Enfants et jeunes

Petite enfance

Une MAM pour les p’tits Réthais, à La Flotte

© Nathalie Vauchez - Céline, Jennifer, Lucie préparent activement l’ouverture de leur MAM pour la rentrée prochaine
Publié le 07/05/2021

Céline, Jennifer et Lucie préparent activement l’ouverture de leur Maison des Assistantes maternelles à La Flotte, pour la mi-septembre 2021. Il s’agit de la première création d’une MAM sur l’île de Ré

Ces trois Flottaises, toutes diplômées dans le domaine social et dans celui de la petite enfance, souhaitent désormais exercer en tant qu’assistantes maternelles et suivent actuellement la formation qui conduira à leurs agréments, y compris pour l’accueil en MAM, qui requière un agrément supplémentaire.

 

LEURS PROFILS

Céline Davy Maman de trois enfants, elle est titulaire du BAC Sciences Médico-Sociales et a obtenu les diplômes d’aide-soignante et d’auxiliaire de puériculture. Âgée de 34 ans, elle a exercé 14 ans en EHPAD et a fait des remplacements en crèches.

Jennifer Combeaud Diplômée d’une licence de Lettres Modernes, titulaire du Master 1 Sciences de l’éducation et diplômée d’Etat d’Educateur de jeunes enfants, avec une option de spécialisation Handicap et protection sociale de l’enfant. Elle a travaillé dans des structures d’accueil et crèches collectives, ainsi que dans des crèches spécialisées à caractère social.

Lucie Pothet Maman de deux enfants, elle est titulaire du CAP petite enfance, d’un BEP Carrière Sanitaire et Sociale et d’un diplôme d’aide-soignante. Âgée de 36 ans, elle a exercé en tant qu’ATSEM en écoles maternelle et élémentaire, travaillé à l’hôpital, ainsi qu’au centre de loisirs La Farandole de La Flotte.

 

Des locaux à côté de l’école maternelle

Passionnées par la petite enfance, elles ont eu la bonne idée de se regrouper au sein d’une MAM. Céline et Lucie, qui se connaissaient déjà, ont entamé les premières démarches il y a trois ans et ont créé le 25 février 2020 leur association, porteuse de la MAM. Elles cherchaient une troisième assistante maternelle et un local pouvant accueillir les petits enfants. De retour de Corse, où elle est partie quelque temps, Jennifer a frappé à la porte du Maire de La Flotte, l’été dernier. Jean-Paul Héraudeau a encouragé cette création d’une MAM, qui faisait partie de son projet de campagne électorale. A ses yeux, un tel accueil mutualisé situé à La Flotte permettra aux familles flottaises concernées de bénéficier d’un service de proximité (les crèches les plus proches gérées par la CdC sont situées à La Couarde et Rivedoux… NDLR) et sur une amplitude horaire plus large.

Le Maire a décidé de fermer en cette fin d’année scolaire 2020/2021 le jardin d’éveil, devenu jardin d’enfant, financé par la commune de La Flotte et qui ne pouvait légalement être maintenu, la compétence petite enfance étant une compétence dévolue à la Communauté de Communes. Une section TPS au sein de la classe PS de la maternelle permettra d’accueillir dès la rentrée scolaire 2021/2022 les 2-3 ans pour lesquels une demande d’inscription aura été faite.

Moyennant quelques aménagements intérieurs et la création d’une cour complètement séparée de celle des écoles maternelles et primaires, les locaux occupés par le jardin d’enfants accueilleront la MAM, dans le cadre d’une convention entre l’association et la Mairie. « La PMI a visité les locaux afin de vérifier la faisabilité de notre projet, préconiser les aménagements nécessaires et elle validera in fine nos formations. Nous avons pensé l’aménagement de la maison en fonction des besoins de l’enfant et de sa sécurité, laissant place aux jeux, aux premières expériences et à la découverte. Ce sera un lieu de vie accueillant et chaleureux pour les enfants à partir de deux mois. Elle se composera d’une grande pièce de vie lumineuse, d’une cuisine, d’une salle de bain et de trois chambres », expliquent en choeur les trois futures assistantes maternelles.

Prendre le temps avec chaque enfant

Déçues par la pression exercée sur les professionnels dans les structures collectives (Crèches, hôpitaux, Ehpad), elles souhaitent toutes créer un environnement où le qualitatif prime sur le quantitatif, où l’on a le temps de bien s’occuper de chacun. Leurs profils expérimentés et complémentaires garantiront une stabilité et un engagement qualitatif aux familles.

« La MAM nous permettra de contrer l’isolement, de travailler en collaboration, de partager nos compétences et notre accompagnement, de mutualiser les équipements, les loisirs et les jeux, afin de répondre au plus près aux besoins des familles. », expliquent-elles. « Nous accueillerons au départ chacune trois enfants, soient neuf enfants au total, sachant que nous pourrons monter à douze enfants au maximum, de par la Loi (Lire encadrés). Nous souhaitons casser les codes, prendre le temps de nous occuper bien de chaque enfant, le laisser évoluer à son rythme, par une approche pédagogique et éducative personnalisée ».

