Nature

La Maison du Fier inaugurée

Inauguration maison du Fiers aux Portes en Ré

Une nouvelle vitrine pour le patrimoine naturel rétais

Allain Bougrain-Dubourg, heureux de voir la maison revivre
Publié le 03/07/2013

Les travaux de réhabilitation de la salorge achevés et la nouvelle muséographie installée, l’équipe rétaise de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) a pu regagner son nid et rouvrir la Maison du Fier au public.

Une refonte totale du nid qui valait bien une inauguration en présence d’Allain Bougrain-Dubourg, des directeurs de la LPO, du Conservatoire du Littoral, de la Corderie Royale, du maire des Portes-en-Ré, de nombreux élus rhétais et d’un nombreux public.

Présenter Ré au-delà des clichés

Lors de la visite guidée des lieux, passé le sas immersif, le visiteur rentre de suite dans le vif du sujet. Trônant au beau milieu de l’espace muséographique, une carte représentative du territoire insulaire permet de situer géographiquement les différents milieux naturels qui composent l’île de Ré : villages et cultures, marais, forêts, dunes, estran, pertuis. Chacun de ces milieux étant ensuite présenté, un par un, de façon très interactive tout autour de la salle. Accessible à tous publics, les personnes handicapées n’ont pas été oubliés, ce au travers de l’ergonomie du mobilier et en mettant les sens à l’honneur (toucher, ouïe, vue, odorat). Pour le directeur de la Maison du Fier, Julien Jean, « outre le côté ludique recherché compte tenu des visiteurs auxquels la Maison s’adresse, des scolaires en classe verte, le grand public, les Rétais, il fallait pour chaque milieu, proposer un  contenu sérieux par le biais d’écrans montrant notamment toutes les espèces inféodées au dit milieu et mettre en avant certaines de ses composantes qui interpellent. Ainsi, par exemple, pour la forêt qui symbolise la verticalité, le fait de passer sous une cloche sonore déclenche des chants d’oiseaux ».

Allain Bougrain-Dubourg ne cachait pas sa satisfaction de voir la Maison du Fier se pencher via les pertuis sur la problématique du devenir de nos océans, rappelant que « l’archipel France », c’est 11 millions de km² de possessions françaises à préserver par une bonne gestion.

Autre attraction proposée recueillant un large succès, l’observation en direct de la réserve de Lilleau des Niges grâce à une caméra braquée sur elle en permanence. Une caméra que le visiteur peut télécommander pour zoomer afin de mieux visualiser une couvée de tadornes ou bien un héron pêcheur d’anguilles.

 

Inauguration de la maison du fier, réserve de lilleau des niges

Ca coupe… Christian Bourgne, Paul Neveur, Olivier Falorni, Lionel Quillet, Allain Bougrain-Dubourg, Patrick Rayton, Bruno Toison.

 

De la plage à la dune

La nouvelle muséographie

 

Océan et pertuis : tortues, méduses

 

 

Boutique de la maison du Fier aux Portes en Ré

 

 

Jean-Pierre Pichot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires