Commerce

Frères de la côte - Ars-en-Ré

Une nouvelle direction pour le repaire des pirates

Bruno Blaze sera aux commandes des Frères de la côte dès sa réouverture à la fin du mois de mars.
Publié le 23/01/2023

Bruno Blaze succèdera dès le mois de mars aux actuels gérants des Frères de la côte. L’ancien responsable de salle des Frères entend perpétuer la tradition des lieux et maintenir l’âme rebelle et conviviale de l’illustre bar-resto casseron.

Que les habitués des lieux se rassurent : les Frères restera les Frères. « Je vais être obligé de changer un peu le nom car il appartient à la société de Gilles et Véronique, les actuels gérants, mais pour moi, les Frères de la côte a une âme et je compte bien y être fidèle », affirme Bruno Blaze, le nouveau et heureux détenteur de l’Autorisation d’occupation du territoire (AOT), accordée par la Direction départementale du territoire et de la mer sur l’emplacement occupé par les Frères de la côte. Une autorisation accordée le 23 décembre pour 5 ans, après un dépôt de candidature en bonne et due forme. Ont notamment été étudiées la qualité esthétique de son projet et ses propositions en termes de respect de l’environnement et du voisinage (nuisance sonore).

Un endroit chargé d’histoire

Bruno Blaze, qui est aussi délégué adjoint à la mairie d’Ars en charge de la voierie, de l’habitat et des associations, est installé à l’année dans la cité casseronne depuis 6 ans. Mais il connait l’île et le village depuis tout petit, pour avoir fréquenté à chaque vacances le Camp du soleil, puis la maison que son grand-père y acheta en 1974. Les Frères de la côte, c’est donc aussi un peu son histoire à lui. « Cet endroit, je le connais depuis que j’ai 4 ou 5 ans », explique Bruno. « Du temps de Jeanine, j’y mangeais des glaces avec mon grand-père et j’y achetais des colliers de perles. C’est là-bas que j’ai appris à nager. A 12-13 ans, j’allais y plonger du bout de la digue. Plus vieux, du temps de Bertrand, on allait s’y amuser, disons… différemment ! J’y suis affectivement très attaché. C’est un endroit magnifique, chargé de beaucoup d’histoire, de convivialité, de mixité, et c’est cet esprit que je veux maintenir, m’inscrire dans la tradition des lieux. »

70 ans d’existence

Les Frères de la côte, c’est 70 ans d’existence. En 1951, le premier débit de boisson s‘installait sur ce petit bout de digue à l’extrémité de la route de la Grange. Devenu très vite populaire, il a su s’imposer comme un incontournable du nord de l’île. Par la suite, le choix du nom, « Les Frères de la côte », donna le ton sur l’esprit du lieu. Car c’est ainsi qu’on appelait les flibustiers, les boucaniers qui attaquaient les navires français et espagnols aux Antilles au cours du 17e siècle. Le lieu se veut donc empreint de cette tradition de piraterie. Et c’est encore aujourd’hui un véritable « repaire » à l’esprit rebelle, revêche aussi parfois, où tous les locaux aiment se retrouver, hiver comme été, à toute heure de la journée, dans un joyeux bazar.

En période touristique, toutes les catégories sociales viennent s’y encanailler et tout ce petit monde se mélange à l’heure de l’apéro et du coucher du soleil, les soirées pouvant bien souvent s’emballer et se terminer tard. « J’espère bien que ça va rester un repaire de pirates ! » rigole Bruno. « Mais surtout cet endroit convivial et mixte qu’il est depuis tant d’années ». « Aux Frères », explique-t-il, « tu ne sais pas qui est qui. Il n’est pas rare de voir un homme politique de renom jouer à la pétanque avec les ouvriers du coin, tout ça sur un ton très respectueux et affectueux. J’aime ça ! »

Une nouvelle page

Pour rester fidèle à cet esprit, Bruno ne compte pas changer grand-chose. Il espère que le reste de l’équipe restera à ses côtés pour écrire ensemble cette nouvelle page de l’histoire des Frères. La cuisine restera simple et accessible, mais sera davantage axée sur les produits locaux. De petits concerts seront organisés mais en « after beach », de 17h à 20h environ. « Que ce soit du classique, du DJ pour les jeunes ou de la variété pour répondre à toutes les catégories d’âge, ces concerts permettront de maintenir une dynamique tout en limitant les nuisances sonores. » Bruno nourrit néanmoins des envies de réaménagement, notamment extérieur, afin de délester la digue. Son projet doit d’abord être présenté à toutes les autorités compétentes, puis accepté, ce qui devrait prendre au moins 8 mois. Mais Bruno ne manque pas de détermination. Il ouvrira les Frères entre fin mars et début avril, d’abord dans son jus, et lancera les travaux par la suite.

Aurélie Bérard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Néné
    Publié le 24 janvier 2023

    Salut mon Bruno je te souhaite une bonne réussite dans ton projet j espère venir te voir à l ouverture un gros bisous et encore bravo

    Répondre
  • Ségo
    Publié le 24 janvier 2023

    Fidèle des  » Frères « , Véronique et vous tous les serveurs et serveuses qu’on aime, vous nous connaissez bien. Quel bonheur d’apprendre que Bruno reprend et qu’il a bien l’intention de garder l’esprit que l’on adore ! Nous souhaitons encore une longue vie aux  » Frères de la Côte » et même si Bruno est contraint d’en changer le nom, ce lieu que nous aimons franchement sera toujours dans notre coeur « les frères de la Côte ». Il est encore temps de vous souhaiter à tous et toutes une bonne et heureuse année 2023 en vous disant à très bientôt. Ségolène Guérillon, une fidèle couardaise

    Répondre
  • Rackam
    Publié le 27 janvier 2023

    Une INSTITUTION ! Notre point de RV ! Ne changez RIEN !

    Répondre