Elles souhaitent accueillir dans un premier temps des enfants entre 0 et 3 ans, convaincues que mixer différentes tranches d’âge est intéressant pour l’évolution de chaque enfant. Un projet d’accueil et une charte, déclinant les objectifs pédagogiques ainsi que tous les aspects pratiques du quotidien ont été rédigés et seront présentés aux parents.

La MAM accueillera en priorité les enfants de familles habitant La Flotte ou travaillant à La Flotte et sera ouverte, s’il reste de la place aux autres familles de l’île de Ré. Afin de faire appel aux dons de matériel, équipements, jeux, elles ont créé un groupe Facebook

 

INFOS

Pour toute demande d’inscription, il faut dès à présent contacter Céline au 06 74 63 25 23 qui centralise les demandes. Les rendez-vous seront fixés à partir de début juin et se dérouleront en présence des trois assistantes maternelles.

La MAM des p’tits réthais sera ouverte du lundi au vendredi de 7h à 18h30, à partir de la mi-septembre 2021 et sera ouverte durant presque toutes les vacances. Une semaine de fermeture est prévue entre Noël et le jour de l’an.

MAM des p’tits Réthais – 9 bis cours Eugène Chauffour – 17630 La Flotte mamdesptitsrethais@gmx.fr

 

41 MAMENCHARENTE – MARITIME

Dans le cadre de la politique de diversification des modes d’accueil de la petite enfance, les MAM ont été créées en France par la loi n° 2010 – 625 du 9 juin 2010, tandis que le décret n° 2012-364 du 15 mars 2012 fixe les critères d’agrément des assistants maternels travaillant à domicile et dans les MAM.

Ce nouveau mode d’accueil apporte deux évolutions importantes dans l’exercice du métier d’assistant maternel et dans la relation aux parents employeurs : plusieurs assistants maternels peuvent se regrouper pour accueillir les enfants dans un même local : de 2 à 4 assistants maternels, agréés chacun pour l’accueil de 4 enfants maximum, la délégation d’accueil d’un enfant est rendue possible auprès des autres assistants maternels de la MAM, sans qu’elle ne fasse l’objet de rémunération. Dans une MAM, les parents sont les employeurs directs d’un assistant maternel.

Les maisons d’assistants maternels (MAM) ont connu un développement soutenu, qui montre qu’elles répondent à un besoin, tant du côté des parents que du côté des professionnels. Un premier bilan qualitatif révèle que ces structures contribuent à l’amélioration de l’exercice de la profession d’assistant maternel et donc à la qualité de l’accueil. L’exercice en MAM peut aider les professionnels à rompre l’isolement qu’ils peuvent ressentir lorsqu’ils exercent à domicile. Il permet également à des personnes souhaitant exercer la profession d’assistant maternel de pouvoir travailler alors que leurs conditions de logement ne sont pas compatibles avec l’accueil des jeunes enfants, malgré leurs capacités professionnelles et leurs aptitudes éducatives.

Les communes ou d’autres partenaires peuvent mettre à la disposition des assistants maternels désirant se regrouper, les locaux nécessaires à l’accueil des enfants, mais également du personnel (appui technique, agent d’entretien des locaux) ou d’autres moyens permettant le fonctionnement de la MAM. Si une association loi 1901 a été constituée par les assistants maternels de la MAM, des demandes de subventions de fonctionnement ou d’investissement peuvent être déposées au nom de l’association auprès des municipalités, entreprises…

 

LE MOT DE LA CDC DE L’ ÎLE DE RÉ

Le cadre juridique des MAM a vu le jour avec la loi de 2010. Il s’agissait d’un concept d’accueil pour les jeunes enfants où jusqu’à 4 assistants maternels décident de travailler ensemble hors de leur domicile personnel dans un lieu dédié à cet accueil.

Le soutien apporté par la commune de La Flotte, notamment avec la mise à disposition de locaux aux normes de l’accueil de la petite enfance, permettra, nous en sommes sûrs, à cette équipe d’assistantes maternelles de réussir son projet.

En outre, l’étude de besoin et le projet de fonctionnement de la MAM élaborés par Céline, Jennifer et Lucie reposent sur une réflexion approfondie sur l’accueil de l’enfant et de sa famille, les soins apportés, les activités d’éveil proposées, etc.

Nous soulignons l’accompagnement par les services de la CAF et de la PMI à toutes les étapes de ce projet pour lequel les horaires et les jours d’accueil seront, à coup sûr, un atout supplémentaire pour les futures familles.

A noter que toutes les familles en recherche d’un mode de garde sur le territoire sont informées, depuis plusieurs mois déjà, de cette nouvelle offre d’accueil à La Flotte à partir de septembre prochain.

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires