lettres et Sciences Humaines puis à Paris où elle fut reçue major à son agrégation de Sciences Économiques et Sociales. Son premier poste de professeur à Bordeaux la comblait mais l’envie d’évoluer vers plus de responsabilités et d’activités l’a motivée à passer le concours interne de l’École Nationale de l’Administration (ENA).

Durant ces deux années à l’ENA de Strasbourg, Marie Grosgeorge a effectué plusieurs stages dont l’un d’eux a marqué particulièrement son choix d’être plus proche des décisions. « Mon stage à la préfecture de Foix en Ariège m’a mise en contact avec le terrain, j’y ai découvert le métier préfectoral, beaucoup de défis passionnants et de responsabilités, avec un vrai sentiment d’utilité. »

Élève de la promotion « Molière » 2018-2019, après avoir terminé sa scolarité le 31 décembre dernier, elle a été d’abord affectée comme chargée de mission le 1er janvier 2020 auprès du secrétaire général du Ministère de l’Intérieur et ensuite le 21 janvier comme chargée de mission auprès du directeur général de la Sécurité Civile et de la gestion des crises. « J’ai été touchée par le travail de la Sécurité Civile au sein de la DGCS* ». Si la Sécurité Civile en Charente- Maritime est très présente pour faire face au quotidien et à l’exceptionnel particulièrement avec son littoral, les priorités de la sous-préfète se porteront aussi vers la diversité des parties rurales du département et de ses habitants assure-telle. Cette première affectation elle l’a choisie : « Je ne connais pas La Rochelle, mais je connais Royan et son marché de coquilles Saint-Jacques, vivre au bord de la mer n’est pas désagréable » sourit-elle.

Mais pour l’heure c’est sur les futurs dossiers qu’elle se penche, elle découvre ses collaborateurs et ses partenaires « pour exercer au mieux mes nouvelles fonctions et me mettre au service de la population et du territoire charentais-maritime » conclue-t-elle avec entrain.

*DGCS : Direction Générale de la Cohésion Sociale

Marie Grosgeorge, suite à une question d’internaute posée sur la page Facebook de la Préfecture de Charente-Maritime, s’interrogeait sur le nombre de femmes qui l’ont précédées à ce poste. Ré à La Hune peut confirmer que de 2009 à 2011 Eléonore Lacroix fut en poste, comme le fut Véronique Izard de décembre 2015 à août 2016. La durée de ces postes varie généralement entre 18 mois et 2 ans.

Valérie Lambert

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires